Collaborateur juridique

NIVEAU SCOLAIRE

Bac ou équivalent

SECTEUR D'ACTIVITÉ

Droit , Juridique

SALAIRE

1500 € / mois à 2000 € / mois

Qu'est ce que le métier Collaborateur juridique ?

Le collaborateur juridique est chargé d’assister un juriste. Il peut être employé en entreprise publique ou privée ou en association, en étude (huissier, notaire, commissaire-priseur), en cabinet juridique, au tribunal administratif ou de police. 

Que fait un Collaborateur juridique ?

Clerc de notaire, d’huissier, clerc d'avocat ou de commissaire-priseur, assistant notarial ou de cabinet juridique… Le collaborateur juridique collecte les informations nécessaires au traitement et au suivi des dossiers ou au déroulement des procédures.

Selon sa qualification, il peut recevoir la clientèle et se déplacer pour assurer les relations avec clients et accomplir diverses formalités nécessaires aux procédures (administratives, fiscales...). Il peut fournir des informations ou rédiger certains actes courants (requête judiciaire, acte sous seing privé, contrat de mariage, ...), authentifier des actes juridictionnels (interrogatoire, reconstitution, titre de propriété...) ou encore établir des constats (états des lieux, adultères, dégâts divers...).

Les possibilités d'évolution varient en fonction de l'emploi occupé. Pour le clerc d'huissier, quelques années d'expérience suffisent pour se voir confier des tâches à responsabilités. Pour le clerc de notaire, profession très hiérarchisée, la progression est assez lente. 

Qualités pour être Collaborateur juridique

Le collaborateur juridique est un technicien du droit (civil, commercial, du travail, européen, notarial, fiscal…). Il est rompu à la rédaction d’actes juridiques, ainsi qu’aux procédures judiciaires. La pratique de l’informatique est impérative, celle de l'anglais peut être requise. Si le métier est essentiellement sédentaire, une certaine disponibilité s’impose, certaines activités pouvant entraîner des déplacements ou s'exercer les week-ends, jours fériés, de nuit...

Rigueur et déontologie sont un must : le collaborateur juridique est parfois amené à prêter serment devant les autorités judiciaires, notamment en cas de remplacement d'un titulaire.

Rigoureux et organisé, ce professionnel fait montre d’un bon esprit de synthèse et d'analyse. Il doit aussi savoir manifester initiative et capacité d’adaptation. Travaillant en équipe, il doit avoir un bon sens du relationnel.

Données statistiques sur le poste Collaborateur juridique

Derniers diplômes obtenus par les membres de notre panel avant d'accéder au poste de Collaborateur juridique

Combien gagne un Collaborateur juridique ?

Un collaborateur juridique débutant gagne entre 2 000 et  2 500 euros bruts par mois.

Vitalité du métier

Évolution de l'effectif au cours des dernières années.