Avocat en droit des nouvelles technologies

Niveau scolaire
Bac + 5
Secteur d'activité
Applications des droits et stat...
Salaire
1400€ - 1900€ net/mois

L’activité de l’avocat en droit des nouvelles technologies est principalement axée sur le conseil juridique aux entreprises évoluant dans le champ des nouvelles technologies de l'information et de la communication (NTIC) : informatique, internet, commerce électronique, médias, données personnelles…

Fonctions

L’avocat en droit des NTIC assiste ses clients - particuliers et entreprises - dans les domaines suivants : création et transfert de sites internet, de noms de domaine et de logiciels en matière de propriété intellectuelle ; distribution de produits par les sites de vente en ligne et droit de la consommation ; protection des données et respect de la législation informatique et libertés. Il audite les sites de ses clients afin d'en vérifier la conformité aux législations et réglementations en vigueur et s’occupe de la rédaction des contrats de développement et de référencement de sites web, de logiciels ou d’applications.

Relèvent aussi de sa compétence des infractions pénales telles que l’usurpation d'identité ou la diffamation, les injures et les dénigrements en ligne. Il intervient également en matière de services informatiques : rédaction des contrats d'infogérance, de location de matériel, de maintenance, d'hébergement, de sous-traitance... Enfin, il défend ses clients lors des procès.

Qualités

Un avocat en droit des NTIC doit être un expert des divers domaines du droit, son domaine de spécialité touchant aussi bien au civil qu’au pénal ou encore qu’au droit commercial. Des connaissances qu’il complète par une vraie culture technique de l’informatique et d’internet.

Il doit faire preuve d’excellentes aptitudes en communication écrite et orale. Forte capacité de travail, organisation, sens de l’analyse et esprit de synthèse sont de mise pour traiter des dossiers souvent très denses et techniques. Secret professionnel oblige, il doit savoir se montrer discret.

Insertion sur le marché de l'emploi

Le métier Avocat en droit des nouvelles technologies est classé n° parmi les métiers qui recrutent le plus en France.

 

Diplômes qui forment à ce métier

Bac conseillé : ES, L, S. Le métier d'avocat en droit des NTIC n'est accessible qu'une fois obtenu le CAPA (certificat d'aptitude à la profession d'avocat), qui se prépare en 18 mois dans l'un des 15 Centres Régionaux de Formation Professionnelle d'Avocats, après réussite à un examen d'entrée très sélectif (30 à 35 % d'admis) et qui ne peut être présenté que trois fois. Ce dernier est ouvert aux titulaires d'un master 1 en droit (bac+4) ou d'un diplôme équivalent. Pour augmenter ses chances de réussite, il est conseillé d'effectuer une préparation au concours dans un Institut d'études judiciaires.

Et, pour intégrer la profession, de compléter cette formation par un 3ème cycle alliant juridique et nouvelles technologies : master pro Droit, multimédia et Informatique (Paris 2) ou Droit du numérique (Paris 1). 

 

 

Salaire Avocat en droit des nouvelles technologies

Un avocat en droit des NTIC débutant gagne entre 1 800 et 2 500 euros bruts par mois. 

 

Vitalité du métier

En savoir plus
Évolution de l'effectif au cours des dernières années
Basé sur un panel de 1 personnes exerçant le métier de Avocat en droit des nouvelles technologies.

Questions / Réponses

Tu veux en savoir plus sur le métier de Avocat en droit des nouvelles technologies ? Tu es au bon endroit. Grâce à ce questions-réponses, découvre tout ce qu'il faut savoir sur ce métier. Et s'il te reste une question, n'hésite pas à la poser. Les membres de digiSchool orientation se feront un plaisir de t'aider.

Pose ta question


Bonjour, je suis désespéré et mes parents aussi...

Bonjour, je suis désespéré et mes parents aussi d'ou ma question :)

J'explique la situation en bref,

Durant l'année 2012-2013 j'étais en Première Scientifique scolarisé dans un établissement privé sous contrat avec l'Etat. A la fin de ma première on me rend la fiche d'orientation marqué "Redoublement autorisé, mais nous préconisons une ré-orientation en 1STI2D.".

Le problème, c'est que nous sommes BEAUCOUP renseigné, et j'affirme avec certitude, le passage de la première a la terminale est de DROIT, même AUTOMATIQUE. Il est même signalé dans les textes officiels de l'éducation nationale, et même celui du sénat.fr, que le passage de la première a la terminale est un passage de droit, voulu uniquement par les parents de l'enfant ou l'enfant s'il est majeur, c'est la raison même pourquoi aucune commission n'existe a ce niveau, les professeur qu'ils le veuillent ou non, on aucun pouvoir sur le passage, ainsi un enfant avec 2 de moyenne /20 en première et souhaitant aller en Terminale de sa série correspondante pourrait y accéder même s'il court à un plantage, il s'agit de son choix, après tout, tout le monde a des baffes dans la vie.

Bref, le passage étant de droit, y comprit dans les établissements privé sous contrat avec l'Etat, ( pas pour les privé sans contrant ) je n'ais pas travaillé et fourni d'effort pour les notes, pourtant, sans travailler j'obtiens 8.42 de moyenne annuelle, avec 4 en espagnol, l'année a été mitigée, le troisieme trismestre possède le score de 6.5/20.. pourquoi, parce que en histoire géo le professeur nous a fait 1 seul controle, que j'ai malheureusement raté, moi qui d'habitude a 18/20 en histoire de moyenne.., et en espagnol j'ai obtenu 2/20 c'est une prof assez connu dans le lycée pour se laisser dicter par ses avis personnel quant-au notes par exemple car je cite "Non, je ne donne pas de critère de correction a mes élèves, je les notes en fonction de ce que je lis."

A nouveau bref, j'ai été démoralisé durant l'année, je suis dans un lycée privé sous contrat qui est appelé lycée 'd'élite'.. ils font très attention a leur statistique, et veulent pas perdre leur première place dans les lycées générales et technologiques de loire atlantique. (44), ce lycée note particulière dur, car tous les élèves admis avec 10 au niveau terminale ont tous sans exception bizarrement une mention au bac ! ils ne font accéder a la classe de Terminale uniquement ceux qui sont sur qu'ils obtiennent leur bac, pour cause, ils ont obtenu 100% de réussite.

J'ai été démoralisé donc, par les paroles des professeurs eux-même y compris mon prof de physique ( qui possède un doctorat en physique nucléaire, et connu pour ces contrôles assez complexes. ) qui disent : " le dossier pour les écoles, ne vous inquiétez pas, la première est rarement officiellement demandée, mais dans ce lycée, vous êtes entraînés a accéder au plus prestigieuse sur concours et non sur dossier.".. ce qui ma fait non pas boosté pour avoir de meilleur résultat mais réfléchir et me dire, bon ok, a quoi sa sert de bosser pour des notes alors du moment que je pige le cours ?, ce qui est exact, j'ai eu un prof particulier, TOUS les exercices demandées ou fait en classe sont TOUS bon pour moi, mais en évaluation, sa plonge..

Je suis aussi un enfant atypique, j'ai plusieurs troubles dont celui de la concentration, ce qui m'empêche de profiter de mon potentiel évalué a 120 (Q.I). C'est donc en ayant eu 8.42/20 de moyenne annuelle, avec un troisieme trimestre de 6.5/20.. que mon passage a été refusé..

J'ai mené toutes les décisions du lycée sans faire opposition, j'ai "joué" au maximum leur jeu, car je sais de source officiel, tel que le gouvernement, et amis de famille ( ancien ministre ) que par exemple, la lettre de motivation est totalement superflue, car le passage se doit etre automatique. j'ai quand même fait ma lettre sérieusement, ainsi que mes parents aussi une autre lettre les représentants, puis nous avons attendons le recours en commission 'interne' du lycée ( qui plus est, est illégal étant donné que le passage n'est pas au choix de l'établissement ), qui nous a répondu, que mon passage reste bloqué, nous avons donc pris rendez vous avec le directeur pour motiver notre demande, ce qui n'a pas suffit..

Il a voulu attendre mes résultats de mes bacs anticipés, malheureusement ce sont pas mes points forts... il s'agit du français ... que j'ai toujours détesté en tant que matière raison pour laquelle je me suis tourné pour le scientifique, et de l'histoire géo, a mon grand regrès, le bac de français n'a pas été concluant.. 7/20 en oral, et 8/20 en écrit.. puis l'histoire.. 10/20 malheureusement je n'ais pas réussi a obtenir mes 18.. mais de toute façon le bac anticipé d'histoire a beaucoup fait parlé de lui, celui ci a été encore raté comme celui de l'année 2011-2012 et les profs d'histoire ont pour la plus part fait grève.

Bref, avec ces notes, le directeur nous a dit gentillement et sans vraiment le dire, d'aller voir ailleurs, il nous a même proposé d'appeler un lycée voisin pour qu'il me prenne en Terminale dans le leur. Malheureusement ils sont tombés sur moi, et je n'abandonne jamais comme ça, j'ai donc avec mes sources officielles, pris un avocat pour me défendre, celui ci aurait donc écrit a l'établissement ( leur rappelant la loi certainement.. ) et depuis aucune nouvelle d'eux, ( ils sont officiellement en vacance jusqu'au 22 aout ) mais des amis et ma copine ont reçu un courriel du lycée indiquant les dates de rentrée et tout le planning habituel.. moi je n'ais toujours rien reçu.. le lycée nous a donc visiblement sauté. Nous savons que légalement ils sont en tord, mes parents ( et cest leur role ) s'inquiète beaucoup voyant la rentrée arriver et recevoir rien du tout du lycée.

Moi aussi je commence maintenant a m'inquiéter.. le truc cest que le lycée nous a même pas encore envoyé de certificat de 'radiation', ni même renvoyé notre fiche de réinscription contenant un chèque ( pour l'année a venir ) et mes choix d'options de l'année terminale S 2012-2013.. Nous avons prévu d'appeler lundi, si le lycée est fermé nous iront sur place a la réouverture le 22 Aout, et demanderont des informations, j'ai toujours été 'aimé' par le directeur adjoint, et le directeur de la vie scolaire.. Merci d'avoir pris la peine de lire le pavé énorme.. mais nous sommes désespéré, si le 22 Aout le directeur ne confirme pas ma reprise en Terminale S dans le lycée, nous serions prêt a aller au tribunal avec notre avocat, tribunal d'instance de Nantes en référé, les juges examineront pas les notes, pas les avis des personnelles éducatif mais les vices de forme dont le lycée d'apres les textes réglementaires, est recouvert.. j'aurais donc gain de cause très facilement, mais le problème dans cette démarche c'est ou irais-je a la rentrée .. ? je sais aussi qu'ayant effectué ma première chez eux, ils ne peuvent pas m'interdire ma terminale chez eux, car c'est un et un même cycle le cycle terminale et qui plus est conduisant à un examen .. Je leur est supplié gentillement de m'accepter sans nous obliger a faire d'autres démarches, car j'aurais mon bac cest sur, sachant que toute ma famille a très bien réussi aussi.. et qu'il ne me resterait qu'une seule année, pour après partir en FAC de droit ou de medecine comme je reve depuis petit..

En résumé j'aurais bien plusieurs questions,

Ont -ils vraiment le droit de me virer ou de m'ignorer comme tel est le cas actuellement ? ( mes amis ont tous reçu des papiers donnant les dates de reprise et déroulement.. pas moi forcément. )
Ont -ils le droit de fermer les yeux sur les Lois et de bloquer mon passage en Terminale ?

Merci d'avance pour vos réponses..

Cordialement

Kévin B.

Bonjour, Je fais une brève présentation, j'...

Bonjour,

Je fais une brève présentation, j'ai 22 ans maintenant.
Mon soucis actuel est mon orientation, car j'hésite de poursuivre mes études ou de me réorienter vers d'autres filières (déjà sélectionné).

J'ai eu un parcours très littéraire pour rester dans le milieu de la créativité. J'ai fait un BAC L Option Arts Plastiques. L'art est un bon moyen pour exprimer la subjectivité et l'état actuel. Je me suis ensuite dirigé sur un DUT Service et Réseaux de Communication (informatique) car j'étais passionné de jeux vidéo et plus particulièrement du game design. Je me suis accroché lors de ces 2 ans. J'ai fait par la suite une licence professionnelle jeu vidéo pour rentrer concrètement dans le milieu du JV. Mais le marché du JV est saturé (un tas d'écoles privées avec un nombre incroyable de diplômé cherchant du boulot encore). J'ai commencé un master en ergonomie mais j'ai arrêté à la fin du premier semestre (ça ne me plaisait plus).
Par conséquent, actuellement, j'ai un BAC +3.

Je profite pour réfléchir sur ce que je vais faire et ça travaille tous les jours. J'hésite entre continuer sur un master dans le jeu vidéo (mais axé sur la recherche) ou bien reprendre à zéro mes études, avec une nouvelle licence.
Je suis jeune encore mais je dois faire un choix et le bon. Je me cherche encore et des déclics se sont fait il n'y pas longtemps. J'aime la littérature maintenant, surtout sociologique, philosophique et historique (avant, je n'ouvrais aucun bouquin). (Ex : Edgar Morin, sociologue et penseur m'intéresse beaucoup).
L'entourage me fait constater que je parle beaucoup plus de société, de social et de justice que de nouvelles technologies (et jeu vidéo car je m'en suis détaché un peu).
J'hésite actuellement à commencer une licence de sciences humaines (sociologie) ou de droit. Dans le droit, une matière m'a fort intéressé (en master), c'est le droit du travail individuel (je n'ai pas encore vu le collectif). Je parlais plus de cela que d'autre chose. Je me suis renseigné et une profession a attiré mon attention, la profession de "juriste syndicat". C'est un travail mal payé (cela m'importe peu) mais très passionnant. Mais le droit du travail est une infime partie dans un vaste programme et il apparaît en deuxième année de licence (il me semble). Donc, le choix du droit peut-être une erreur. (Surtout que la justice est objective et un avocat par exemple, doit défendre un client, qu'il ait dans son tort ou non).
La sociologie m'intéresse beaucoup, par rapport à la recherche, l'observation, les relations entre individus et la (les) société(s). Je pourrai par la suite construire toute une observation et réflexion par rapport à la société et la situation actuelle (un projet abstrait et très ambitieux objectivement, mais c'est un désir).
Il y a peu de débouchés pour cette filière mais le travail de recherche me semble intéressant.
J'aime m'enrichir intellectuellement, être acteur d'un changement, imaginer, créer, aider et avoir des relations avec des personnes.

Je suis polyvalent et je m'intéresse à de nombreux domaines que je ne sais plus où mettre la tête.
C'est pour cela que je vous écris, j'aimerais avoir des conseils et quelques éclaircissements par rapport à mon orientation.
(Je vais prochainement dans un centre CIJA pour me renseigner).

Je vous remercie.

Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui