Responsable de la communication interne

Niveau scolaire
Bac + 5
Secteur d'activité
Spécialités plurivalentes de la...
Salaire
1540€ - 3080€ nets/mois

Le responsable de la communication interne évolue dans la sphère publique ou privée, au sein d’une groupe ou d’une structure collective, ce spécialiste de l’information gère toutes les activités liées à la communication interne, c’est-à-dire destinés aux salariés. Communiqués, annonces, journal d’entreprise… Il s’occupe de tout.

Fonctions

En lien avec la direction générale, le responsable de la communication interne s’appuie sur une stratégie de communication, aussi bien sur papier que numérique. 

Féru des réseaux sociaux, le responsable de la communication interne oordonne avec son équipe toutes les opérations destinées à faire entendre la voie de l’entreprise, et notamment de sa direction. 

Plus communicant que journaliste, il rédige et coordonne la rédaction d’un journal interne. Le responsable de la communication interne valide également les annonces destinées à l’ensemble des salariés. Communiqués de presse, discours, conférence ou journées porte-ouverte…il est sur tous les fronts.

Qualités

Ses excellentes qualités rédactionnelles mais aussi relationnelles constituent ses points forts. Bilingue, organisé, manager dans l’âme, le responsable de la communication interne est diplomate et rigoureux. 

Salaire Responsable de la communication interne

Le salaire d'un directeur de communication interne junior s'élève à 2000 euros bruts par mois tandis qu’un cadre expérimenté gagne 4000 euros bruts par mois.

Portrait

Solenne - responsable de communication

Solenne - responsable de communication


Solenne Datrier est chargée de la communication de la marque de maroquinerie haut-de gamme, Jamin Puech.



Questions / Réponses

Tu veux en savoir plus sur le métier de Responsable de la communication interne ? Tu es au bon endroit. Grâce à ce questions-réponses, découvre tout ce qu'il faut savoir sur ce métier. Et s'il te reste une question, n'hésite pas à la poser. Les membres de digiSchool orientation se feront un plaisir de t'aider.

Pose ta question


S'orienter vers la communication après une école d'art graphique publicitaire

Bonjour,

Mon parcours demeurant plus qu'atypique, je me permet, sous les conseils d'un ami travaillant pour orientation.fr, de vous poser cette question.

Je suis actuellement directeur artistique junior, de formation d'ecole d'art graphique publicitaire. J'ai obtenue ce diplome avec les félicitations du jury, l'année derniere.
Cette année j'ai éffectué un stage de longue durée en agence de pub qui s'est merveilleusement passé, en même temps que ce qu'on appel un DAEU, l'equivalence du bac à la fac. Car en effet j'ai stoppé mon cursus en cours d'année (bac stt).

Je travail donc aujourd'hui de maniere indépendante sur des projets ponctuels mais desormais payant...
Mon experience en agence de pub me conforte dans l'idée que la communication est bien plus large qu'un simple visuel et une accroche poignante, en effet il faut maitriser la communication en tout sens, commercial, interne...etc... Pour mener a bien une veritable politique de marque.
Mais surtout que ceux ,responsable de ces coms, ( directeurs de com chez l'annonceur ou chef de projet pub), s'en rendent compte, et l'admettent.

Mon idéal de fin de carrière serait d'être consultant en com,
Mais d'ici là, je souhaite toucher le plus de domaine en attendant. web, pub, prod, stratégie, marketing...

J'ai rencontré le directeur de la formation à Paris 5 de la license pro info com qui m'as dit que je risquais de m'ennuyer, me raccompagnant à la porte, ne sachant quoi me dire d'autre.
On me parle de license, d'ecole de com, d'ecole de commerce, IISC ou celsa , etc...
Je ne sais absolument pas vers qui, quoi m'orienter.
D'où ma question.
Je rêve d'alternance, de qualité de formation, ayant retrouvé le gout des études grâce au succès de cette école d'art.

Voila pouvez vous m'aider, m'informer, m'orienter?
Cordialement
Charles

étudiante perdue ds son orientation professionelle!

Je suis une jeune femme de 21 ans et suis actuellement en licence de musicologie (niveau bac+3 donc). Ms les débouchés qui me sont proposés ne me conviennent pas.
Je suis complètemt perdue dans ce qui me motive, ce que je veux faire professionnellemt.
Et ça m'angoisse terriblemt. Faire des études ss idée de métier au final me démotive complètemt.
D'autant plus que j'ai tjs souhaité un métier certes qui me plaise, mais qui soit stable et bien rémunéré.
J'ai vaguemt pensé à qqs métiers , ms ils restent pr moi très flous ou inaccessibles:
-la communication (chargé des relations publiques, attaché de presse, responsable de la communication interne ds une entreprise,...)
-le journalisme (je voulais être à un momt critique de cinéma ou critique musical, ms il me semble que j'aurais p-ê plus de chance comme pigiste)
-le marketing (ms je n'ai pas trop l'esprit de persuasion commerciale!)
-voire travailler dans les cosmétiques et parfums.
-iufm (prof des écoles), ms ce n'est pas franchemt une vocation..

J'ai navigué sur tous les sites internet inimaginables, je suis allée au CIO, ds des salons d'orientation, pr m'éclairer, ms je suis tjs aussi perdue.
Je ne sais plus quoi faire..
Les secteurs qui m'attirent (communication) sont parait-il de plus très "bouchés" en ce momt.

Sinon, je voulais p-être être prof de guitare classique. Ms c'est complexe. J'ai arrêté le conservatoire afin de me consacrer à l'université. Serait-il d'ailleurs possible de monter une petite école de musique?

-Egalemt: j'aimerais des métiers qui seraient largemt liés au domaine relationnel (qui nécessiterait une écoute, un échange entre les personnes) Pourriez-vs m'en citer?

Que pensez-vs de tt ceci? Je suis conciente de la complexité de ma situation et qu'il n'y ait que moi qui puisse véritablemt trouver le métier que je veuille faire, ms j'aimerais avoir votre avis malgré tt (surtt sur les métiers à caractère relationnel)....
Je vs remercie sincèremt.

Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui