Aide biologiste

Niveau scolaire
Bac + 2
Secteur d'activité
Sciences de la vie

Mêlant le monde la recherche et celui de la médecine, l’aide biologiste est un acteur des laboratoires où il est appelé à travailler, appliqué sur le contenu des pipettes, des boites de Pétri... Il procède à divers examens en suivant les instructions données (recherche pour un protocole ou ordonnance d’analyses variables).

Fonctions

Le métier d’aide biologiste est l’adjuvant du médecin car de son travail déterminera la confirmation d’un diagnostic ou la découverte d’une maladie. Il peut être amené à travailler sur des prélèvements de sang ou de tissus chez le patient, ou sur la recherche de germes ou d'anomalies (cellules défectueuses, anticorps, glycémie, transaminases, cholestérol...). 

Pour cela, l’aide biologiste prépare les instruments et les substances à utiliser. Il transmet les résultats au responsable du laboratoire, qui se charge de les interpréter. L'entretien et la vérification du matériel (manuel ou automatisé, selon le type d'analyses) lui incombent aussi. 

Pouvant travailler dans le domaine public ou privé, la polyvalence est de mise : surveillance des préparations, prélèvements, relevé des résultats, et même parfois un peu de secrétariat (accueil des patients, prise de rendez-vous...). 

Qualités

Pour être un bon aide biologiste il faudra se doter d’habileté manuelle, de minutie et de précision, d’un sens de l'initiative et de l'organisation. En effet, pour chaque tâche (prélèvement, mise en culture, report des données...), l’aide biologiste doit suivre un protocole très strict, établi par le responsable du laboratoire. De même, chaque expérience fait l'objet d'un rapport très précis, consigné dans un cahier de laboratoire. Une excellente hygiène est également exigée.

De très solides connaissances en biologie sont nécessaires, mais il faut aussi s'intéresser aux évolutions technologiques et à la technique en général pour s'adapter aux nouveaux appareillages d'optique, de micro-informatique ou de robotique.

Insertion sur le marché de l'emploi

Le métier Aide biologiste est classé n°766 parmi les métiers qui recrutent le plus en France.

Niveau de recrutement constaté

50%
Bac+2
11.5%
Bac+5
11.5%
Bac+3
7.7%
Bac ou équivalent
3.8%
Ecole de commerce
3.8%
Ecole d'ingénieurs
3.8%
Bac+4
3.8%
Bac+1
3.8%
Bac+6 et supérieur

 

Diplômes nécessaires

C’est après un bac de préférence Scientifique et en poursuivant une formation validant un Bac+2 que l’on devient aide biologiste.

Ces formations sont équivalentes et variables selon la spécialité poursuivie : 
  • BTS analyses de biologie médicale
  • BTS bio analyses et contrôles 
  • BTS biotechnologie
  • BTSA analyses agricoles biologiques et biotechnologiques
  • DUT génie biologique option analyses biologiques et biochimiques
  • DEUST (diplôme d'études universitaires scientifiques et techniques) analyse des milieux biologiques
Une licence « Diplôme d'État de technicien de laboratoire médical » et une formation privée «Assistant de laboratoire biochimie-biologie » délivrée par l'ESTBB  permettent de rentrer autour de protocoles recherche.

 

Salaire Aide biologiste

Un aide biologiste débutant gagne autour de 1500€ par mois. Cela varie du public au privé, ainsi qu’avec l’ancienneté et la prise de responsabilités dans le laboratoire. 

Ces métiers peuvent aussi t'intéresser

Questions / Réponses

Tu veux en savoir plus sur le métier de Aide biologiste ? Tu es au bon endroit. Grâce à ce questions-réponses, découvre tout ce qu'il faut savoir sur ce métier. Et s'il te reste une question, n'hésite pas à la poser. Les membres de digiSchool orientation se feront un plaisir de t'aider.

Pose ta question


études de biologie et de médecine

Bonjour,

Je solicite aujourd'hui votre aide pour un probleme lie a un choix d'orientation professionelle.

J'ai 19 ans et ai termine mon BAC l'annee passee. Je dois maintenant m'orienter vers une filiere professionnelle plus precise, a savoir, le choix d'une faculte, ou plutot entre deux facultes: la medecine ou la biologie.

Je suis conciens que vous devez connaitre mes gouts pour pouvoir me conseiller et voila une breve liste d'elements qui pourraient etre utile pour m'aider dans mon choix.

Je suis une personne qui adore voyager, j'aime beaucoup decouvrir d'autres cultures, d'autres personnes, partir vers l'inconnu, aller la ou personne ne va, partir a l'aventure.
Ceci doit etre et sera une composante principale dans ma vie. Il ne s'agit cependant pas d'une "activite" professionnelle en soi, mais plutot d'une composante qui fait partie de certains metiers, c'est pourquoi je passe a des occupations plus concretes. J'insiste cependant sur le fait que cette composante est vitale dans la conception de mon avenir.

J'aime le contact avec la nature, l'idee de connaitre de nouvelles especes, d'observer les petites fleures, les petits papillons, les petits escargots m'enchante. Petit, j'ai toujours eu un contact privilegie avec les animaux (vous savez qd on met dans la meme boite un scorpion et une abeille et qu'on les regarde s'entre-dechiqueter avec passion), j'etais fou du commandant cousteau, de Nicolas Hulot et je ne me passerai jamais de me promener dans une foret, a la montagne ou de barboter dans un lac muni de mon petit masque.

Sinon, la recherche fondamentale me botte egalement. L'astronomie me fascine, la physique quantique m'empeche de dormir la nuit et j'adore par dessus tout la connaissance de l'esprit humain (psychiatrie et neurosciences).

Dernier element, la philosophie et la politique. Je ne peux pas m'empecher de penser, d'ecrire et de partager mon opinion a ce niveau. En effet, vous devez savoir que j'aime bcp ecrire, que ce soit pour un recit de voyage, un texte politique ou un opinion philosophique, j'adore ca.

Vous viens maintenant certainement a l'esprit: "mais quelle idee, apres tout ca, d'hesiter entre la medecine et la bio ? Ca ne colle pas du tout avec son profile"
Je m'explique donc.

Si je pense a la medecine en priorite, c'est qu'elle est, a mon sens, avant tout une clef, un atout. Elle permet d'avoir une connaissance universelle et de voyager sans dependre forcement d'une organisation. On peut certes partir avec la Croix-Rouge ou MSF, mais egalement s'exiler un peu pres n'importe ou et exercer son activiter dans un petit pueblo perdu comme dans une capitale internationnale. De plus, la medecine reste une profession prioritaire dans la demande humanitaire.
Bref, la medecine permet donc une grande liberte en matiere de voyage et de decouverte. Elle offre egalement un savoir faire direct quant a la connaissance de son propre corps, celui de ces proches ou d'autres pour se sortir d'une situation difficile et se rassurer en voyage.
Mais ce n'est pas tout, celle-ci permet egalement de m'adonner a une autre de mes passions, c'est a dire la recherche en neurosciences.
Enfin, elle a quand meme l'avantage de proposer une remuneration interessante au cas ou, par degout de l'humanite, il me viendrait a l'esprit de m'embourgoiser autour d'une villa-piscine-vacance au soleil.
Bref, meme si cette discipline ne me donne pas un contact avec la nature particulier et que je n'ai pas le vocation de medecin (soigner en soi n'est pas ma passion), elle m'ouvre des portes vers la connaissance de l'etre humain, la connaissance du monde, de systemes politiques differents, etc. etc.

L'autre chemin vers lequel il m'arrive de regarder sont les etudes en biologie.
Celles-ci offrent en effet la possibilite de voyager tout en me satisfaisant dans mon amour de la nature. L'expedition dans la jungle a la recherche d'une nouvelle espece de fourmi ou pour une plante aux proprietes interessantes sont un reve que je fais de maniere recurente.
La biologie permet aussi, dans une moindre mesure, de travailler dans l'humanitaire(comme parasitologue par exemple).
Et puis, pour compliquer les choses, elle ouvre des possibilites quant a la recherche en neuroscience.

En resume, la bio m'offrirait a priori plus de points convergeants vers mes gouts mais donne-t-elle reellement la possibilite de voyager comme decrit ci-dessus ou n'est-ce qu'un fantasme de gosse ? Quelle est la proportion de biologistes engages dans l'humanitaire par rapport aux medecins ? Le commandant cousteau est-il aux etudiants en biologie ce qu'est le tierce aux cols blancs ? La recherche en neuroscience a partir de la bio n'est-elle pas moins importante que celle venant de la medecine ?
Celle-ci offre au final moins d'ouvertures professionels mais a l'immense avantage de se consacrer aux petits animaux que j'aime tant contrairement a la medecine qui, meme si je ne deteste de loin pas l'idee de soigner et que j'adore le contact humain, n'est pas une vocation.


L'inscription c'est pour bientot (je dois prendre ma decision dans les quelques jours qui viennent)... je fais quoi ?



ps. je suis ouvert aux autres propositions evidemment...

Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui