Technicien thermicien

Niveau scolaire
Bac + 2
Secteur d'activité
Aménagement paysager
Salaire
1150€ - 1450€ nets/mois

Le technicien thermicien est le spécialiste des installations de chauffage, de production d'énergie et de climatisation pour logements ou bureaux (fours industriels, chaudières, brûleurs, chaufferies…), mais aussi du froid (congélateurs, chambres froides…). Sa mission ? Contrôler, réguler, installer et assurer la maintenance de ces équipements, en respectant les normes environnementales.

Fonctions

Le technicien thermicien peut travailler dans les bureaux d'études de constructeurs d'équipements thermiques ainsi que dans les entreprises d'exploitation et de maintenance de ces installations. Mais aussi, au sens large, dans toutes les industries : énergie, chimie, agroalimentaire, automobile... En bureau d'études, il procède aux calculs de faisabilité et réalise plans et schémas se rapportant aux installations et aux nouveaux produits.

Il propose aussi des solutions pour optimiser le rendement de ceux-ci. Sur un chantier, il peut suivre les travaux de montage des équipements. Dans un service de maintenance et d'exploitation des installations thermiques, il en assure mise en route, réglage, entretien et réparations. S'il est responsable d'une équipe d'agents de maintenance, il s’occupe de planifier leurs interventions. Il rédige des fiches de travaux et fournit une assistance technique aux clients.

Avec l’expérience, il peut accéder à des fonctions d'encadrement : adjoint, chef de centrale, responsable d'agence, chef de secteur…

Qualités

Le technicien thermicien doit être calé en électronique, en physique et en informatique, ainsi qu’en automatismes, régulation et technique des fluides. Il doit être au fait des normes réglementaires dans le secteur. Il maîtrise les logiciels de CAO (conception assistée par ordinateur), qu’il utilise pour réaliser des prototypes. Une tâche pour laquelle une certaine créativité s’impose aussi.

Il doit avoir le sens de la relation client et du travail en équipe, et se montrer réactif, autonome et fiable, notamment pour gérer les dysfonctionnements éventuels. Soumis à des astreintes de nuit ou de week-end et amené à travailler sur des chantiers éloignés de son domicile, il doit être disponible et mobile.

Insertion sur le marché de l'emploi

Le métier Technicien thermicien est classé n°629 parmi les métiers qui recrutent le plus en France.

Niveau de recrutement constaté

63.8%
Bac+2
11.3%
Bac+3
10%
Ecole d'ingénieurs
5%
Bac+5
3.8%
Bac ou équivalent
2.5%
Bac+4
2.5%
CAP ou équivalent
1.3%
Bac+1

Écoles qui forment à ce métier

 

Diplômes nécessaires

Il est possible de débuter par un bac pro (Technicien en installation / maintenance des systèmes énergétiques et climatiques). Pour accéder plus facilement à une formation de niveau bac+2 a minima, mieux vaut toutefois passer par un bac S ou STI2D. On peut choisir le BTS (Fluides, énergies, environnements, options Génie sanitaire et thermique, Génie climatique, Génie frigorifique ou Maintenance et gestion des systèmes fluidiques et énergétiques) ou le DUT (Génie thermique et énergie ou Génie civil, options Maîtrise énergétique et environnementale ou Génie climatique et équipements du bâtiment).

Ces diplômes peuvent être complétés, en un an, par une licence pro en thermique.

 

Salaire Technicien thermicien

Un  technicien thermicien débutant gagne du SMIC (1 445 euros bruts mensuels) à 1 900 euros.

Questions / Réponses

Tu veux en savoir plus sur le métier de Technicien thermicien ? Tu es au bon endroit. Grâce à ce questions-réponses, découvre tout ce qu'il faut savoir sur ce métier. Et s'il te reste une question, n'hésite pas à la poser. Les membres de digiSchool orientation se feront un plaisir de t'aider.

Pose ta question



Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui