Façadier

Niveau scolaire
CAP ou équivalent
Secteur d'activité
Spécialités pluritechnologiques...
Salaire
1150€ - 1400€ nets/mois

Le façadier (également appelé façadier-peintre ou peintre-ravaleur) est chargé de de protéger, d’imperméabiliser et d’isoler les façades des habitations, tout en assurant une finition impeccable. Un métier à mi-chemin entre gros œuvre et finition, que les entreprises s’arrachent.

Fonctions

Le façadier peut être embauché par une entreprise de peinture et de ravalement des façades, artisanale ou industrielle. Mais aussi dans les agences d’intérim et les entreprises spécialisées dans les enduits. Il commence par installer son échafaudage et par protéger les parties qui ne sont pas à crépir (portes, fenêtres, auvents, poutres…). Puis il s’occupe de la sous-couche de mortier, préalablement mise au point dans un malaxeur, qu’il projette sur la façade à vitesse régulière et qu’il étale par un mouvement circulaire, de manière à ne laisser aucun défaut.

Une fois cette première couche sèche, il projette la couche de finition teintée. En fin de travaux, il nettoie le chantier. Le façadier colle et cheville aussi parfois des plaques d'isolation thermique à l'extérieur, fixe des accessoires décoratifs d'encadrement de fenêtres et de portes ou pose du carrelage. Avec l’expérience, il peut devenir conducteur de travaux ou intégrer un bureau d’études en BTP.

Qualités

Technicien de la peinture et des couleurs, le façadier sait choisir les teintes adéquates parmi plusieurs dizaines. L’exploitation des différents matériaux (grain fin ou écrasé, fausse pierres, finition lisse...) et des éléments de décoration n’ont pas de secrets pour lui.

Autonome, mais travaillant en collaboration étroite avec d’autres professionnels du BTP (chef de chantier, maçons, peintres, couvreurs…), il doit avoir l’esprit d’équipe et respecter les indispensables règles de sécurité. Face à des conditions de travail souvent difficiles (intempéries, évolution en hauteur, manipulation de produits nocifs…), il doit jouir d’une bonne résistance physique.

Enfin, amené à nombreux déplacements et soumis aux aléas techniques d’application, il doit savoir être disponible.

 

Diplômes nécessaires

Le diplôme d’entrée dans la profession est le Cap (Maçon, Plâtrier-plaquiste, Peintre ou Peintre-applicateur de revêtement). Toutefois, avant d'occuper les fonctions de façadier, une spécialisation sur le tas est fréquemment requise. Les titulaires de bac STI2D (développement durable) et de certains bacs pro du BTP (notamment Aménagement et finition du bâtiment) peuvent s’orienter vers le BTS Enveloppe du bâtiment, façades étanchéité (bac+2).

À noter que l'AFPA (Association de formation professionnelle des adultes) propose aux jeunes sortis du système scolaire une formation de façadier-peintre de 980 heures.

 

Salaire Façadier

Un Façadier débutant est embauché à partir du SMIC (1 480 euros bruts mensuels), auquel peuvent s’ajouter d’importantes primes de rendement.

Questions / Réponses

Tu veux en savoir plus sur le métier de Façadier ? Tu es au bon endroit. Grâce à ce questions-réponses, découvre tout ce qu'il faut savoir sur ce métier. Et s'il te reste une question, n'hésite pas à la poser. Les membres de digiSchool orientation se feront un plaisir de t'aider.

Pose ta question


Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui