Soigneur Animalier

Niveau scolaire

CAP ou équivalent

Secteur d'activité

Santé

Salaire

1150 € - 1400 € net/mois

Dans un zoo, un parc aquatique, une animalerie, un refuge ou une clinique vétérinaire, le soigneur animalier s’occupe au quotidien d’animaux familiers ou exotiques, apprivoisés ou sauvages. Un  métier passion, mais très exigeant et qui recrute très peu.

Fonctions

Le soigneur animalier peut travailler en animalerie et dans des parcs zoologiques publics ou privés. Les zoos publics recrutent sur concours, au niveau du CAP.  Ce professionnel prépare et distribue la nourriture aux animaux en suivant les consignes reçues (type d’alimentation, dosage et fréquence).

Il assure la propreté du lieu de vie des animaux (cages, enclos, espaces ouverts, bassins, aquariums…). Il assiste aussi  le vétérinaire dans son travail et se charge des petits soins : pesée, suivi de l'état de santé, vaccinations, détection de blessures… Il tient à jour l'inventaire des reproductions, des naissances et des décès.

Parallèlement, le soigneur animalier assure la gestion des stocks de nourriture, de médicaments et du matériel. Il participe également au déplacement des animaux d'un lieu à un autre et à la sécurité des visiteurs. Avec l’expérience et une formation complémentaire, il peut devenir chef animalier, responsable de parc animalier privé, auxiliaire vétérinaire ou vendeur en animalerie.

Qualités

Pour devenir soigneur animalier, il faut être passionné d'animaux. Le soigneur animalier est un expert du comportement animal et des méthodes de contention lors des soins.

C’est aussi un fin connaisseur des règles d'hygiène et de sécurité. Résistant physiquement et psychologiquement, il ne se laisse pas rebuter par les tâches de nettoyage ni par le port de matériels et garde son sang-froid face à un animal rétif ou agressif.

Rompu à l’utilisation des outils agricoles et du matériel de soins et de capture, le soigneur animalier fait preuve d’une forte capacité à travailler en équipe. Sa patience, ses facultés d’observation et son calme lui permettent d’établir une relation de confiance avec les animaux. Enfin, face à des rythmes de travail souvent exigeants, il sait se montrer disponible et ne pas compter ses heures.

Diplômes nécessaires

Si le métier de soigneur animalier ne requiert officiellement la possession d’aucun diplôme, avoir en poche un CAP agricole ou un bac pro en rapport avec les animaux constitue un atout pour suivre une formation qualifiante de soigneur animalier.

Seuls quatre établissements y préparent. Après la 3ème, la maison familiale rurale La Charmelière, à Carquefou (Loire-Atlantique) et le Centre de formation par apprentissage agricole à Gramat (Lot). Après le bac, on peut se spécialiser au Centre de formation professionnelle et de promotion agricole, à Vendôme (Loir-et-Cher) ou au lycée agricole privé Saint-André (Loire).
  • Bac Pro Gestion des milieux naturels et de la faune

  • BPA Travaux de la Production Animale

  • CAPA Soigneur d'Équidés

  • Auxiliaire spécialisé vétérinaire

Données statistiques

Derniers diplômes obtenus par les membres de notre panel avant d'accéder à ce poste

Salaires

Le soigneur animalier peut exercer son activité en animalerie et dans des parcs zoologiques publics ou privés. Les zoos publics recrutent sur concours, au niveau du CAP.  Les postes à pourvoir sont très rares, un  recrutement tous les deux ans, donc il est préférable de suivre une formation spécialisée.


Sans expérience avec un diplôme CAP/BEP

Un soigneur animalier débutera au SMIC, soit 1498,47 € brut mensuel. Dans des grands zoos comme celui de Vincennes (94) le salaire peut être compris entre 1600 et 1700 € brut.

Avec plusieurs années d’expérience

Son salaire augmente avec l’expérience, pour atteindre en fin de carrière 1815 € brut mensuel. Le salaire varie également en fonction du niveau de qualification et du type d’animaux pris en charge, ainsi que du lieu d’exercice du métier. Mais ce métier a des contraintes :  pas de jours fériés, pas de week-ends, travail de nuit quand un animal est malade.

Les possibilités d'évolution 

Elles varient en fonction :

- de l'employeur : par exemple dans un zoo communal, le soigneur animalier a un statut d’employé municipal,
- du parcours professionnel, 
- des formations complémentaires suivies comme celles pour devenir  chefs animalier,  responsables de parc privé, auxiliaire vétérinaire ou bien vendeur en animalerie.

Vitalité du métier

Évolution de l'effectif au cours des dernières années.

Ces métiers peuvent aussi t'intéresser

  • Diététicien

  • Ostéopathe

  • Kinésithérapeute

  • Vétérinaire

  • Ingénieur en Biologie

Questions / Réponses

Tu veux en savoir plus sur le diplôme Soigneur Animalier ? Tu es au bon endroit. Grâce à ce questions-réponses, découvre tout ce qu'il faut savoir sur ce diplôme. Et s'il te reste une question, n'hésite pas à la poser. Les membres de digiSchool orientation se feront un plaisir de t'aider.