Conseiller Agricole

Niveau scolaire

Bac + 2

Secteur d'activité

Spécialités plurivalentes agriculture-agronomie

Salaire

1500 € - 2000 € net/mois

Le Conseiller Agricole a pour mission d’aider les exploitants à optimiser leurs revenus en réalisant des placements judicieux et à développer leurs activités en choisissant les équipements les plus adaptés. Dans un contexte de complexification croissante du secteur agricole, ce professionnel s’impose de plus en plus comme un partenaire privilégié de l'agriculteur du 21ème siècle.

Fonctions

Dans un contexte économique de plus en plus difficile et complexe, un bon agriculteur doit jongler avec contraintes fiscales, nouveautés technologiques et objectifs économiques. C’est le rôle du Conseiller Agricole de l’assister dans cette tâche. Après avoir analysé les résultats de l’exploitation, il assure son optimisation économique et fiscale, en conseillant à l’exploitant des axes de développement personnalisés en gestion ou en technique. Le tout dans le respect de l’application des dernières normes environnementales.

Il anime aussi des réunions d’information de groupe et des formations d’agriculteurs. Les conseillers agricoles sont recrutés par les chambres d’agriculture, les centres de gestion, les coopératives agricoles, les groupements d’agriculteurs ou les associations de communes. Avec de l’expérience, ils peuvent se spécialiser : conseillers d'installation, de transmission, d'élevage, juridique…

Qualités

Pour mener à bien ses missions de diagnostic et de conseil, le Conseiller Agricole doit connaître sur le bout des doigts techniques de cultures et de production animale, mais aussi droit rural, normes environnementales, fiscalité agricole, règles de la politique agricole commune ou informatique. Autant de connaissances qu’il doit veiller à actualiser en permanence : rigueur et curiosité s’imposent pour se tenir informé des évolutions du secteur.

Face à des agriculteurs parfois en détresse, il doit allier sens de l’écoute et force de proposition pour faire passer ses messages. Les qualités relationnelles sont de mise pour établir une relation de confiance de long terme avec ses interlocuteurs, exploitants comme financeurs publics ou privés. Enfin, ouverture d’esprit, dynamisme et créativité sont nécessaires pour trouver des solutions à tous types de problèmes.

Diplômes nécessaires

Pour devenir Conseiller Agricole, les bacs conseillés sont S, STI2D, STAV ou le bac pro Conduite et gestion de l’exploitation agricole, suivis au minimum par un diplôme spécialisé de niveau bac+2 (BTSA Analyse, conduite et stratégie de l'entreprise agricole ou DUT Génie biologique option Agronomie).

Toutefois, un diplôme d'Ingénieur Agronome est de plus en plus souvent exigé, via cinq écoles après bac (ESA Angers, Esap Toulouse, ISA Lille, Lasalle Beauvais, Isara Lyon) ou après prépa scientifique (INA-PG, Ensa, Enita, Ensaia, Ensbana, Ensesad-ITA...).

Données statistiques

Derniers diplômes obtenus par les membres de notre panel avant d'accéder à ce poste

Salaires

Un Conseiller Agricole débutant gagne de 1 800 (Bac+2) à 2 300 euros bruts par mois (Diplôme d’Ingénieur).

Vitalité du métier

Évolution de l'effectif au cours des dernières années.

Ces métiers peuvent aussi t'intéresser

Questions / Réponses

Tu veux en savoir plus sur le diplôme Conseiller Agricole ? Tu es au bon endroit. Grâce à ce questions-réponses, découvre tout ce qu'il faut savoir sur ce diplôme. Et s'il te reste une question, n'hésite pas à la poser. Les membres de digiSchool orientation se feront un plaisir de t'aider.