Bijoutier - Joaillier

Niveau scolaire
CAP ou équivalent
Secteur d'activité
Autres disciplines artistiques
Salaire
1115€ - 1300€ nets/mois

Le bijoutier-joaillier fabrique, restaure et commercialise bagues, bracelets, colliers ou broches avec des métaux précieux (or, argent, platine…), souvent agrémentés de pierres précieuses (diamants, améthystes, rubis, saphirs…) ou de perles.

Fonctions

Le bijoutier-joaillier peut être un artisan et/commerçant indépendant, mais la plupart du temps il est salarié d’une marque. Il peut partager son temps entre atelier et magasin. Première étape de son travail : réaliser une première ébauche de la pièce, en intégrant les contraintes techniques et financières. À partir de cette esquisse, cet artisan fabrique pendentif, broche, bague ou autre diadème. Pour ce faire, il se livre à un travail précis et minutieux (ne parle-t-on pas de « travail d’orfèvre » ?) qui consiste à faire fondre les métaux, composer les alliages, étirer le métal, le graver, sertir les pierres, avant de donner sa touche finale au bijou en le polissant. Il utilise à la fois des outils traditionnels (chalumeau, lime, marteau) et ultramodernes (laser, conception assistée par ordinateur).

En boutique, le bijoutier peut aussi réparer ou transformer des bijoux. En tant que commerçant, il est très souvent aussi horloger. Avec l'expérience et une formation complémentaire en gestion, l'ouvrier salarié peut devenir chef d'atelier ou s'installer à son compte.

Qualités

Le bijoutier-joaillier doit avoir la fibre artistique et être de tempérament créatif. Il est extrêmement habile de ses mains, patient et rigoureux : trois conditions essentielles pour manipuler et assembler, parfois au 10ème de millimètre près, des pièces de taille quasi microscopiques… et très coûteuses. La préparation des alliages nécessite des notions de physique et de chimie. Et pour identifier les pierres précieuses des semi-précieuses et des synthétiques, des connaissances en gemmologie sont également nécessaires. Le bijoutier-joaillier indépendant doit faire preuve en sus d’aptitudes commerciales pour fidéliser et développer sa clientèle.

Insertion sur le marché de l'emploi

Le métier Bijoutier - joaillier est classé n°588 parmi les métiers qui recrutent le plus en France.

Niveau de recrutement constaté

53.1%
Bac+2
46%
CAP ou équivalent

Salaire Bijoutier - Joaillier

Un bijoutier-joaillier débutant gagne à partir du SMIC (1 445 euros bruts mensuels).

Questions / Réponses

Tu veux en savoir plus sur le métier de Bijoutier - Joaillier ? Tu es au bon endroit. Grâce à ce questions-réponses, découvre tout ce qu'il faut savoir sur ce métier. Et s'il te reste une question, n'hésite pas à la poser. Les membres de digiSchool orientation se feront un plaisir de t'aider.

Pose ta question


Bonjour, Suite à l'obtention d'un BTS ...

Bonjour,

Suite à l'obtention d'un BTS Animation et Gestion Touristiques Locales, j'ai décidé de partir un an aux Pays-Bas en tant que fille au pair pour me permettre de faire le point sur mes véritables ambitions professionnelles. Souhaitant me réorienter vers un métier qui toucherait de plus prêt le patrimoine culturel, j'ai envoyé ma candidature en avril dernier pour une Licence Pro Architecture et Techniques de Réhabilitations à Montpellier. Mon dossier n'a malheureusement pas été retenu car il y a eu trop de demandes et j'ai donc décidé de retourner aux Pays-Bas à la recherche d'une école du même type. Cela va bientôt faire un mois que je recherche une école et je ne trouve rien qui me corresponde vraiment, même après deux visites dans des établissements qui semblaient répondre à mes critères. La formation de restaurateur du patrimoine dispensée par l'Institut National du Patrimoine de Paris serait un grand rêve mais je ne pense pas avoir le niveau requis pour passer le concours d'admissibilité. C'est pourquoi je pense qu'il serait peut-être plus judicieux de me tourner vers l'Artisanat et les métiers d'Arts.

La situation dans ma famille d'accueil actuelle n'étant pas des plus confortables et mes chances de trouver une école en Hollande étant maigres, je serais prête à revenir plus tôt que prévu en France pour suivre une formation mais je me pose beaucoup de questions, auquelles j'espère, vous pourrez répondre.

-Est-il possible de commencer une formation ou d'intégrer une école à cette période de l'année. Si oui quelles sont les démarches ? Si non, dois-je attendre la rentrée prochaine ?
-Est-il possible, même à 21 ans et après un Bac+2 de commencer un CAP ou un BEP ou bien faut-il suivre une formation spécifique.
-Le choix des CAP / BEP étant vaste, comment choisir au mieux ? Bijoutier, joaillier, orfèvre, tapissier, maroquinier...tant de métiers passionnants mais lequel me correspond ?

Je vous remercie par avance pour les réponses que vous m'apporterez.

Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui