Vendeur en biens d’équipement

Niveau scolaire
CAP ou équivalent
Secteur d'activité
Commerce, vente
Salaire
1150€ - 1200€ nets/mois

Le vendeur en biens d’équipement est chargé de vendre des matériels aussi divers que des machines-outils, des fournitures de bureau ou des matériels de travaux publics. Son public est généralement composé de professionnels. 

Fonctions

Le vendeur en équipement travaille en magasins de gros et demi-gros, dans tous les secteurs d’activité (mécanique, bâtiment, agriculture, ameublement, sports et loisirs, transport/logistique…).

Il est d’abord chargé de prospecter et de visiter sa clientèle de professionnels (détaillants, collectivités, centrale d'achat...) pour leur vendre les biens d'équipement nécessaires à leur activité. Il informe ses interlocuteurs sur les caractéristiques et les performances des matériels. Il peut être amené à répondre à des appels d'offres. Il développe aussi son portefeuille de clients. Plus la structure dans laquelle il officie est de taille modeste, plus la polyvalence est de mise.

En sus de ranger et d’étiqueter les produits ou de disposer rayons et vitrines, il peut être chargé d’encaisser les règlements et de comptabiliser la recette. Mais aussi de mener l'inventaire des stocks, de choisir les fournisseurs et de passer les commandes. Avec l’expérience, il peut accéder à des fonctions d’encadrement, voire de directeur de structure. 

Qualités

Le vendeur en biens d’équipement doit faire montre d’une excellente connaissance des produits qu'il vend et se tenir en permanence informé sur les nouveautés technologiques ou les évolutions de l’activité de son secteur. Il est rompu aux techniques de vente marketing.

Sa présentation doit être impeccable, ainsi que sa manière de s’exprimer. A l’écoute, disponible et aimable, il manifeste un sens du client hors pair. Autonome, vigilant et rigoureux, il a l'œil pour repérer tout ce qui pourrait clocher dans l’espace de vente (rayon dépareillé ou en désordre, emballage ouvert, sol tâché ou glissant…). Amené à travailler sur un rythme parfois intense, en particulier les week-ends, à utiliser des engins de manutention ou à porter des charges, il doit jouir d’une bonne santé physique et nerveuse.

Insertion sur le marché de l'emploi

Le métier Vendeur en biens d’équipement est classé n°279 parmi les métiers qui recrutent le plus en France.

Niveau de recrutement constaté

73.5%
Bac+2
16.8%
Bac ou équivalent
5.2%
Bac+1
2.9%
CAP ou équivalent

Salaire Vendeur en biens d’équipement

Un vendeur en biens d’équipement débutant est payé au SMIC (1 458 euros bruts mensuels), auxquels peuvent s’ajouter des primes.

Questions / Réponses

Tu veux en savoir plus sur le métier de Vendeur en biens d’équipement ? Tu es au bon endroit. Grâce à ce questions-réponses, découvre tout ce qu'il faut savoir sur ce métier. Et s'il te reste une question, n'hésite pas à la poser. Les membres de digiSchool orientation se feront un plaisir de t'aider.

Pose ta question


Bonjour à tous, Je suis titulaire d'un diplô...

Bonjour à tous,

Je suis titulaire d'un diplôme de technicien du son (une équivalence BTS audiovisuel). Après un poste de deux ans dans le milieu mais trop peu d'espoirs d'évolution, j'ai décidé de reprendre mes études en vue d'un Master 2 en informatique.

Aujourd'hui je suis en alternance dans une société qui me propose d'étendre mes compétences en marketing et d'orienter mon poste soit plus technique et un peu marketing, soit plus marketing et un peu technique, sachant qu'ils seront capables de me former sur le tas.

Cette société est toute nouvelle et très peu connue pour le moment, bien que son gestionnaire soit quelqu'un de très aguerri au niveau de la création d'entreprises avec des objectifs très étendus.

N'ayant pas eu les bases en informatique puisque j'ai intégré directement une licence, j'ai des doutes quand à mes compétences dans ce domaine et avoue sincèrement que je veux me sortir au plus vite de la simple tâche de développeur pour évoluer vers des postes de gestionnaire de projet ou manager d'équipe.

Aujourd'hui l'opportunité d'évoluer vers le marketing est bien sur l'idéal pour moi seulement j'ai de lourdes questions pour le moment sans réponse.

Dans deux ans je serai titulaire d'un Bac +5 en informatique, avec un diplôme d'expert en développement informatique, donc une attente de la part de mes futurs employeurs, de compétences en développement informatique dignes d'un ingénieur et n'aurai pour attester d'une formation en marketing, que d'une expérience professionnelle, qui peut malgré tout être très conséquente, puisque je vais être en charge (si je l'accepte) de tout le pôle CRM et marketing de la société, qui est actuellement inexistant.

Même si la proposition me parait aujourd'hui être une offre qui ne se présentera pas deux fois et sur laquelle il faut immédiatement sauter, je ne peux m'empêcher de voir dans le futur et me demander, aujourd'hui, ce qu'attendent les recruteurs des grosses sociétés. Sous entendu, faut-il absolument le diplôme de l'école untel ou est-ce que cela est plus proche du recrutement audiovisuel, c'est à dire "tu sais faire o t'embauche, tu ne sais pas, on ne t'embauche pas", le diplôme leur étant parfaitement égal.

A l'heure actuel, mon employeur estime que mon poste est l'un des points stratégique de la société puisque mon profil technique me permet de comprendre ce qu'il se passe du côté développement de l'application et comprendre les problématiques techniques, et mon profil marketing, qu'il va se charger de bâtir, au moyen de formations dans de grosses sociétés de marketing me permettra d'envisager le produit non pas juste comme une prouesse technique mais aussi un produit qu'il faut savoir présenter, formater et mouler pour l'intégrer au mieux dans l'objectif de vente fixé. Certes vu de cet oeil, dans cette société précise, cela est très vendeur et extrêmement gratifiant, mais si dans 2 ou 3 ans je décide de partir, que reste t-il de toutes ces belles paroles auprès d'une société qui voit mes diplômes et mes compétences imprimées sur une feuille de papier ?

Il a été prévu de nous rencontrer autour d'un diner dans les jours qui viennent pour que je leur fasse part de ma décision, c'est pourquoi j'ai vraiment besoin de conseils, pour ne pas faire une nouvelle erreur de parcours et ne pas griller mes cartes à venir.

D'avance merci de votre aide.

Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui