Chercheur

Niveau scolaire
Bac + 8
Secteur d'activité
Spécialités littéraires et arti...
Salaire
1500€ - 3100€ net/mois

Un chercheur est un scientifique de haut niveau investi dans le domaine de la recherche. Une profession exigeante et difficile d’accès, les postes à pourvoir se faisant de plus en plus rares dans les unités de recherche (INRA, INSERM, INSEE, CNRS, CNES…), particulièrement en Île-de-France.

Fonctions

Le chercheur consacre la majeure partie de son temps de travail à l'expérimentation et au progrès de sa discipline. Il peut s’agir de sciences dures (mathématiques, physique, chimie, biologie, médecine…) ou de sciences humaines (psychologie, histoire, sociologie, ethnologie…).

Généralement, il exerce également en tant qu'enseignant chercheur dans une université, ce qui lui permet de mener ses travaux tout en mettant du beurre dans les épinards. En recherche fondamentale (expérimentations dans le cadre des structures universitaires), il élabore et mène des expériences afin de vérifier la viabilité des postulats établis théoriquement.

Il retranscrit ce processus dans des revues spécialisées et participe à des conférences et des colloques, en France et à l’étranger. En matière de recherche appliquée (à visée d’applications industrielles concrètes), il élabore et développe des produits ou des procédés innovants.

Avec l'expérience, le chercheur peut se voir confier des missions d'encadrement, et évoluer vers la direction d'une unité de recherche ou d'un laboratoire. 

Qualités

Passionné par sa discipline, le chercheur doit faire montre d'une forte tendance à la curiosité et à l'innovation. Doté d’une forte capacité de travail et d’une grande disponibilité, il est à la fois rigoureux et apte à sortir des sentiers battus. La maîtrise de l'anglais s’impose pour avoir accès à l'ensemble des publications – les plus prestigieuses sont anglo-saxonnes - et intervenir au sein des colloques internationaux.

Enfin, il doit savoir communiquer pour publier ses résultats dans un contexte international.

Insertion sur le marché de l'emploi

Le métier Chercheur est classé n°563 parmi les métiers qui recrutent le plus en France.

Niveau de recrutement constaté

31.1%
Bac+5
23.7%
Ecole d'ingénieurs
20.7%
Bac+6 et supérieur
8.9%
Bac+2
8.1%
Bac+4
3.7%
Bac+3
2.2%
Ecole de commerce

 

Diplômes nécessaires

Le chercheur doit être titulaire d'une thèse de doctorat, de préférence obtenue avec les félicitations du jury. Un diplôme de niveau bac+8, qui fait généralement suite à un master recherche (niveau bac+5) en université dans la discipline choisie, dans la foulée d’un bac général (S, ES ou L). Mais le doctorat peut aussi être obtenu après une formation en école de commerce, de sciences sociales, ou d'ingénieurs.

Une fois le doctorat en poche, le chercheur peut effectuer un post-doctorat de trois ans en France ou à l'étranger, dans un institut ou pour une entreprise. 

 

 

Données statistiques sur les parcours scolaires

En savoir plus
Derniers diplômes obtenus par les membres de notre panel avant d'accéder à ce poste
Chercheur (1329)
17
35
25
17
30
30
27
66
39
19
Master Santé
17 personne(s) sur 1329 ont obtenu le diplôme de Master Santé avant d'exercer ce métier
Masters Degree of Innovation
35 personne(s) sur 1329 ont obtenu le diplôme de Masters Degree of Innovation avant d'exercer ce métier
Doctorat Informatique
25 personne(s) sur 1329 ont obtenu le diplôme de Doctorat Informatique avant d'exercer ce métier
Doctorat en Physique
17 personne(s) sur 1329 ont obtenu le diplôme de Doctorat en Physique avant d'exercer ce métier
Master Informatique
30 personne(s) sur 1329 ont obtenu le diplôme de Master Informatique avant d'exercer ce métier
Master Management
30 personne(s) sur 1329 ont obtenu le diplôme de Master Management avant d'exercer ce métier
Doctorat Chimie
27 personne(s) sur 1329 ont obtenu le diplôme de Doctorat Chimie avant d'exercer ce métier
Doctorant
66 personne(s) sur 1329 ont obtenu le diplôme de Doctorant avant d'exercer ce métier
Master of Business Administration (MBA)
39 personne(s) sur 1329 ont obtenu le diplôme de Master of Business Administration (MBA) avant d'exercer ce métier
Master commerce
19 personne(s) sur 1329 ont obtenu le diplôme de Master commerce avant d'exercer ce métier
Basé sur un panel de 1329 personnes exerçant le métier de Chercheur.

Salaire Chercheur

Dans le public, un chercheur débutant touche 2 000 euros bruts par mois + primes ou indemnités. Dans le privé, les salaires sont très variables : de 3 000 à plus de 4 000 euros.

 

Vitalité du métier

En savoir plus
Évolution de l'effectif au cours des dernières années
Basé sur un panel de 18459 personnes exerçant le métier de Chercheur.

Questions / Réponses

Tu veux en savoir plus sur le métier de Chercheur ? Tu es au bon endroit. Grâce à ce questions-réponses, découvre tout ce qu'il faut savoir sur ce métier. Et s'il te reste une question, n'hésite pas à la poser. Les membres de digiSchool orientation se feront un plaisir de t'aider.

Pose ta question


Enseignant-chercheur en Angleterre

Bonjour, je suis actuellement une élève en Première L passionnée d'Histoire et avec un certain attrait pour la philosophie, et je souhaiterais plus tard m'orienter dans le secteur de la recherche et du professorat en université en Angleterre.

Cependant, j'ignore pour l'instant si je préférerais m'orienter en Histoire ou en Philosophie, n'ayant pas encore eu vraiment de cours dans cette matière (j'ai des cours d'initiation), je vous soumettrais donc mes deux problèmes :

- Dans le cas où j'obtiendrais mon doctorat d'Histoire en France, aurais-je une chance d'obtenir un poste d'enseignant-chercheur en Angleterre ? Comme enseignant d'Histoire française pour les étudiants en français par exemple etc.
Si non, serait-il plus judicieux de partir faire mes études, et donc mon doctorat en Angleterre ? Serais-je acceptée dans une université dès la licence ? Sachant que l'Histoire française et l'Histoire anglaise sont quelques peu différentes, je n'aurais probablement pas les mêmes bases que les anglais.

-Pour la philosophie, c'est à peu près le même problème que j'ai. Avec un doctorat français de philosophie ai-je une chance d'obtenir un poste en Angleterre ? Si non, encore une fois serait-il mieux d'aller en Angleterre dès la licence ? Je pense que les cours de philosophie sont les mêmes partout dans le monde non ? Ou du moins en Europe ? Dans ce cas, j'aurais les mêmes bases que les étudiants britanniques, et ça pourrait faciliter mon acceptation.

Je tiens à préciser que mon niveau d'anglais est pour le moment très correct, et que étant élève de Première L, j'ai pris des options de sortes à avoir près de sept heures d'anglais par semaine et que je ne m'inquiète donc pas pour la barrière de la langue.

Merci beaucoup d'avoir pris le temps de lire, et si vous le pouvez, de m'éclairer.

Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui