Bonjour Miss Océane ! Je m'appelle Laura et j'ai...

Questions-Réponses : Autre
laura_h Postée Plus d'un an UNE RÉPONSE Signaler le contenu
Bonjour Miss Océane ! Je m'appelle Laura et j'ai quinze ans. Je suis épileptique et beaucoup de filles m'ont rejeté à cause de ça et depuis j'ai honte de ma maladie et je n'ai plus confiance en moi ? Comment faire pour retrouver confiance en moi ? Merci de m'aider.
Postée Plus d'un anSignaler le contenu
Bonjour,
Pas évident d'assumer cette maladie, surtout au moment de l'adolescence. Il faut déjà savoir qu'au moment de l'adolescence, la plupart des gens ne sont franchement pas très futés. Certains sont déjà capables de rejeter leurs petits camarades au nom de critères aussi futiles que "ah mais non pas elle, elle a de bonnes notes" ou "t'as vu son acné? berk". Alors, quand on est porteur d'une maladie qui est invisible (ça ne se voit pas sur ton front) mais qui peut déclencher des crises qui effraient, ça peut aboutir à ce type de situation.
Les gens ont souvent peur de ce qu'ils ne connaissent pas, as-tu déjà tenté de leur expliquer ce qu'était l'épilepsie? (non, ce n'est pas contagieux, non, ça ne se voit pas, oui, j'ai un traitement qui me stabilise, oui, certaines activités me sont déconseillées mais je peux tout de même discuter, papoter, aller voir des films, mener une vie comme tout le monde).
Si, en dépit de tes efforts, tu ressens toujours un rejet par rapport à ces filles, je te conseillerai de laisser tomber cette vilaine bande de pimbêches qui te jugent en rapport à des choses qui ne sont même pas de ton ressort. Je sais que ce n'est pas aisé, qu'il est important d'avoir des amis, mais je suis sûre que tu rencontreras des gens un peu plus ouverts et un peu moins stupides. Parce qu'évincer des gens en fonction de leur état de santé, c'est tout bonnement de la discrimination, teintée éventuellement de méchanceté.
Ce qui importe dans cette histoire, c'est toi, ta vie, ton avenir, le fait d'accepter de vivre avec cette maladie au quotidien. Certes, c'est pénible de devoir affronter en sus les moqueries de tes camarades, mais il est capital que tu t'en préserves et que tu saches t'entourer des gens qui te comprennent. La différence, voulue ou non, n'est pas forcément un défaut, ça peut être un atout.
Bon courage.

QUESTIONS / RÉPONSES

Pose ta question



DOSSIER

métier 2.jpg

Divers

Vous pouvez choisir des secteurs professionnels plus confidentiels. Découvrez tous les métiers et les formations des secteurs moins connus du grand public.

Voir le dossier

Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui