Conseiller de vente directe

Niveau scolaire
Bac + 2
Secteur d'activité
Commerce, vente
Salaire
770€ - 1770€ nets/mois

Le conseiller de vente directe a la fibre commerciale. Spécialiste de la vente à domicile, le conseiller de vente directe a pour mission de proposer un éventail de produits diversifiés à une clientèle qu’il a pris le temps de cibler géographiquement. L’expression « vente directe » signifie qu’il n’y a aucun intermédiaire entre l’acheteur et le vendeur. 

Fonctions

Le conseiller de vente directe prend soin de définir le secteur géographique dans laquelle elle souhaite intervenir pour mener à bien sa mission. Selon des objectifs définis en amont avec sa hiérarchie, il développe une stratégie commerciale pour assurer la vente de ses produits. Une fois la clientèle ciblée, le conseiller de vente directe se rend sur le terrain à sa rencontre. Il gère lui-même les stocks de marchandises, passe commande pour renouveler ses produits et affine son argumentation selon l’interlocuteur. Dans ce métier, qu’il exerce de manière autonome, il s’agit de développer un réseau, établir une confiance mutuelle et effectuer le suivi de ses passages au domicile de la clientèle. Il enregistre les commandes, délivre les factures et renouvelle sa gamme de produits si nécessaire.

Qualités

Convaincant, charismatique, éloquent, le conseiller de vente directe s’avère être une redoutable communicante. En effet, très à l’aise à l’oral, il sait également être à l’écoute de l’autre et déceler les besoins du client. Habile négociateur, il sait trouver les arguments nécessaires pour convaincre son interlocuteur tout en lui laissant la possibilité d’assumer ses choix et ses décisions.

 

Diplômes nécessaires

Une formation supérieure dans le domaine de la vente, de la négociation (BTS, DUT…) constitue la voie royale pour accéder à ce type de poste. 

 

Salaire Conseiller de vente directe

Le salaire d'un conseiller de vente directe varie entre 1000 (débutant) et 2300 (fin de carrière) euros mensuel brut.

Questions / Réponses

Tu veux en savoir plus sur le métier de Conseiller de vente directe ? Tu es au bon endroit. Grâce à ce questions-réponses, découvre tout ce qu'il faut savoir sur ce métier. Et s'il te reste une question, n'hésite pas à la poser. Les membres de digiSchool orientation se feront un plaisir de t'aider.

Pose ta question


devenir professeur de vente en lycée professionnel

Bonjour,


Mon objectif professionnel est de devenir prof de vente en lycée professionnel. Je vais donc préparer ce concours en 2008 pour le passer en février 2009.
Je suis restée en étroit contact avec une ancienne prof que j'avais en lycée professionnel (je suis moi-même passée par là) et ça a été un déclic pour moi.
Elle m'a conseillé de passer le CAFEP Vente et non pas le CAPLP Vente (pour être dans les établissements privés).
Ca ne me dérange absolument pas, car je préférerai enseigner dans le privé.


Une seule chose m'inquiète : j'habite à Avignon, donc je dépend de l'académie d'Aix-Marseille. Dans cette académie, il y a 4 départements : 04, 05, 13, 84.
Or les BEP Vente Action Marchande et les Bac Professionnels Commerce et Vente ne sont pas dispensés dans des lycées professionnels privés dans le 04 et le 05 (ce qui m'arrange d'un côté). Donc concrètement quand j'aurai le concours dans l'académie il y aura le 84 (un seul lycée privé, ce qui laisse très peu de chance d'y enseigner) et le 13.

J'aimerai vraiment une fois que j'aurai le concours ne pas partir loin (par ex partir à Marseille m'embêterai beaucoup).
Je souhaiterai être enseignante à Avignon, à Arles, par exemple. Nîmes ne m'aurai pas dérangé mais ce n'est pas mon académie.
Pour l'instant je ne souhaite pas être professeur contractuelle je préfère vous le préciser.

Je sais que les lauréats du concours remplissent une fiche de voeu (pour faire leur année de stage en tant que professeur stagiaire et l'année suivante pour la 1ère affectation), mais même dans le privé il peut arriver que l'affectation ne corresponde pas du tout aux souhaits émis.

Je me posais donc plusieurs questions :

1/ Quand on réussit le concours, si le lieu d'affectation ne convient pas, est ce qu'il est possible de ne pas enseigner à la prochaine rentrée? Le concours est-il toujours valable ou pas?

2/ Est-il possible selon vous qu'une fois que je saurai que j'ai le concours (pour être professeur stagiaire) ou l'année suivante (pour la titularisation) de contacter directement le chef d'établissement d'un lycée professionnel privé, de lui demander si il aurai un poste? Si cela est le cas, le chef d'établissement peut-il faire la demande au rectorat ou pas?
Je sais que c'est l'académie qui "place" les lauréats mais puis-je avoir une chance supplémentaire en contactant aussi les établissements qui m'intéresseraient en priorité? On m'a toujours dit que les chefs d'établissements dans le privé ont + de possibilité de recrutement que dans les établissements publics; je ne sais malheureusement pas si c'est exact. Je sais que pour les professeurs contractuels en revanche, cela est fort probable.

2/ Sinon je me disais, que j'aurai peut-être plus de chance de partir moins loin en passant le CAPET Economie Gestion option Economie et Gestion Commerciale (car il y a quand beaucoup plus d'établissements privés qui forment des jeunes à des bac stt option commerce dans l'académie). Puis je sais que ces deux concours sont "quasiment similaires (le CNED prépare à ces deux concours en même temps, car il y a un pôle économie et un pôle gestion commerciale).
Je connais de nom un professeur qui a un CAFEP Vente, qui était formatrice dans un centre de formation et qui aujourd'hui enseigne dans un lycée technologique à des élèves de Bac STT et de BTS MUC. Donc la passerelle est possible. Mais comme je suis passée par la voie professionnelle, il est vrai que le CAFEP me tient plus à coeur que le CAPET (on a plus d'heures de vente en bac pro qu'en Bac STT puis le lien avec les professeurs de lycée professionnel est plus étroit (j'ai connu aussi le lycée technologique car j'ai fait après mon bac professionnel un BTS Action Commerciale et il est est vrai que ce "n'est pas pareil".

Je vous remercie par avance de votre aide, car je suis en période de doute. Tout ce que je sais c'est que je DOIS passer ce concours pour être professeur titulaire un jour. Cela m'embêterai une fois que j'aurai le concours de tout stopper à cause de ce problème qui m'inquiète fortement.



Besoin de conseils sur un projet d'orientation

Je suis titulaire d'un bac STT informatique et gestion et je suis à présent en 2ème année de BTS Informatique et gestion en alternance.
Je pensais devenir developpeur, mais les métiers techno-scientifiques ne sont décidément pas adaptés à mon caractère littéraire. J'ai plutot des facilités à accomplir mes tâches en entreprise et j'ai de très bons résultats en cours mais ça ne me plaît pas. En revanche j'aime beaucoup mes cours de gestion et l'économie droit m'interesse assez, mais à côté de ça j'aimerais à présent me diriger vers des études sans maths ou autre matières scientifiques.

En y regardant de plus près, il y a plusieurs choses qui me motiveraient :
- mes deux passions que sont la littérature et la musique
- la transmission de mes passions (j'ai voulu devenir journaliste de presse spécialisée mais la perspective de pigiste pendant plusieurs années ne me plait pas)
- la vente (j'ai été vendeur informatique)
- gérer une boutique indépendante et avoir mon propre projet

Mon projet professionnel serait donc d'ouvrir une boutique de vente spécialisée en culture underground qui proposerait livres et albums musicaux.

Je pensais après mon BTS IG, obtenu ou non, m'orienter vers un DEUST documentation métiers du livre sur Lille III.

Je vis actuellement sur Paris mais d'autres projets personnels indépendant à mes études m'obligent à m'installer sur Lille. Je pensais donc compléter mes années de DEUST par des stages en librairie ou en rayon librairie de grande distribution (+ autres petits jobs annexes) afin de payer mon logement sur Lille.

Que pensez-vous de mes choix (DEUST + divers stages en librairie) en vue de mon projet professionel ?
Ai-je réellement besoin de diplômes de commerce pour réaliser mon projet ou puis-je m'en passer ?
Est-il possible de concilier un emploi/stage en même temps que le DEUST (niveau horraires) ?

Je n'ai encore jamais été à la FAC. Si le DEUST est effectivement une bonne solution, puis-je l'intégrer directement à la rentrée prochaine sachant que je ne suis diplômé que d'un bac STT IG ?

Est-ce une formation payante ?

Voyez-vous des parcours alternatifs ?

En vous remerciant.

Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui