Ingenieur Financier

Niveau Scolaire

Bac+5

Secteur d'activité

business-development , investissement , Analyse financière , gestion financière , conseil financier , Banque , Finance , Commerce

Salaire

2890 € / mois à 6800 € / mois

Egalement appelé ingénieur en finance, ce mathématicien de haut niveau est un spécialiste de la banque, de la finance d'entreprise et de la finance de marché. Rattaché le plus souvent à la direction générale ou à la direction financière d’une entreprise, l’ingénieur en finance met en place instruments et produits financiers destinés à optimiser la rentabilité des investissements de ses clients.

Fonctions

Le rôle principal de l’ingénieur en finance est d'aider les traders et les responsables d'établissements bancaires ou financiers à gérer les risques liés aux fluctuations des taux d'intérêt et de change.

Pour ce faire, il modélise sur ordinateur l'évolution des marchés, évalue les prix de produits financiers complexes (tels que titres, prêts et dérivés) et les risques qu'ils génèrent. Sur ses épaules repose le montage d’opérations financières de grande envergure (introduction en bourse, augmentation de capital…) pour le compte de son employeur ou de clients de celui-ci.

Qualités

Le métier d’ingénieur en finance implique des horaires élargis afin de suivre les cours boursiers sur les marchés étrangers. Par ailleurs, ce spécialiste travaille en relation constante avec les autres services de l'établissement qui l'emploie : informaticiens, traders, risk-managers, mais aussi juristes et commerciaux.

Il doit donc être doté d’un solide sens du relationnel et d’une bonne capacité à travailler en équipe. Sur un marché internationalisé à 100%, sa maîtrise de l’anglais doit être parfaite.

Dans un environnement en tension constante, et du fait de l’énormité des sommes en jeu, l'ingénieur financier fait preuve d’une grande rigueur. Il possède aussi une gestion du stress à toute épreuve sans pour autant se départir de la curiosité intellectuelle indispensable à la compréhension de problématiques sans cesse inédites.

=> Es-tu fait(e) pour ce métier ? Découvre-le grâce à notre Super Boussole de l'Orientation

Données Statistiques

Derniers diplômes obtenus par les membres de notre panel avant d'accéder à ce poste

Témoignage

Xavier MAUSSENET

Ingénieur Financier chez Barclays Bank

En quoi consiste ton travail actuel ?

Mon travail actuel consiste à gérer la trésorerie d'une banque au sein du groupe Barclays et de m'assurer que l'ensemble des transactions ou positions réalisées par la clientèle ne lui font encourir aucun ou peu de risque sur sa liquidité, son capital et vis-à-vis des risques inhérents aux marchés financiers (cours de change des devises, taux d'intérêts).

Qu’est ce qui t’as amené vers ce métier ?

Le goût des mathématiques et l'ouverture sur le monde que procurent les marchés financiers ont été le moteur pour m'orienter vers les métiers de banque ou de la finance. A l'époque mon école ne proposait pas de spécialité en ingénierie financière et comme je voulais être confronté aux mathématiques financières, j'ai effectué un master recherche en finance quantitative. Les modèles probabilistes et statistiques n'étaient plus appliqués à l'électronique, mais bien à la finance.

L’école d’ingénieur dans laquelle tu as suivi ta formation a-t-elle été un plus pour décrocher ton poste ?

Les ingénieurs sont dorénavant une formation référence pour la finance car les besoins sont devenus plus techniques et complexes qu'auparavant. La gestion des systèmes d'information, les modèles mathématiques, les outils pour contrôler ou calculer les risques sont autant de domaines qui nécessitent une capacité de réflexion technique ainsi qu'une aisance pour pouvoir agir vite et correctement. Même dans des métiers qui ne nécessitaient auparavant pas ce genre de profils, l'automatisation des opérations et la complexité mathématique ont petit à petit poussé les entreprises à se tourner vers ce genre de profils.

Quelles sont les choses que tu as apprises lors de ta formation qui te servent le + dans ton job ?

Difficile de citer une chose en particulier, mais c'est plutôt un ensemble de compétences techniques et comportementales. Être ingénieur ce n'est pas uniquement connaître des tas de sujets différents. La pédagogie par projets m'a aidé à façonner une méthode de travail rigoureuse face à des sujets très techniques et théoriques puis à les vulgariser lors de présentations. Le monde de la finance est riche de modèles, systèmes et procédures qui sont autant de domaines qui nécessitent rigueur et sens de l'organisation qu'un ingénieur bien formé peut avoir.

As-tu gardé des contacts avec des anciens de l’école ?

Oui et je garde un bon souvenir de mes études supérieures à l'ESME Sudria. La complexité du cursus post-prépa et sa charge de travail ont façonné des amitiés sincères. De même aujourd'hui j'essaye d'apporter mon aide à l'association des diplômés afin de faire perdurer l'esprit d'entraide et réduire le biais d'information des étudiants actuels face à leur avenir professionnel. Être une institution ancienne avec une association de diplômés forte est un point essentiel pour le parcours des élèves ingénieurs.

 

En savoir plus >

Salaires

Selon un rapport du CNISF en date de mars 2012, les salaires des Ingénieurs en Finance s’élevaient à 45 000 € brut (soit 3 750 € mensuels) en débutant, puis grimpent jusqu’à plus de 106 000 € brut annuels en fin de carrière (plus de 8 800 € mensuels), avec une moyenne à 69 000 € environ.

Vitalité du métier

Évolution de l'effectif au cours des dernières années.