Intervenant principalement en amont d'un projet, après la rédaction du cahier des charges, l'ingénieur calcul réalise les études sur les matériaux utilisés. Grâce à des logiciels très spécialisés il est en charge d'optimiser l'aérodynamisme si le produit final le nécessite, de calculer les pressions auxquelles seront soumises les pièces, de mesurer l'acoustique suivant les cas, de vérifier la résistance aux températures extrêmes, etc.

Le champ d'action de l'ingénieur calcul portera donc sur des domaines très variés. Il est utile dans le secteur industriel, comme l'automobile, la mécanique, l'énergie, le génie civil, etc. Il aura également son utilité au sein d'entreprises développant des logiciels de calcul.

Fonctions

L'ingénieur calcul passe une grande partie de son temps à réaliser des simulations par ordinateur et à les analyser. Sa mission est ainsi d'éviter les crashs ou tout type de problèmes liés aux pièces qu'il étudie.

On a parfois l'impression que c'est le logiciel qui fait tout, mais c'est l'inverse : l'ingénieur calcul  doit maîtriser au maximum son sujet pour ne pas suivre bêtement son logiciel.

Au fil de sa carrière, l'ingénieur pourra évoluer en se spécialisant ou en mettant en avant ses compétences de management d'équipe.

Qualités

L'ingénieur calcul doit bien sûr aimer les chiffres, sa "matière première". Mais plus qu'une machine, les recruteurs attendent quelqu'un qui s'implique dans son travail, se sente investi dans sa mission. Un grand sens des responsabilités et un esprit d'équipe seront donc très appréciés.

Enfin, l'Ingénieur Calcul doit être capable de cumuler un sens de l'abstrait (représentation des formes dans l'espace, calcul) et un intérêt pour la pratique.

Insertion sur le marché de l'emploi

Le métier Ingénieur calcul est classé n°310 parmi les métiers qui recrutent le plus en France.

Niveau de recrutement constaté

45.1%
Ecole d'ingénieurs
34%
Bac+5
7.4%
Bac+6 et supérieur
7%
Bac+2
3.5%
Bac+4
1.4%
Bac+3
1.1%
Ecole de commerce

DIPLÔMES NECESSAIRES


Salaire Ingénieur Calcul

Le salaire de base d'un Ingénieur Calcul est de 2 200 - 2 700€ brut par mois, en débutant. Ce salaire augmente avec l'expérience.

Découvrez le dossier

sciences 2.jpg

Sciences

Les métiers et les formations du secteur sciences sont variés. Découvrez comment travailler dans ce secteur d'activité en plein développement, avec l'essor des nouvelles technologies.

Découvrir

QUESTIONS / RÉPONSES

Tu veux en savoir plus sur le métier de Ingénieur Calcul ? Tu es au bon endroit. Grâce à ce questions-réponses, découvre tout ce qu'il faut savoir sur ce métier. Et s'il te reste une question, n'hésite pas à la poser. Les membres de digiSchool orientation se feront un plaisir de t'aider.

Pose ta question


Bonjour ! Je suis un jeune lycéen de 1ere S...

Bonjour !

Je suis un jeune lycéen de 1ere S, et je dois l'avouer, j'ai un gros doute...

Je m'explique : Jusqu'ici je suis parti dans une filière S SI car en seconde j'ai adoré l'initiation aux Sciences de L'ingénieur. J'habite près de Metz, et suite au salon ORIACTION, j'ai été fortement intéressé par l'école d'ingénieur de l'ENIM (Visiblement une école de passionnés de mécanique et de sports mécaniques tout comme moi !). Mais voilà, j'ai perdu un peu de ma motivation, car si le métier que je souhaite faire (Ingénieur motoriste), n'est qu'un enchevêtrement de calculs sans trop d'implication sur le terrain... Ce n'est pas trop mon truc. Des calculs pour des calculs non merci !

J'ai toujours bien aimé les matières littéraires, l'histoire, le français et je suis plutôt bon en langues, mais j'ai choisi la filière S en visant une école d'ingénieur (D'ailleurs les Sciences de l'Ingénieur ne me plaisent vraiment plus autant qu'en seconde).
Etant un véritable passionné de moto depuis tout petit, et grand amateur de magazines du genre (dont je m'inspire d'ailleurs largement, autant pour le contenu que pour la plume, sur mon site web), je suis très fortement attiré par le métier de Journaliste, dans le domaine de la moto en particulier (Je ne suis pas fermé aux autres domaines non plus, mais bon, on préfère toujours faire ce que l'on aime, n'est-ce pas ?). Tout me plait dans ce métier, écrire des articles, rencontrer des gens qui partagent ma passion, l'éventualité de pouvoir tester les machines sur lesquelles on écrit un article... Bref, tout !

Voici donc les questions que je me pose : - Comment rentrer dans une école de journalisme, ou accéder à ce métier avec un Bac S ? (Ne pouvant plus bifurquer dans une autre filière)
- Dois-je me lancer pleinement dans cette idée, et abandonner l'idée du métier d'ingénieur ? Car je sais qu'il est dur de trouver une place dans le métier de journaliste...
- Ma mère me conseille de poursuivre mes études dans les sciences de l'ingénieur, quitte à bifurquer ensuite, est-ce une bonne idée ? Quitter un poste d'ingénieur pour chercher une place de journaliste sans avoir de diplôme dans ce domaine...

Pouvez vous me renseigner sur le métier de journaliste, et sur les moyens d'y accéder (études, concours, qualités requises...) ?

Voila j'espère que vous comprendrez ma situation et répondrez a mes questions,
Merci d'avance, Cordialement
Un lycéen tourmenté !

Bonsoir, J'ai bientôt 20 ans, et je suis en ...

Bonsoir,

J'ai bientôt 20 ans, et je suis en première année en DUT Mesures Physiques après un bac S mais ma formation ne me plait pas. Je suis en fait totalement démotivée car je suis écœurée par la quantité astronomique de science, je n'aime pas pas les mathématiques et tout ce qui touche à l'informatique mais comme j'aimais plutôt les sciences en général (physique, science de la vie et de la terre... ) je mettais quand même engagée dans cette voie malgré les maths pour faire une école d'ingénieur par la suite. Mais cette année ma montrée clairement que je ne supporterai pas plusieurs années dans une filière de ce type et encore moins de redoubler un semestre, les raisons : bachotage, très grande quantité de travail pour des matières qui ne me plaisent pas, ennuie très fréquent autant en amphi que en TD et TP et surtout on passe notre temps à résoudre des exercices, calculer ceci, cela et je ne trouve sa pas intéressant du tout ! Enfin, je n'arrive pas à me projeter dans l'avenir, c'est-à-dire à me fixer un objectif clair qui pourrait me motiver puisque finalement je ne sais pas vraiment ce que c'est le métier d'ingénieur (Ce qui est pour moi très démotivant).
Je pense être quelqu'un de bosseur mais étant trop démotivée je suis passée au semestre 2 avec seulement 10.5 de moyenne ce qui démarre mal pour des poursuites d'études...
De plus, cette année m'a un peu affectée et je suis très perdue dans ce que je veux faire maintenant dans le cas où je me réorienterai : Agroalimentaire, commerce, marketing, social ou autre... J'aimerai faire au moins un bac +3 jusqu'à bac +5 maximum (en tout cas pour l'instant ). Quelques une de mes "caractéristiques" :

- j'aime l'Art, créer de belle choses, dessiner est une passion mais je n'ai jamais osé me lancer la dedans car il n'y a pas de débouché.
- j'aime tout ce qui touche à la nature en général
- j'aime aider les gens et les conseiller
- j'aime voir de nouvelle chose, voir différentes cultures et voyager
- je pense être bosseuse, je sais m'investir quand je m'y intéresse, j'aime travailler en groupe

Donc ma question serait de savoir si vous me conseillez plutôt de finir ma formation en serrant les dents au bout des 2 ans et changer de voie ensuite avec les admissions parallèles, mais dans ce cas, où m'inscrire? ou bien de quitter le dut à la fin de l'année mais où se réinscrire et surtout aussi tardivement dans l'année est-ce encore possible? Une formation par alternance serait-il un bon choix pour quelqu'un qui à besoin de savoir où il va? Et enfin, pensez-vous que voir un conseiller d'orientation serait bénéfique dans mon cas avant de me réorienter en catastrophe dans une autre formation qui pourrait elle aussi ne pas me convenir ?

Je vous remercie pour votre réponse éventuelle,
Laure.

Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui