Producteur en assurances

    NIVEAU SCOLAIRE

    Bac+2

    SECTEUR D'ACTIVITÉ

    Assurance

    SALAIRE

    1284 € / mois à 2055 € / mois

    Qu'est ce que le métier Producteur en assurances ?

    Le producteur en assurances  est LE spécialiste des contrats. C'est lui qui s'occupe de leur élaboration , sous toutes ses coutures : clauses, garanties, précision...  Ce métier requiert des qualités rédactionnelles et surtout relationnelles puisque le producteur est amené à établir le lien entre les différents acteurs concernés. 

    Que fait un Producteur en assurances ?

    Produire, rédiger, suivre. Trois mots clés pour son activité. Le producteur en assurances est à l'origine et à la finalisation des contrats. C'est lui qui étudie, en tant que producteur, les dossiers d'assurance, jusque dans les moindres détails. Il doit penser à tout : clause, garantie, modifications, hypothèses... Rien ne lui échappe.

    Il assure, en tant que producteur, le suivi des sinistres, par exemple. Il gère les litiges, les contentieux, les résiliations. Il a un grand rôle aussi d'anticipation puisqu'il doit coordonner à l'avance les différentes étapes. Il s'occupe également des documents divers (souscription...), assure la veille marketing et doit aussi s'attacher à décrypter les stratégies concurrentielles.

    Qualités pour être Producteur en assurances

    Outre son expertise technique et juridique, le producteur en assurances doit posséder de bonnes compétences  relationnelles, rédactionnelles et, bien sûr, commerciales. Le sens de l'écoute mais aussi des responsabilités constituent d'autres atouts. Polyvalent, le producteur en assurances sait gérer plusieurs missions à la fois. 

    Données statistiques sur le poste Producteur en assurances

    Derniers diplômes obtenus par les membres de notre panel avant d'accéder au poste de Producteur en assurances

    Combien gagne un Producteur en assurances ?

    En début de carrière, le producteur en assurances est rémunéré entre 20 k€ et 24 k€ par an. Son salaire augmente sensiblement jusqu’à 28/32 k€, selon l’entreprise. 

    Vitalité du métier

    Évolution de l'effectif au cours des dernières années.