Bonjour :) ! Tout d'abord , quelques pré...

Questions-Réponses : Autre
low-renaa Postée Plus d'un an 5 RÉPONSES Signaler le contenu
Bonjour :) ! Tout d'abord , quelques présentations : Je m'appelle Lauréna , j'ai 14 et je voudrais faire puéricultrice , j'ai déja fais un stage en crèche cette année et cela m'a bien plus mais je voudrais plus de renseignements : Je voudrais savoir en DETAILS l'orientation que je dois prendre pour faire puéricultrice ( non auxiliaire de puéricultrice ) après la troisième ( Quel bac ? CAP ? BEP ? Les études d'après , ... ) Si vous pouviez me répondre le plus vite possible, ca m'arrangerai beaucoup :s . Merci d'avance ! Lauréna.
coco83136 Postée Plus d'un anSignaler le contenu
Salut voici toute les info dons tu aura besoin

Nature du travail

Soigner les enfants et informer les parents
Dans une maternité, un service de néonatalogie ou en pédiatrie, la puéricultrice délivre les soins infirmiers aux enfants (prise de sang, mise sous oxygène ...).
Elle alimente les prématurés par des techniques spécifiques et les réconforte par des gestes maternels. Elle assiste le médecin lors des soins et des examens et peut être amenée à réaliser des gestes d'urgence.
Interlocuteur privilégié des parents, elle les informe, les conseille et les rassure sur la santé des enfants.
Prévenir, protéger, éduquer
Dans un centre de protection maternelle et infantile (PMI), elle reçoit les futures ou jeunes mamans avec leurs enfants. Elle joue alors un rôle de prévention, de protection et d'éducation auprès des familles. Parfois, elle visite les enfants à leur domicile.
Encadrer une équipe
Dans une crèche ou une halte-garderie, la puéricultrice anime et encadre une équipe (éducatrices de jeunes enfants, auxiliaires de puériculture, assistantes maternelles), tout en continuant de s'occuper des enfants.

Conditions de travail
Surtout à l'hôpital
Près de la moitié des puéricultrices sont employées par les services hospitaliers (pédiatrie, néonatalogie...) et les maternités. On les rencontre également dans les centres de protection maternelle et infantile (PMI), les crèches et les haltes-garderies.
Jamais seule
Quel que soit son lieu d'exercice, la puéricultrice travaille toujours en collaboration avec des médecins, des infirmiers, des aides-soignants, des auxiliaires de puériculture, des éducateurs de jeunes enfants...
Des horaires variables
À l'hôpital, les horaires sont assez contraignants. Comme pour la majorité du personnel soignant, les astreintes de nuit et le week-end sont fréquentes. En PMI, la puéricultrice travaille en journée mais peut se déplacer en cas d'urgence. Dans les crèches et les haltes-garderies, les horaires sont réguliers, mais les journées peuvent se terminer tard.

Vie professionnelle
Sous réserve de mobilité
Les jeunes diplômées n'ont pas de difficultés à obtenir un emploi... si elles acceptent la mobilité. Les débouchés les plus intéressants se situent en Île-de-France, en région Rhône-Alpes, dans le Nord-Pas-de-Calais, les Pays de la Loire... Les zones rurales sont moins bien pourvues. Même constat concernant les petites agglomérations où le nombre de crèches dépend de la densité de population.
De puéricultrice à formatrice
Face au nombre insuffisant de modes de garde collectifs, les parents se tournent vers des solutions personnalisées. Cette évolution permet cependant à la puéricultrice de jouer un nouveau rôle. Elle aide alors les familles à trouver une assistante maternelle, qu'elle forme, lorsque cette dernière souhaite obtenir un agrément.
Évolution de carrière
Une professionnelle expérimentée peut coordonner les actions municipales en faveur de la petite enfance. Elle peut aussi assurer des formations auprès des assistantes maternelles. Après 5 ans d'expérience, elle peut diriger une crèche ou une pouponnière, devenir responsable d'un service de pédiatrie (avec un diplôme de cadre de santé).

Rémunération
Salaire du débutant
1600 euros brut par mois.

Compétences
Une profession au féminin
On trouve 98 % de femmes dans cette profession ! Si, évidemment, l'intérêt pour le monde de l'enfance et le sens de l'observation font partie des qualités nécessaires, on attend surtout des puéricultrices une bonne résistance physique et une grande stabilité émotionnelle.
Des aptitudes au dialogue
Les connaissances de la puéricultrice en développement de l'enfant l'amènent à jouer un rôle de conseil primordial auprès des parents. Sa tolérance et sa capacité à dialoguer lui permettent de s'adapter à des familles parfois exigeantes ou anxieuses, parfois en difficultés financière ou psychologique. Cette bienveillance est indispensable pour accompagner, en toute sérénité, l'éducation de l'enfant mais aussi l'encadrement du personnel dans les crèches.

Accès au métier
Pour exercer ce métier, il faut obtenir le diplôme d'État de puéricultrice, qui se prépare en 1 an dans les écoles agréées, après un diplôme d'État d'infirmier ou de sage-femme... et réussite au concours d'entrée. Ce diplôme est reconnu au niveau bac + 2.

Niveau bac + 4

diplome d'etats de puericultrice

sa veu dire que tu dois preparer un bac pour te preparer au concours d'infirmiere le bac s est conseiller .

en esperant t'avoir aider



low-renaa Postée Plus d'un anSignaler le contenu
Merci beaucoup , oui ca m'a beaucoup aidé :) !
J'en sais plus sur ce métier.
Par contre , donc pour le bac en attendant ta réponse je me suis renseigné sur d'autres sites, ils disent de faire un BAC général mais avec plusieurs possibilité : S, L, ES, ST2G, STG, SMS. Lequel vaut-il mieux ?
Merci encore !
Lauréna.
ti_panda_du_26 Postée Plus d'un anSignaler le contenu
bonjour
Si c'est pour être auxilliaire de puèriculture tu peux faire un Bepa service aux personnes (lycée agricole)
faire une année de préparation au concour d'entré a l'école d'aux de puè et ensuite tu passele concour d'entré dans l'école sachant qu'en étant titulaire du bepa service aux personnes tu seras dispensé de l'écrit! voila j'espère que sa t'aidera
naninedu89 Postée Plus d'un anSignaler le contenu
bonjours!!
je peu te renseigner sur le métier de puéricultrice si tu le souhaite tout d'abord il faut avoir un bac alors moi je te conseille le bac ST2S (science technologique sanitaire et social) aprés le bac tu aurais 3 ans de formations pour etre infirmiére cette formations doit obligatoirement suivre l'obtention du concours d'infirmiére. Une fois que tu aurais fait sa il ne te restera pas plus que 2 ans dans la spécialiter de puéricultrice voila si tu veux plus d'information demande moi.
MArine
Postée Plus d'un anSignaler le contenu


Bonjour Lauréna,




Vous devez préparer un bac général de préférence ou ST2S , puis passer le concours d'entrée en école d'infirmière. Après avoir obtenu votre diplôme d'infirmière,vous pourrez faire une année supplémentaire et vous spécialiser en puériculture.

Restant à votre disposition, cordialement.

QUESTIONS / RÉPONSES

Pose ta question



DOSSIER

métier 2.jpg

Divers

Vous pouvez choisir des secteurs professionnels plus confidentiels. Découvrez tous les métiers et les formations des secteurs moins connus du grand public.

Voir le dossier

Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui