Tendanceur

    NIVEAU SCOLAIRE

    Bac+5

    SECTEUR D'ACTIVITÉ

    Marketing , Vente , business-development , Commerce International , distribution , Marketing de la mode et du luxe , Commerce , création textile , stylisme , Textile , Grande distribution , Marketing stratégique , Mode , création accessoires de mode

    SALAIRE

    2000 € / mois à 3120 € / mois

    Qu'est ce que le métier Tendanceur ?

    Le tendanceur, appelé jadis styliste, travaille pour un grand magasin, spécialisé ou généraliste. Il peut également œuvrer dans le secteur de la grande distribution ou être au service d’une marque. Ce professionnel a pour mission principale d’anticiper les nouvelles tendances et ainsi conseiller son employeur dans ses achats à venir et/ou ses créations. 

    On peut parfois retrouver cette profession sous l’intitulé : Coordinateur de style

    Que fait un Tendanceur ?

    Le tendanceur travaille dans le service achat et/ou marketing de l’entreprise qui l’emploie.

    Ce professionnel est souvent en déplacement. Il visite les différents magasins appartenant à la concurrence, assiste à divers défilés, participe à des salons, construit un réseau constitué des acteurs de la mode (créateur, fournisseurs, etc.). Ces déplacements peuvent se faire sur le territoire mais également à l’étranger. Il exerce une veille continuelle. 

    Il est également attentif aux habitudes des consommateurs. Il peut commander des études pour bien cerner les caractéristiques des clients, leurs attentes. Tout ce travail en amont doit lui permettre de cerner les besoins présents ou à venir.

    Riche de ce savoir, il participe à la définition des tendances adaptées au marché pour lequel il travaille et en corrélation avec la clientèle cible. Il communique son approche à sa hiérarchie, l’argumente et la défend en s’appuyant sur un document qu’il a rédigé : le cahier des tendances. Après validation, cette stratégie est diffusée aux acheteurs de l’entreprise mais également aux différents stylistes dans une perspective de création de collections.

    Ainsi le tendanceur a une influence sur les achats d’une entreprise, sur la communication et le marketing produit mais également dans le domaine de la création.

    Qualités pour être Tendanceur

    Le tendanceur a une capacité d'analyse et de synthèse importante. Il est très observateur. Passionné par son domaine d’activité (la mode), il se montre avide de connaissances et de découvertes.

    Il aime se déplacer, aller à l’étranger, se construire un réseau de professionnels. Pour cette raison, sa communication est excellente. Il aime le contact, le travail d’équipe. D’ailleurs, il sait s’exprimer couramment en anglais.

    Il a une sensibilité artistique et se montre créatif, innovant. Mais ces qualités sont envisagées dans une perspective commerciale. En effet, ce professionnel est surtout spécialisé en marketing.

    Il peut être force de proposition auprès de sa direction pour organiser des événements de communication auprès des consommateurs mais aussi pour défendre ses idées.

    Il sait gérer son stress. En effet ses préconisations sont lourdes de conséquences. S’il se trompe dans sa stratégie, il peut fragiliser la marque ou l’entreprise pour laquelle il travaille.

    Enfin, le tendanceur est pluridisciplinaire. Il connaît la communication, le marketing, la commercialisation et la production d’une entreprise.

    Données statistiques sur le poste Tendanceur

    Derniers diplômes obtenus par les membres de notre panel avant d'accéder au poste de Tendanceur

    Combien gagne un Tendanceur ?

    Un tendanceur débutant se verra rétribuer entre 2500 et 3000 euros bruts mensuels.

    Avec une expérience de plusieurs années, le salaire brut mensuel oscillera entre 3000 et 4000 euros.

    Certains tendanceurs peuvent gagner davantage. En effet, si ses résultats sont excellents, un tendanceur peut très vite se construire une réputation élogieuse et se voir sollicité par les plus grandes et prestigieuses marques.

    Vitalité du métier

    Évolution de l'effectif au cours des dernières années.