Comme son nom l’indique, l’ingénieur commercial (également appelé ingénieur d’affaires, des ventes, grands comptes ou grandes entreprises), porte une double casquette : il est à la fois technicien expert d’une gamme de produits industriels et force de vente aguerrie. Sa dimension commerciale prime sur celle d’ingénieur (il ne s’agit pas d’un titre délivré par la Commission des titres d’ingénieur en tant que tel).

Fonctions

Sous la responsabilité du directeur commercial, l’ingénieur commercial est responsable de la gestion d’un portefeuille de clients sur un secteur géographique ou sur un marché déterminé. Il doit établir une stratégie de développement, via l’analyse des besoins de ses acheteurs potentiels (entreprises, administrations ou particuliers).

Pour ce faire, il entretient des relations suivies avec sa clientèle, qu’il prospecte sur le terrain ou dans le cadre de salons professionnels et répond à des appels d’offres. Puis il rédige les propositions commerciales et négocie les contrats (prix, modalités de fourniture et délais, dans le respect du cahier des charges) avant d’assurer le suivi des produits ou prestations commercialisées (assistance technique, adaptations, recouvrement des factures…).

Il peut aussi être amené, au sein de son entreprise, à participer à la réalisation du cahier des charges de nouveaux produits ou, de manière plus générale, au choix de la politique commerciale à appliquer. Dans tous les cas, il travaille en collaboration étroite avec les différents services de son organisation (marketing, études, production, maintenance, SAV…).

Qualités

De solides compétences techniques (avec un esprit synthétique et rigoureux), alliées à un réel sens de la vente (capacité d’écoute, diplomatie, persuasion, capacité à vulgariser, excellent relationnel) s’imposent pour apporter aux clients les solutions les plus adaptées.

L’ingénieur commercial, maître de son secteur, doit être dynamique, autonome, mobile et fortement disponible, car c’est un métier où l’on ne compte pas ses heures et où les déplacements sont fréquents.

Avec la pression du chiffre, résistance au stress obligatoire ! Une bonne culture économique générale s’impose pour bien comprendre les enjeux de l’entreprise (la sienne comme celles de ses clients). Curieux et réactif, il doit savoir anticiper les évolutions du marché et s’y adapter. La maîtrise de l’anglais, voire d’une deuxième langue étrangère, est incontournable.

Insertion sur le marché de l'emploi

Le métier Ingénieur commercial est classé n°36 parmi les métiers qui recrutent le plus en France.

Niveau de recrutement constaté

33.1%
Bac+2
19.3%
Bac+5
14.2%
Ecole d'ingénieurs
8%
Ecole de commerce
7.4%
Bac ou équivalent
6.4%
Bac+4
5.6%
Bac+6 et supérieur
4.9%
Bac+3

Salaire Ingénieur Commercial

La rémunération d’un ingénieur commercial se compose en général d’une partie fixe et d’une partie variable basée sur la réalisation de ses objectifs. Si un débutant démarre entre 2 500 et 3 500 € brut mensuels environ, un ingénieur commercial confirmé évolue entre 5 400 et parfois plus de 7 700 € brut mensuels, en fonction de son expérience et de son secteur d’activité.

Vidéo de présentation de ce métier

Découvrez le dossier

Commerce - Marketing 2.jpg

Commerce - Marketing

Le secteur de la Vente et du Marketing est un domaine riche qui vous permet d'être au coeur de la Communication, et au centre des transactions. Découvrez tous les métiers et toutes les formations pour travailler dans le Commerce et le Marketing

Découvrir

QUESTIONS / RÉPONSES

Tu veux en savoir plus sur le métier de Ingénieur Commercial ? Tu es au bon endroit. Grâce à ce questions-réponses, découvre tout ce qu'il faut savoir sur ce métier. Et s'il te reste une question, n'hésite pas à la poser. Les membres de digiSchool orientation se feront un plaisir de t'aider.

Pose ta question



Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui