Chef de projet commercial

Niveau scolaire
Bac + 2
Secteur d'activité
Commerce, vente
Salaire
1540€ - 2380€ nets/mois

Cadre en entreprise ou employé dans une administration, association, ou dans une collectivité territoriale, le chef de projet commercial conçoit et met en place la gestion de projets commerciaux.

Fonctions

Le chef de projet commercial élabore un plan d'action et des outils pour améliorer la performance commerciale d'une entreprise ou d'une structure. Il est à la tête d'une organisation qui comprend aussi bien des aspects humains et financiers que des moyens matériels et il coordonne ces éléments afin de mettre en oeuvre un projet.

Il possède une bonne connaissance des politiques commerciales, de marketing et de ressources humaines. Le chef de projet travaille sur deux niveaux d'interactions : en interne - avec le service marketing, l'administration des ventes, les chefs de département et les équipes commerciales -, et en externe – avec les clients et fournisseurs.

Il crée et/ ou maintient le bon fonctionnement d'une stratégie commerciale. Pour cela, il doit établir une étude de marché, de la concurrence, mais aussi déterminer des propositions d'actions puis les mettre en place, choisir les équipes et les former, ainsi que fidéliser les clients. 

Qualités

Très à l'aise dans les négociations commerciales, le chef de projet doit savoir exploiter un fichier client afin d'adapter les conditions de ses collaborations.

Doué en ressources humaines
, il gère les recrutements et la distribution des activités selon les profils de son équipe. Il forme et coordonne les membres de son équipe, auxquelles il adapte ses exigences et son fonctionnement. Organisé, le chef de projet commercial sait mettre en forme un rapport, rédiger des documents à destination interne ou externe à sa compagnie, et travaille au développement commercial à partir des données de l'entreprise, qu'il exploite et analyse. Il doit donc faire preuve d'une bonne connaissance des outils informatiques liés à son activité. Amené à travailler dans des échanges internationaux, la maîtrise de l'anglais et d'autres langues est appréciée.

Insertion sur le marché de l'emploi

Le métier Chef de projet commercial est classé n°348 parmi les métiers qui recrutent le plus en France.

Niveau de recrutement constaté

28.1%
Bac+5
19.2%
Bac+2
14.5%
Bac+6 et supérieur
10.1%
Ecole d'ingénieurs
9.3%
Ecole de commerce
7.1%
Bac+4
7.1%
Bac+3
3.2%
CAP ou équivalent
1.5%
Bac ou équivalent

 

Diplômes nécessaires

Le métier de chef de projet commercial est accessible avec un Master (diplôme d'ingénieur, Master 1, Master professionnel, école de commerce, …). Mais on peut également y prétendre avec un Bac + 2 dans le secteur commercial, complété par une expérience professionnelle.

 

Salaire Chef de projet commercial

Un chef de projet commercial gagne entre 2000 € et 3000 € en début de carrière, et son salaire augmente selon son expérience, son profil ou sa longévité dans l'entreprise.

Ces métiers peuvent aussi t'intéresser

Questions / Réponses

Tu veux en savoir plus sur le métier de Chef de projet commercial ? Tu es au bon endroit. Grâce à ce questions-réponses, découvre tout ce qu'il faut savoir sur ce métier. Et s'il te reste une question, n'hésite pas à la poser. Les membres de digiSchool orientation se feront un plaisir de t'aider.

Pose ta question


Bonjour, J'ai fait un bac S, suivi d'une premi

Bonjour,

J'ai fait un bac S, suivi d'une première année en informatique qui ne m'a pas plu. Par passion, je me suis réorientée en licence LLCE anglais, puis j'ai opté pour un DUT techniques de commercialisation en 1 an pour faciliter mon insertion dans la vie active. J'ai adoré le marketing, la création de produits, les études commerciales, les stratégies... et je me suis fixée pour objectif de devenir chef de projet.

J'ai enchaîné avec une Licence professionnelle Management et Ingénierie du Tourisme (conception de produits événementiels et réceptifs). J'ai compris que j'aimais créer, gérer, organiser, que je voulais travailler en création de produits, gestion de projets et management. Mais je n'ai pas obtenu le diplôme car mes soucis d'alors m'avaient fortement découragée et j'ai abandonné avant la soutenance.

A bientôt 26 ans, j'aimerais faire chef de projet dans la cosmétologie biologique, la diététique, la parfumerie ou les arômes. Je ne sais pas si cela me plaira et j'ai cru comprendre que le marketing était confié à des techniciens avec une formation commerciale. Je me rappelle avoir aimé la chimie au lycée. Je pensais reprendre les études à la rentrée prochaine, en formation rémunérée et en alternance si possible. Pourrais-je envisager une formation scientifique ou dois-je privilégier une formation purement marketing (je suis dans la région PACA) ?

Sinon, je pensais suivre une formation qualifiante "assistante comptable" pour travailler quelques temps comme assistante polyvalente en TPE ou PME et mettre en avant tout ce que j'ai acquis (droit, économie, psychosociologie, communication, management...) On m'a dit que cette formation était proche du BTS "assistant manager" (assistant de gestion) Ce serait pour moi une autre façon de gérer et organiser...


Donnez-moi des conseils s'il vous plaît.
Merci d'avance pour vos réponses.

Bien cordialement.

licence professionnelle fongecif

Bonjour,

Je suis actuellement assistante commerciale et cela depuis 7 ans. Je souhaite me réconvertir vers le secteur communication évènementielle. Je suis musicienne, je m'occupe d'un groupe de musiciens et à côté de cela photographe de passion. Je compte reprendre une année d'étude diplômante en communication par le biais du fongécif. J'ai un niveau DEESMI et BTS Commerce International sans avoir malheureusement obtenus les diplômes. Je souhaite postuler pour une licence professionnelle communication et j'hésite entre plusieurs spécialisations. Je me suis penchée pour la licence Chef de projets communication assez généraliste enseignée à Paris - Descartes au départ. Et j'ai découvert une autre licence un peu plus ciblée enseignée à l'IUT de cergy Chargée de communication culturelle option multimédia. La seconde m'intéresse plus (due à sa spécialisation multimédia assez porteur aujourd'hui et ouvre plus de perspectives) mais y a t-il plus de débouchés ou de chances de trouver un emploi assez un bien payé en optant pour la 1ère licence, choix de départ. ???? Sachant que le marché est assez bouché avec des étudiants sortant de DESS plutôt appréciés qu'une licence professionnelle ! Pourriez-vous m'apporter un conseil professionnel sur le secteur de la comm en entreprise et celui du secteur comm institutions, domaines culturelles... 2 domaines différents mais lequel est plus porteur ?
Merci infiniment !

S'orienter vers la communication après une école d'art graphique publicitaire

Bonjour,

Mon parcours demeurant plus qu'atypique, je me permet, sous les conseils d'un ami travaillant pour orientation.fr, de vous poser cette question.

Je suis actuellement directeur artistique junior, de formation d'ecole d'art graphique publicitaire. J'ai obtenue ce diplome avec les félicitations du jury, l'année derniere.
Cette année j'ai éffectué un stage de longue durée en agence de pub qui s'est merveilleusement passé, en même temps que ce qu'on appel un DAEU, l'equivalence du bac à la fac. Car en effet j'ai stoppé mon cursus en cours d'année (bac stt).

Je travail donc aujourd'hui de maniere indépendante sur des projets ponctuels mais desormais payant...
Mon experience en agence de pub me conforte dans l'idée que la communication est bien plus large qu'un simple visuel et une accroche poignante, en effet il faut maitriser la communication en tout sens, commercial, interne...etc... Pour mener a bien une veritable politique de marque.
Mais surtout que ceux ,responsable de ces coms, ( directeurs de com chez l'annonceur ou chef de projet pub), s'en rendent compte, et l'admettent.

Mon idéal de fin de carrière serait d'être consultant en com,
Mais d'ici là, je souhaite toucher le plus de domaine en attendant. web, pub, prod, stratégie, marketing...

J'ai rencontré le directeur de la formation à Paris 5 de la license pro info com qui m'as dit que je risquais de m'ennuyer, me raccompagnant à la porte, ne sachant quoi me dire d'autre.
On me parle de license, d'ecole de com, d'ecole de commerce, IISC ou celsa , etc...
Je ne sais absolument pas vers qui, quoi m'orienter.
D'où ma question.
Je rêve d'alternance, de qualité de formation, ayant retrouvé le gout des études grâce au succès de cette école d'art.

Voila pouvez vous m'aider, m'informer, m'orienter?
Cordialement
Charles

Bonjour, Comme je l'ai dit dans mon profil, je ...

Bonjour,

Comme je l'ai dit dans mon profil, je suis actuellement un peu pommée. Je souhaite me réorienter mais je ne sais pas dans quelle branche me diriger. Mais mon objectif à terme est de me mettre à mon compte. Je voudrai créer une société de services, aider les gens apparemment c'est ce qui est le mieux pour moi.

J'aime me rendre utile, être écouté mais aussi partager des expériences...être humaine et non un robot comme me l'a montré ma dernière expérience professionnelle !!

Tout d'abord mon parcours :

- un bac stt compta - obtenu avec mention
- un bts muc - obtenu (avec mention si ça existait en bts)
- un dess en marketing appliqué (que j'ai râté à cause de l'anglais pour 0,5 points ! Le rattrapage m'a plus enfoncé qu'aidé !!!)
- une licence professionnelle ATC option chef de projet multimédia - obtenu avec mention (c'est pour faire chef de projet web : Savoir négocier avec un client, manager une équipe faire un cahier des charges...) En plus de mes cours de chef de projet j'ai suivi les cours de graphisme.

Mais voilà malgré mes diplômes, je suis assez déçue... j'ai l'impression d'être "partiellement" formée, bien que j'ai appris plein de choses et que j'ai déjà travaillé en alternance pour mon dess ma et fait des stages.

Expériences professionnelles (Ordre croissant) :

- J'ai été Assistante commerciale et marketing pendant 1 an à Colas (alternance) Mes missions : Mise à jour du dossier d’appel d’offre avec le Bureau d’études. Relation avec les fournisseurs, gestion de base de données, passation de contrats avec les fournisseurs, publipostage vers nos clients et des prospects, journalistes pour le journal interne, étude de marché des véhicules utilitaires, étude de marché de la construction routière, étude satisfaction clients.

- En suite pour valider ma licence web, j'ai fait un stage GENIAL comme Chef de projet multimédia junior pour "Un été en vacances" Mes missions : Création d’un blog et mise à jour du blog existant : Rédaction d’articles, conceptions graphiques sur Photoshop (web et PLV de la boutique). Mise à jour du site Internet joomla : Création d’articles, d’actualités, rédaction et envoie d’une newsletter. Mise à jour des pages « presse » et « partenaires ». Relation client web et partenaires par mail. Référencement naturel du site. Préparation et suivi des commandes web. Mise en place d'une procédure d'envoi. Préparations de réunions. Préparation d'un cahier des charges en vue de l'acquisition d'un logiciel de stockage.

J'ai adoré ce stage et j'ai peut-être trop idéalisé le monde du travail car mon maître de stage était très compréhensif, pédagogue...il y a eu un véritable échange dans les 2 sens. Je sais que j'ai aimé parce que plus tard je voudrai être comme ce patron !

- Puis là en novembre j'ai trouvé un CDI de Webmaster ligne rédactionnelle pour la société Croisitour. Je tiens à dire que rien de ce que j'ai fait m'a plu et rien ne correspondait à l'annonce posté sur l'anpe. J'ai très mal vécu cette expérience parce qu'on nous traité comme des moins que rien ! Salaire minable pour 37h30, on nous rabaissait sans arrêt, pas le droit d'avoir des congés quan on voulait, chaque service surveillait chaque autre...bref une très mauvaise expérience et tout ça pour faire uniquement de la saisie de produit : descriptif d'hôtels, photos....

Mon interrogations à ce jour :

Je vous avoue que je suis très pessimiste concernant le web (vers chez moi) quand on est pas développeur et qu'on maitrise aucune langage PHP, java... Mon rêve était de faire du webmarketing mais j'avoue qu'en France c'est pas la joie quand on sort de Paris apparemment !

Je me suis donc amené à deux choix :

1. Faire une formation afin de compléter mes manques par rapport à ma licence. Au début, je me disais "je vais me forcé à de venir développeuse, puisque c'est ce que le marché veut" mais après réflexion, je ne m'en sens pas capable ! Même si j'ai essayé de comprendre pendant mes cours que j'ai voulut refaire seule mes exercices, je n'excellerai jamais dans cet art. Et donc j'ai pensé qu'il fallait que je respect au moins ce que j'aime. Donc je songe de plus en plus à faire une formation de GRAPHISTE avec une très gros base d'apprentissage concernant le Flash

2. Il s'avère que j'ai eu une sorte de déclic il y a 2 semaines. J'aimerai faire quelque chose en rapport avec ce que j'aime. Je touche beaucoup au domaine ésotérique mais je ne compte pas ouvrir une boutique ou un cabinet de voyance.

Du coup ça a été une révélation ! Je voulais faire herboriste. Sauf que la France est le seul pays à avoir cette profession comme illégale si on est pas pharmacien !!!!!! Et cela depuis 1941 !!!!! En effet, Pétain à supprimé la loi autorisant les personnes non-pharmaciens à pratiqué sauf si les herboristeries en question existait antérieurement à 1941.

Alors, résignée j'ai fait d'autre recherche sur ce que je voudrai être. J'aimerai faire plutôt dans les soins médicaux parallèles et des services dans le domaines de développement personnel. J'ai donc fouiné sur le web et je me suis arrêtée sur les métiers de :

- sophrologie,
- réflexologie (mais pas plantaire...je n'aime pas les pieds)
- magnétiseur (don que je possède mais que je n'ai pas encore travailler)
- le shiatsu m'a particulièrement séduite
- les massages thérapeutiques
- et aussi pourquoi pas le Feng shui
- le Yoga, la relaxation et la méditation

Je sais que ça fait beaucoup de domaines d'un coup mais je ne sais où cherché pour trouver des stages, formations ou écoles sérieuses sans qu'il y est "anguilles sous roches" ! Je sais que c'est un cheminement long qui m'attend et qu'il va falloir surement que je travaille dans les domaines que je maîtrise actuellement avant de faire quelque chose dans ceux-là !

Alors pouvez-vous m'aider à m'orienter correctement dans ces domaines ou avez-vous d'autres idées concernant ce que je pourrai faire je m'interroge beaucoup, j'ai peur de l'avenir et je sais que ça sera dure mais je voudrai trouvé une sorte de repos, d'apaisement intérieur.

Merci d'avance

Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui