Logo

    Contrôleur aérien

    NIVEAU SCOLAIRE

    Bac+2

    SECTEUR D'ACTIVITÉ

    Transport aérien , Transport , sécurité des transports

    SALAIRE

    1900 € / mois à 2200 € / mois

    Qu'est ce que le métier Contrôleur aérien ?

    Egalement appelé aiguilleur du ciel ou ingénieur du contrôle de la navigation aérienne (ICNA), le contrôleur aérien est le garant numéro un de la sécurité et la fluidité du trafic. Un métier à haute responsabilité, qui recrute au compte-gouttes. 

    Que fait un Contrôleur aérien ?

    Fonctionnaire de catégorie A de la Direction générale de l'aviation civile (DGAC), le contrôleur aérien travaille dans un aéroport ou dans l'un des cinq centres de contrôle régionaux : Aix-en-Provence, Athis-Mons, Bordeaux, Brest et Reims. Du décollage à l'atterrissage, ce personnage clé du personnel au sol dans un aéroport guide les pilotes en vol. Avec un double objectif : faire que les avions circulent en sécurité et assurer la fluidité du trafic.

    Par radio, depuis sa tour de contrôle, il gère les décollages, les atterrissages et les survols des avions sur un secteur donné. Il dirige aussi les pilotes (météo, carburant, plan de vol...). En cas de situation extrême (rupture de contact avec un appareil, par exemple), il déclenche les opérations d'urgence.

    Pour plus de sécurité et de confort, les contrôleurs aériens officient généralement en binôme, l’un aux questions de procédure, l'autre surveillant les appareils de contrôle. Via la promotion interne, les contrôleurs aériens peuvent accéder au corps des ingénieurs des études et de l’exploitation de l’aviation civile.

    Qualités pour être Contrôleur aérien

    Le contrôleur aérien possède des compétences scientifiques et techniques de haut niveau. Tenant la vie des de tous les occupants d’un avion entre ses mains, il doit être en parfaite condition physique et nerveuse (vision parfaite notamment) et faire preuve d’un important sens des responsabilités.

    Une extrême vigilance et une forte réactivité s’imposent. Autre must : la parfaite maîtrise de l’anglais, langue de communication internationale qu’il pratique au quotidien pour communiquer avec les pilotes du monde entier.  Le contrôleur travaille en horaires décalés, à raison de 32 heures par semaine.

    Il peut être d’astreinte de jour comme de nuit, 7 jours sur 7, 24 h sur 24. L’esprit d’équipe est impératif : il travaille en continu avec les pilotes, les autres contrôleurs, les services météo ou de la logistique des pistes...

    Données statistiques sur le poste Contrôleur aérien

    Derniers diplômes obtenus par les membres de notre panel avant d'accéder au poste de Contrôleur aérien

    Combien gagne un Contrôleur aérien ?

    Un contrôleur aérien débutant touche environ 2 550 euros bruts mensuels, plus 10 à 20% de primes.

    Vitalité du métier

    Évolution de l'effectif au cours des dernières années.