Boucher-charcutier

Niveau scolaire
CAP ou équivalent
Secteur d'activité
Accueil, hôtellerie, tourisme
Salaire
1113€ - 3570€ nets/mois

Ces deux professions sont le plus souvent séparées, mais parfois rassemblées sous une seule et même enseigne. Le boucher vend et prépare de la viande de toutes origines (bœuf, porc, veau, poulet, lapin, cheval…), tandis que le charcutier ne traite que de la viande de porc (jambons, saucissons, pâtés, terrines…). Dans les deux cas, il y a des places à prendre pour les jeunes motivés.

Fonctions

Le boucher-charcutier peut être un commerçant de détail, fonctionnant de manière artisanale. Il peut aussi travailler dans l'industrie agroalimentaire (rayons boucherie des grandes surfaces, restauration collective, ateliers de découpe). Boucher comme charcutier achètent généralement eux-mêmes la viande qu'ils vont vendre, auprès des abattoirs, des halles ou des grossistes. Sur place, ils fixent leur choix en marquant les bêtes ou les morceaux qui les intéressent.

Puis ils désossent la viande, la découpent et la dénervent au sein de l'atelier de découpe (appelé laboratoire) de la boucherie et/ou de la charcuterie. Dans les deux cas - et notamment en charcuterie - la réalisation de plats traiteur fait désormais partie du travail quotidien de ces artisans.

En contact direct avec le consommateur, boucher comme charcutier lui apportent des informations et des conseils sur la viande.

Avec l’expérience, il est possible d'intégrer une unité de production et de devenir chef d'équipe ou de rayon, responsable de laboratoire, ou encore acheteur.

Qualités

Ces deux professionnels sont incollables sur la provenance, la qualité et la manière de mettre en valeur la ou les viandes qu’ils travaillent au quotidien. Ils connaissent et appliquent à la lettre les règles sanitaires drastiques du secteur. Une excellente résistance physique et nerveuse est requise, face à des conditions de travail difficiles : levers très tôt, coucher tard, port de charges, station debout prolongée, souvent dans le froid…

Un bon relationnel est de mise dans les relations avec la clientèle, l’adresse manuelle impérative pour la découpe et la préparation des produits. Enfin, lorsqu'il gère son propre commerce, le boucher-charcutier doit posséder des compétences en gestion et en comptabilité.

Insertion sur le marché de l'emploi

Le métier Boucher-charcutier est classé n°156 parmi les métiers qui recrutent le plus en France.

Niveau de recrutement constaté

90%
CAP ou équivalent
8.7%
Bac ou équivalent

 

Diplômes nécessaires

Le CAP Charcutier-traiteur se prépare en deux ans après la classe de 3ème, dans un lycée professionnel ou un CFA. Ce diplôme peut être suivi d’une MC Employé traiteur, qui offre une formation complémentaire, en 1 an. Les titulaires d’une expérience professionnelle d’au moins deux ans peuvent passer un BP Charcutier-traiteur. Même parcours en boucherie. Le bac pro Boucher-charcutier-traiteur, accessible en trois ans après la 3ème ou en deux ans après un CAP, est conseillé à ceux qui souhaitent s'installer rapidement à leur compte.

 

Salaire Boucher-charcutier

Un boucher-charcutier débutant gagne le SMIC (1 457 euros bruts mensuels).

Généralement après quelques années d’expérience, les bouchers évoluent sur des postes de d'encadrement d'équipe, de chef de rayon ou encore d'acheteur. Le boucher-charcutier peut également se mettre à son compte mais cela implique un investissement financier et personnel très important.

Vidéo de présentation de ce métier

Questions / Réponses

Tu veux en savoir plus sur le métier de Boucher-charcutier ? Tu es au bon endroit. Grâce à ce questions-réponses, découvre tout ce qu'il faut savoir sur ce métier. Et s'il te reste une question, n'hésite pas à la poser. Les membres de digiSchool orientation se feront un plaisir de t'aider.

Pose ta question



Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui