Logo

    Contrôleur de défense aérienne

    NIVEAU SCOLAIRE

    Bac+3

    SECTEUR D'ACTIVITÉ

    Armée de l'air , Défense

    SALAIRE

    1100 € / mois à 1600 € / mois

    Qu'est ce que le métier Contrôleur de défense aérienne ?

    Le contrôleur de défense aérienne travaille pour l’Armée de l’Air.
    Il a sous sa responsabilité les avions militaires qui se trouvent dans la zone du ciel qu’il surveille.
    C’est un élément essentiel du dispositif aéronautique.

    Que fait un Contrôleur de défense aérienne ?

    Le contrôleur de défense aérienne est un sous-officier qui peut avoir diverses affectations : en escadron des services de la circulation aérienne, dans un centre militaire de contrôle, au sein d’un escadron de détection et de contrôle aéroporté, d’un état-major ou d’un organisme interarmées ou interalliés.
    Depuis la salle d'opérations, cette sentinelle surveille l'espace aérien national. Il classe et contrôle les appareils militaires en circulation dans celui-ci. Il aide au décollage et à l’atterrissage des appareils d’alerte. Il est aussi chargé de les informer et de les guider, en temps de guerre comme en temps de paix, mais aussi lors des exercices et des manœuvres. Lui incombe également une mission d'assistance au profit d'aéronefs civils ou militaires en difficulté.
    Ce spécialiste peut être amené à exercer en dehors du territoire national dans le cadre d’opérations extérieures. Avec l’expérience, il peut évoluer de 2 manières distinctes. Primo, en tant que sous-officier, il peut progresser en grade et responsabilités. Secundo, en accédant au corps des officiers : soit par concours interne en début de carrière, soit  plus tardivement, sur dossier et entretien. 

    Qualités pour être Contrôleur de défense aérienne

    Le contrôleur de défense aérienne détient des compétences scientifiques et techniques de haut niveau. Tenant la vie des occupants des avions entre ses mains, il doit être en parfaite condition physique et nerveuse (vision parfaite notamment) et faire preuve d’un important sens des responsabilités.
    Vigilance et réactivité s’imposent. Il dot aussi parfaitement maîtriser l’anglais, langue de communication internationale.
    Ce professionnel travaille en horaires décalés, à raison de 32 heures par semaine. Il peut être d’astreinte de jour comme de nuit, 7 jours sur 7, 24 h sur 24. Il travaille en continu avec pilotes, autres contrôleurs, services météo ou de la logistique des pistes : l’esprit d’équipe est impératif.

    Données statistiques sur le poste Contrôleur de défense aérienne

    Derniers diplômes obtenus par les membres de notre panel avant d'accéder au poste de Contrôleur de défense aérienne

    Combien gagne un Contrôleur de défense aérienne ?

    Le salaire d'un contrôleur de défense aérienne varie de 1 300 (sous-officier) à 2 200 euros nets mensuels (officier), hors primes diverses.

    Vitalité du métier

    Évolution de l'effectif au cours des dernières années.