Metiers de l'informatique et du web

Questions-Réponses : Autre
soolf Postée Plus d'un an UNE RÉPONSE Signaler le contenu
Quels sont les metiers dans le domaine de l'informatique et du web? Et quels études faut il faire pour pouvoir y acceder ? ainsi que els écoles ?
soolf Postée Plus d'un anSignaler le contenu
Les activités informatiques peuvent être regroupées autour de quelques grands secteurs. Ceux de la conception et de la gestion des matériels, des systèmes d'exploitation et des applications qui regroupent le plus grand nombre d'informaticiens ; ceux de l'expertise de la maintenance logicielle ou du conseil aux utilisateurs qui connaissent une forte croissance. D'autres secteurs nouveaux émergent, ce sont ceux de la gestion et de l'animation des réseaux de communication et de l'architecture logicielle.
Les domaines de la fabrication et de la maintenance matérielle ne relèvent pas à proprement parler des métiers de l'informatique. La fabrication des matériels lourds, le « hard », mobilise quelques ingénieurs informaticiens qui participent à la conception. Les emplois de maintenance matérielle relèvent peu de l'informatique. Ils sont de plus en plus assurés par des sociétés de services.
Pour leur part, les vendeurs en informatique peuvent vendre du matériel lourd, de la micro, des logiciels ou des progiciels. Une compétence poussée en informatique peut ne pas être indispensable.
La production/exploitation

Les métiers portent des noms qui peuvent varier. Nous en donnons les autres appellations.

Intégrateur d'exploitation

De niveau bac + 5 (ingénieur), il intègre dans la production une solution logicielle et en assure le déploiement. Le foisonnement des nouvelles technologies explique le besoin de renouvellement des savoir-faire techniques des intégrateurs d'exploitation.
Autres appellations : intégrateur de production, responsable de déploiement logiciel, chargé de mise en exploitation.

Analyste d'exploitation

Avec bac + 2 mais informaticien d'expérience, il intervient dans un contexte faisant appel à de grands systèmes ou serveurs supportant les applications « lourdes » de l'entreprise. Dépendant du responsable d'exploitation, il a un rôle d'intermédiaire entre les équipes d'études et les équipes d'exploitation.
Autres appellations : ingénieur d'exploitation, ingénieur de production, ingénieur/technicien support.

Technicien micro/réseau/ messagerie

Avec une formation égale ou inférieure à bac + 2, ce poste opérationnel s'avère indispensable dans les entreprises utilisatrices d'informatique individuelle. Il porte assistance aux utilisateurs, en particulier lors d'incidents d'ordre matériel.
Autres appellations : technicien de maintenance en informatique, technicien réseaux, micro et télécoms, responsable de l'exploitation informatique.

Ingénieur système

Selon le cas, il est diplômé d'une école d'ingénieurs ou d'une université. C'est un ingénieur ayant plusieurs années d'expérience dans les architectures de systèmes, les systèmes d'exploitation et les systèmes de gestion de base de données. Il intervient lors de la mise en place de nouveaux projets avec de nouvelles technologies.
Autres appellations : ingénieur développement système, ingénieur système d'exploitation, responsable système.

Administrateur de bases de données

Avec 4 années d'études supérieures, c'est avant tout un technicien expert. Il doit installer, configurer, administrer et optimiser le fonctionnement de l'ensemble des bases de données présentes sur les différents serveurs de l'entreprise.
Autres appellations : ingénieur en bases de données, expert en bases de données, responsable bases de données.

Pilote d'exploitation

De niveau bac technique avec une expérience de 2 ou 3 ans dans la production informatique, il analyse des messages reçus à l'unité de pilotage. Il alerte et intervient en cas d'incidents, surveille et maintient les conditions générales de production.
Autres appellations : pilote de serveurs, pilote de systèmes, de ressources, de services, surveillant de serveurs, superviseur de ressources, gestionnaire de production informatique.

Webmaster

L'explosion des technologies de l'Internet a banalisé la création des sites Web. La qualité d'administration du site, tant en termes techniques que de contenu, est ainsi devenue un des facteurs importants de la qualité globale du système d'information... et de l'image de l'entreprise. Dans ce cadre, le Webmaster est avant tout un « technicien communicant » chargé de la gestion d'un site Web ou d'un intranet.
Autres appellations : Webmestre, administrateur de site Web.

Responsable sécurité

Il conçoit et gère les procédures permettant à l'entreprise de se prémunir contre une agression ou un sinistre.
Autres appellations : responsable sécurité système d'information (RSSI), ingénieur sécurité.

Les études et le développement

Là aussi les appellations et les noms de postes peuvent varier.

Directeur de projet

Ecole d'ingénieurs ou bac + 5, cet informaticien de très grande expérience peut assurer la direction de plusieurs affaires simultanément. Outre la dimension technique, cette fonction implique de réelles compétences managériales.
Autres appellations : directeur de mission, responsable de projets, chef de groupes de projet.

Chef de projet

Avec bac + 5 et plusieurs années d'expérience dans les métiers du développement, il peut exercer chez un éditeur, dans une SSII ou au sein d'une entreprise utilisatrice. Il a pour mission de piloter les équipes, internes ou externes, chargées d'intégrer un progiciel ou de développer une solution spécifique ; d'assurer la gestion économique du projet et celle des ressources du développement.
Autres appellations : chef de projet applicatif, chef de projet intégrateur, responsable de domaine.

Ingénieur études/développement

Travaillant dans une entreprise utilisatrice ou dans une SSII, il peut encadrer une équipe d'analystes programmeurs qui sont pour la plupart du temps des ingénieurs débutants.
Autres appellations : ingénieur de développement logiciel, développeur.

Intégrateur d'applications

En général ingénieur avec expérience, il travaille sous la responsabilité du chef de projet. Il participe aux choix des différents composants logiciels (progiciels, bases de données, développements spécifiques...) et assure l'assemblage dans le respect du plan d'urbanisme des systèmes d'information de l'entreprise et de l'architecture retenue pour le projet.
Autres appellations : intégrateur de développement, concepteur-intégrateur.

Chef de projet multimédia

De formation supérieure, il est issu d'une des filières dont la convergence a donné naissance au multimédia : l'informatique, les arts graphiques, l'audiovisuel, la communication. Outre la connaissance des outils Internet, la fonction implique des qualités d'adaptation et d'ouverture notamment pour gérer la cohabitation avec des professionnels de disciplines variées. A terme, tous les logiciels intégreront une dimension multimédia et ce métier a un bel avenir devant lui.
Autres appellations : concepteur multimédia, réalisateur multimédia.

Spécialiste du développement par composants

Les fonctions de développement à base de composants sont ouvertes à des jeunes diplômés disposant d'une solide formation sur les technologies orientées objet.
Il administre les composants et gère leur cycle de vie (évolution, maintenance) dans l'entreprise.
Autre appellation : développeur technologie objet.

L'assistance utilisateurs

Les métiers du support et de l'assistance utilisateurs sont par définition des métiers de contact avec une clientèle et des utilisateurs. En sus des compétences informatiques un savoir-faire dans les contacts humains est nécessaire.

Correspondant informatique

De niveau bac + 2, il assure une assistance à l'utilisation concrète des outils informatiques. Il relève les dysfonctionnements et diffuse les informations s'y rapportant aux personnes compétentes. Il assure l'information des utilisateurs sur la mise en œuvre des nouveaux outils ainsi que leur formation permanente en ce qui concerne l'évolution des applications et des postes de travail. Il a pour missions essentielles le support technique aux utilisateurs, le suivi et traitement des incidents et la logistique (assistance générale aux utilisateurs).
Autres appellations : correspondant utilisateur, correspondant assistance informatique, assistant informatique, responsable du support à l'utilisateur.

Technicien support informatique bureautique

Ce technicien bac + 2 installe les équipements et les mises à jour des logiciels. Il assure l'information des utilisateurs sur la mise en œuvre des nouveaux outils ainsi que leur formation permanente. Selon la taille de l'entreprise, son poste peut recouvrir des aspects liés à la gestion, à l'élaboration et au suivi des contrats destinés à la maintenance des équipements et des logiciels.
Autres appellations : technicien micro, correspondant assistance informatique, assistant micro-informatique, responsable du support à l'utilisateur.

Assistant technique clientèle

Il est en poste chez un fournisseur constructeur, éditeur ou société de service. Avec 2 ans d'études supérieures, son rôle est d'assurer un support technique aux utilisateurs clients de l'entreprise. Il effectue, généralement dans un cadre contractuel (garantie, contrat d'assistance...), la maintenance de premier niveau et la mise à jour des matériels et logiciels vendus aux clients.
Autres appellations : technicien micro, technicien de maintenance, ingénieur/technicien support.

Technicien télé-assistance

Ce technicien bac + 2 assure pour une ligne de produits matériels ou logiciels une assistance technique aux utilisateurs clients de l'entreprise. Les métiers liés à l'assistance à distance sont exercés au sein de structures hiérarchisées dirigées par un responsable du support.
Autres appellations : ingénieur support « Hot Line », responsable assistance clients, ingénieur/technicien support, ingénieur de maintenance.

« Facilitateur »

Professionnel rodé aux grands projets informatiques, il a pour mission essentielle de faire travailler les utilisateurs et les informaticiens dans les entreprises utilisatrices. Il a un rôle d'interface destiné à faciliter le dialogue entre l'informatique et les utilisateurs. Il encadre les chefs de projet utilisateur et informatique.
Autre appellation : consultant interne.

Directeur de centres d'appels

Il est en charge du bon fonctionnement du centre d'appels. Il gère l'infrastructure au plan humain, technique et financier. Il adapte les effectifs aux besoins de l'entreprise et de ses clients. Ce métier requiert un très grand sens de l'anticipation et de l'organisation avec une composante ressources humaines très importante.
Autre appellation : responsable de centres d'appels.

Le conseil

Il exige un niveau ingénieur ou bac + 4 à 6 suivi d'une solide expérience professionnelle.

Conseil en organisation

Plus souvent exercé au sein d'une société de conseils ou d'une SSII qu'en entreprise utilisatrice, le métier de conseil en organisation consiste à rendre cohérents les processus, modes opératoires et moyens mis en œuvre dans une entreprise avec ses objectifs et sa stratégie. En plus de ses compétences d'ingénieur, il a souvent une formation spécialisée.
Autres appellations : responsable organisation, organisateur, assistant informatique, responsable du support à l'utilisateur.

Consultant en progiciels de gestion intégrés

Surtout présent dans les sociétés de conseils spécialisées et les SSII, le consultant ERP (en français PGI « programme de gestion intégré ») travaille au sein d'une équipe projet pluridisciplinaire, sous la houlette du maître d'œuvre. Presque tous les chemins mènent aux ERP : ingénieurs informaticiens ou généralistes, DESS, ancien responsable métier ou responsable d'une direction opérationnelle.
Autres appellations : spécialiste ERP, intégrateur PGI, architecte de systèmes applicatifs.

Conseil/assistance à maîtrise d'ouvrage

C'est d'abord pour son expertise dans un domaine particulier que le consultant/assistant est sollicité. Il intervient le plus souvent à l'occasion de missions spécifiques. Très souvent indépendant ou consultant dans une SSII, il se range aux côtés de son client pour en défendre les intérêts. Formation ouverte aux experts technologiques et aux ingénieurs informaticiens spécialisés avec au moins 8 à 10 ans d'expérience professionnelle. Un bagage juridique est nécessaire.
Autres appellations : consultant, coordinateur, responsable d'appels d'offres.

Architecte du système d'information

Ingénieur informaticien ou au moins bac + 4 avec 5 à 8 ans d'expérience comme architecte de 1er niveau. Les expériences de management à haut niveau et la polyvalence des compétences est recherchée. Il remet à niveau ou conçoit la plate-forme technique de l'entreprise. Il conçoit l'architecture d'un système à partir des spécifications.
Autres appellations : concepteur du SI, organisateur.

L'expertise

Ces métiers de niveau ingénieur nécessitent des formations spécialisées ou des expériences professionnelles spécifiques.

Expert en exploitation

C'est un ingénieur informaticien, généraliste ou spécialisé ou DESS avec une longue expérience opérationnelle en exploitation ou la connaissance spécifique d'un système ou d'une machine. L'expert en exploitation intervient selon les cas, seul lors d'une mission de conseil, dans les équipes d'avant vente, en maîtrise d'œuvre déléguée ou en assistance à maître d'œuvre. Il dispense son savoir-faire pour des projets nouveaux, des missions d'audit ou d'actions curatives sur des architectures défaillantes.
Autres appellations : ingénieur système d'exploitation, ingénieur d'architecture matériel.

Expert en communication et réseaux

Porté par l'explosion des réseaux, par la dérégulation des télécommunications et par le raz-de-marée Internet/intranet/extranet, il est devenu, par ses compétences, sa formation et sa rémunération « La » référence.
Autres appellations : architecte télécoms et réseaux, spécialiste des réseaux d'entreprise, ingénieur télécoms et réseaux.

Expert méthodes/qualité

Cet informaticien expérimenté est présent partout où existe un centre étoffé de développement informatique. Il se trouve chez les éditeurs de logiciels, dans les SSII et les organismes institutionnels. Il met en place des procédures et choisit des outils en matière de qualité du développement.
Autres appellations : ingénieur méthodes informatiques, responsable qualité.

Expert en sécurité des systèmes d'information

Avec l'avènement du numérique et la multiplication des accès à Internet - véritable cheval de Troie des pirates informatiques - la sécurité devient cruciale. Il revient à l'expert en sécurité de prévenir les problèmes de sécurité. De formation supérieur, cet ingénieur systèmes ou réseaux doit avoir une expérience confirmée.
Autres appellations : ingénieur sécurité informatique et télécoms, responsable sécurité.

Expert en technologie Internet/multimédia

Ce professionnel aux compétences polyvalentes tient un rôle difficile mais son expertise est nécessaire. Les technologies, les outils comme les médias eux-mêmes étant récents et non stables, l'expert va devoir engager son client ou son entreprise dans des développements ou des mises en œuvre qui peuvent être risqués.
Autres appellations : ingénieur multimédia, expert Internet/intranet, ergonome.

Architecte technique

Il définit l'architecture technique du système d'information. Il garantit la cohérence de l'ensemble des moyens informatiques (matériels, bases de données, réseaux...) et de son évolution, en l'exploitant au mieux dans le cadre du plan d'urbanisme de l'entreprise. Ingénieur ou bac + 5, il a 10 à 15 ans d'expérience.
Autres appellations : architecte, urbaniste technique.

La direction informatique

Les métiers de l'administration de la direction informatique sont au nombre de deux. Ils nécessitent une formation supérieure et une grande expérience professionnelle.

Directeur des systèmes d'information

Il élabore et met en œuvre une politique SI. Il définit et gère les ressources technologiques, financières et humaines de sa direction. Le DSI propose des évolutions organisationnelles et techniques, supervise les relations avec les prestataires de l'entreprise. Ce cadre sup. a aussi un rôle de veille technologique.
Autres appellations : directeur informatique (DI), directeur de l'organisation et des systèmes d'information (DOI), directeur informatique et télécoms.

Responsable des services fonctionnels de la DSI

Au sein de la DSI, ce responsable tient un rôle d'administrateur et de gérant. Ses missions : gérer les ressources humaines de la DSI, contrôle de gestion, gestion et suivi des achats informatiques et administration des contrats de sous-traitance ou d'infogérance. De formation supérieure en gestion ou finance, il peut aussi venir du « sérail » grâce à une expérience de plusieurs années.
Autres appellations : administrateur de la direction informatique (DI), directeur informatique et télécoms (DIT).

Le commerce et le marketing

Un seul métier est recensé dans ce secteur.

Ingénieur commercial

De formation ingénieur, IUP MIAGE, DEA, DESS ou 4 à 5 années d'études supérieures, il organise et gère les relations avec les clients et les prospects de son entreprise. Missions : vente de solutions informatiques, de progiciels, établissement des propositions commerciales, suivi de la clientèle et développement des comptes.
Autres appellations : ingénieur d'affaires, ingénieur grand compte, responsable d'agence, directeur commercial.
Document établi à partir des sources documentaires du CIDJ
Nous restons à votre disposition

QUESTIONS / RÉPONSES

Pose ta question



DOSSIER

métier 2.jpg

Divers

Vous pouvez choisir des secteurs professionnels plus confidentiels. Découvrez tous les métiers et les formations des secteurs moins connus du grand public.

Voir le dossier

Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui