Vendeur export à l'international

Niveau Scolaire

Bac+3

Secteur d'activité

Vente , Commerce International , Commerce de gros , business-development , Commerce

Salaire

2000 € / mois à 2400 € / mois

Le vendeur export travaille pour une entreprise et vend ses produits ou ses services à des clients étrangers sur une zone géographique qui lui est impartie.

Fonctions

Un vendeur export, comme son nom l’indique, vend à l’exportation c’est-à-dire à des personnes ou des entreprises situées à l’étranger. Ainsi le vendeur export prospecte sur un secteur géographique qu’on lui a attribué ou à l’attention d’un marché ciblé. Il s’informe des besoins de sa clientèle potentielle, les conseille et tente de conclure une vente, en négociant la contractualisation et en s’assurant du suivi des opérations. Bien sûr le vendeur export s’appuie sur les Incoterms (International Commercial Terms – Termes du Commerce International - qui sont des termes normalisés qui servent à définir les « droits et devoirs » des acheteurs et vendeurs participant à des échanges internationaux et nationaux et que connait par cœur le vendeur export) pour négocier dans les règles de l’art et dans le respect des lois.
Un vendeur export peut vendre, selon son profil, des produits dits de grande distribution mais également des produits dits à forte valeur ajoutée. Ces derniers impliquent que le vendeur ait des compétences spécifiques et techniques lui permettant de défendre et valoriser sa marchandise. L’objectif final du vendeur export est de vendre un maximum et au meilleur prix les produits ou les services de la société pour qui il travaille.
Un vendeur export parle couramment anglais et souvent maîtrise une autre langue. Il travaille sous la responsabilité du responsable export à l’international zone export.

Qualités

Prospecter, démarcher, négocier demande une certaine culture générale et une très grande aisance dans la communication orale. De plus le vendeur export doit être capable de s’adapter à son interlocuteur et donc à sa langue, à sa culture, à ses traditions, à la situation politique du pays etc. En effet on ne négocie, ni ne vend de la même façon au Japon et au Brésil. On lui prête donc une ouverture d’esprit et une vraie capacité d’écoute.
Véritable commercial dans l’âme, le vendeur export est un négociateur habile, aimant le contact et les challenges. Il affiche une culture du résultat. Enfin, ses fonctions lui demandent de savoir s’organiser et optimiser son temps. 

Données Statistiques

Derniers diplômes obtenus par les membres de notre panel avant d'accéder à ce poste

Salaires

Le salaire d'un vendeur export à l'international varie selon l’entreprise et son secteur d’intervention ainsi que le cursus du postulant. Un débutant peut envisager en moyenne de 2 700 € brut par mois sans compter les primes de résultats.

Vitalité du métier

Évolution de l'effectif au cours des dernières années.