Logo

    Juge de l’application des peines

    NIVEAU SCOLAIRE

    Bac+5

    SECTEUR D'ACTIVITÉ

    droit pénal , Droit

    SALAIRE

    2000 € / mois à 2400 € / mois

    Qu'est ce que le métier Juge de l’application des peines ?

    Le juge de l’application des peines (JAP) est le magistrat qui assure le suivi des décisions pénales. Sa mission?: veiller à l'application et organise la peine, mais aussi assurer l’encadrement et la réinsertion sociale des personnes condamnées.

    Que fait un Juge de l’application des peines ?

    Le JAP exerce au sein du tribunal de grande instance. Quand est rendue une décision de justice, il explique au condamné les contraintes à venir durant sa peine. Il est chargé de s’assurer que cette condamnation sera bien appliquée (prison, obligation de soins, etc.).

    Lorsqu’il intervient en milieu « fermé » (prison), en cas de peine de prison ferme, il peut proposer des aménagements ou des réductions de peine, des régimes de semi-liberté (bracelet électronique), des permissions de sortie.

    En milieu « ouvert » (dans le cas où la condamnation a été autre que de la prison, par exemple un travail d’intérêt général, une interdiction de sortie du territoire ou un sursis avec mise à l’épreuve), il contrôle régulièrement le condamné. Il peut enquêter et mandater des travailleurs sociaux.

    Afin de s’assurer de la présence d’un condamné qui ne respecterait pas ses obligations ou en fuite, il peut aussi décerner des mandats d’amener ou d’arrêt. Président de la commission d’application des peines, il est assisté par le Service pénitentiaire d’insertion et de probation.

    Au fil de sa carrière, il peut rejoindre le parquet, devenir président de tribunal ou directeur au sein de l'administration centrale du ministère de la Justice.

    Qualités pour être Juge de l’application des peines

    Expert de la procédure pénale, le JAF doit faire preuve de probité et d’objectivité, ainsi que d’une grande force de caractère, afin d’analyser au mieux les situations personnelles des condamnés et d’agir en prenant en compte les intérêts de ceux-ci, mais aussi ceux de la société (établissement pénitentiaire, victimes, ordre public).

    Il doit être capable de réactivité, d’empathie, de psychologie et d’écoute. Rigoureux et organisé, il doit savoir travailler en équipe (avocats, psychiatres, services sociaux et éducatifs...).

    La fonction nécessite une grande disponibilité (horaires irréguliers, week-ends…).

    Données statistiques sur le poste Juge de l’application des peines

    Derniers diplômes obtenus par les membres de notre panel avant d'accéder au poste de Juge de l’application des peines

    Combien gagne un Juge de l’application des peines ?

    Un JAP débutant touche environ 2 600 euros nets mensuels, plus primes et indemnités.

    Vitalité du métier

    Évolution de l'effectif au cours des dernières années.