Logo

    Responsable social média

    NIVEAU SCOLAIRE

    SECTEUR D'ACTIVITÉ

    Marketing , réseaux sociaux , Communication digitale , Stratégie digitale , Communication , Digital , Marketing digital

    SALAIRE

    1487 € / mois à 2890 € / mois

    Qu'est ce que le métier Responsable social média ?

    Le responsable social média est en charge de l’optimisation des réseaux sociaux pour valoriser l’entreprise qui l’emploie, cultiver ses interactions avec les consommateurs et veiller à sa réputation digitale. Un métier stratégique entre communication et marketing qui a le vent en poupe. On retrouve plusieurs appellations pour qualifier ce métier : Social media manager, Responsable e-réputation ou encore Social media strategist.

    Notons qu’un responsable social média peut aussi travailler pour une agence et se voir attribuer la responsabilité de l’e-réputation de diverses entreprises.  

    Que fait un Responsable social média ?

    Le responsable social média va tout mettre en œuvre pour développer la présence stratégique de son entreprise sur la toile en utilisant les réseaux sociaux. Après avoir défini avec la direction générale ou le directeur marketing, la stratégie marketing 2.0 à adopter, ce professionnel va investir l’univers du web. Il va travailler main dans la main en interne avec le responsable de marque (brand manager) et conduire une équipe composée de rédacteur web, de copywriter et de community managers. Il identifie les influencers principaux du web et liste tous les terrains propices aux échanges entre internautes : les réseaux sociaux (Facebook, YouTube, Instagram, Google+, Twitter, LinkedIn…) pour identifier les communautés les plus suivies et les blogs particulièrement actifs de certains internautes.

    Il met en place une veille concurrentielle ainsi qu’une veille de l’e-réputation de l’entreprise. Tout échange virtuel sur l’entreprise, sur la marque, sur ses produits, sur ses services, doit parvenir à sa connaissance. Aujourd’hui les internautes via les réseaux sociaux et autres forums échangent énormément sur leurs achats, sur leurs joies ou déceptions ressenties en sollicitant une entreprise, en achetant ses produits. Le responsable social média doit pouvoir les prendre en compte et réagir prestement. La réputation digitale de l’entreprise en dépend. Ce professionnel doit donc se montrer force de proposition pour tenter d’être le plus performant, le plus réactif et ainsi épargner son entreprise éventuellement confrontée à des critiques trop violentes et trop acerbes.

    Parallèlement, il met en place une série d’actions pour améliorer la visibilité de la marque ou de l’entreprise sur la toile : ses valeurs, ses produits, ses ambitions, son intérêt pour sa clientèle. Il tente de séduire les influencers pour que ces derniers communiquent en faveur de la marque ou de l’entreprise. Il s’assure que cette dernière soit omniprésente avec une image la plus positive possible. Il peut mettre en place des jeux, des concours, des évènements en ligne qui auront pour ambition de faire le buzz sur la toile et de séduire les consommateurs. Il est également chargé de la conception d’un social média planning qui permettra une cohérence, une simultanéité entre la communication mise en place sur le web et la communication institutionnelle.

    Avec son équipe, il va créer des blogs, des sites web, des supports de communication pour améliorer la présence digitale de l’entreprise, véhiculer certaines valeurs, susciter l’intérêt et l’échange constructif. Toutes ces démarches doivent être évaluées en termes d’efficacité. C’est pourquoi le responsable social média crée des indicateurs de performance. Il peut ainsi mesurer les réussites et les échecs. Enfin, il est chargé de communiquer divers reportings à sa hiérarchie pour que cette dernière puisse constater l’évolution de la stratégie définie en amont et, éventuellement, modifier certains aspects.  Dans des entreprises très importantes (groupes), il existe des responsables social média spécialisés dans un domaine précis : marketing produit, R.H., communication. Selon la spécialisation, ils déploient une stratégie digitale au service de leur entreprise. 

    Qualités pour être Responsable social média

    Le responsable social média est passionné par le web, sa sociologie, ses codes, ses habitudes et par les nouvelles technologies en général. Les réseaux sociaux n’ont plus de secret pour lui. Mais ses connaissances concernent également l’entreprise pour laquelle il œuvre, car pour veiller à son e-réputation, il doit maîtriser sa philosophie, son historique, ses stratégies. La curiosité qui l’anime lui permet de se tenir informé de toutes les évolutions digitales.

    Ce professionnel est très à l’aise avec les mots, possède une bonne culture générale et à la fibre commerciale. S’il exerce des fonctions managériales, il sait conduire une équipe, la motiver, l’amener à se dépasser et faire preuve de leadership. Créatif, dynamique, force de propositions, il est aussi réactif pour être en phase avec le bouillonnement qui existe sur les réseaux sociaux. Enfin, il maîtrise l’anglais à l’écrit comme à l’oral.

    Données statistiques sur le poste Responsable social média

    Derniers diplômes obtenus par les membres de notre panel avant d'accéder au poste de Responsable social média

    Combien gagne un Responsable social média ?

    Un responsable social média débute sa carrière avec un salaire se situant entre 3 000€ et 3 400€ bruts mensuels. Après plus de 5 années d’expérience, il se situe sur une fourchette allant de 4 000€ et 6 200€ bruts mensuels. Devenu expert, le responsable social média peut envisager un salaire entre 6 200€ et 7 000€ bruts mensuels. 

    Ces écarts de salaire résultent de la taille de l’entreprise. Plus celle-ci est importante, plus le salaire sera élevé. Par exemple, une entreprise ayant entre 10 et 29 salariés proposera à ses cadres des salaires inférieurs d’environ 10% aux salaires des cadres d’une entreprise dont l’effectif se situe entre 50 et 99 salariés, et de 45% pour une entreprise ayant plus de 500 salariés !  

    Quelques exemples : 
    Fnac : entre 44 k€ et 47k€
    Volvo Group : entre 53 k€ et 57 k€
     

    Vitalité du métier

    Évolution de l'effectif au cours des dernières années.