Réalisateur de documentaires

Niveau scolaire
Bac + 5
Secteur d'activité
Autres disciplines artistiques

Un réalisateur de documentaire est chargé de réaliser un film non fictif et mettant en scène un sujet à vocation didactique. Les professionnels dans ce domaine surnomment leur art, « Images du réel ». Ils peuvent réaliser une œuvre traitant d’un sujet historique, sociétal, technique, animalier, sociologique, etc. 

Beaucoup de réalisateurs de documentaire tourne pour la télévision. Mais il existe des documentaires destinés à être projetés dans les salles de cinéma. 

Le saviez-vous ? Il est possible de remporter un Oscar (prestigieuse récompense aux Etats-Unis) pour un film documentaire. Le dernier français à avoir réussi cet exploit est Luc Jacquet pour La Marche de l’empereur, un documentaire animalier. 

Fonctions

Le réalisateur de documentaire commence tout d’abord par écrire. Il construit une trame qui permettra aux spectateurs ou téléspectateurs de suivre son récit. Il s’agit d’un scénario comme pour les films de fiction. Pour ce faire, il doit souvent faire un gros de travail de recherche en amont. Il peut lui arriver de s’entourer d’experts, de conseillers qui sauront lui apporter des connaissances sur le sujet qu’il souhaite traiter. 

Il doit avoir à ses côtés un producteur c’est-à-dire une entité (une personne, une chaîne de télévision, un studio de production…) qui accepte de financer son projet. Le réalisateur est alors contraint de respecter un cahier des charges comprenant, entre autres, les délais de réalisation et le budget alloué.

Un documentaire visuel peut être abordé sous différentes manières. Le réalisateur peut se servir d’image d’archive et procéder à un montage pour raconter son sujet. Il peut aussi filmer lui-même des scènes. Dans ce cas, il aura procédé, au préalable, à ce qu’on appelle le repérage, c’est-à-dire l’identification des lieux où seront filmées les différentes scènes du documentaire. On retrouve souvent dans les documentaires un mélange d’images d’archives et d’image de reconstitution.

Un réalisateur de documentaire est entouré de nombreux professionnels ayant chacun des compétences bien précises : direction de la photographie, cadrage, montage, composition musicale, etc. Il peut aussi travailler avec des acteurs si son documentaire l’oblige à tourner des scènes historiques. 

Souvent un réalisateur de documentaire est spécialisé dans un domaine. Il peut être passionné par une période historique ou par la vie des animaux. Il est évident que son travail varie selon son domaine de prédilection. Mais tous les réalisateurs de documentaires ont un point commun : raconter une vérité en la rendant divertissante pour le spectateur. 

Qualités

Réaliser un documentaire demande des connaissances techniques mais aussi une vraie rigueur dans le processus de recherche. Les faits présentés doivent s’appuyer sur une vérité. Certes un documentaire doit divertir mais sa fonction première est d’informer.

Pour réaliser un documentaire, le réalisateur doit être patient, organisé, pugnace, volontaire. Surtout s’il travaille sur des documentaires animaliers ! En effet on ne peut demander à des animaux de rester dans le cadre de la caméra et de faire telle ou telle chose comme on le demanderait à un acteur ! 

Véritable chef d’orchestre, il est amené à travailler avec de nombreux professionnels. Cela l’oblige à avoir des qualités de leader, d’organisateur. Il sait planifier les différentes missions de chacun.

Il doit être rigoureux et responsable dans l’exécution du cahier des charges : respect des délais, du budget, etc.

Ce professionnel possède un sens artistique et esthétique évident et à une connaissance pointue du sujet qu’il traite.

 

Diplômes qui forment à ce métier

Les écoles permettant d’acquérir des compétences dans la réalisation de documentaires sont nombreuses. 

Ainsi, on peut envisager, après le baccalauréat, de choisir un BTS Métiers de l’audiovisuel (Bac+2) puis poursuivre par une licence professionnelle Licence professionnelle dans le domaine de l'audiovisuelle (Bac+3).

L’université est également une bonne porte d’entrée. On peut s’investir pendant 3 années dans une licence Arts du spectacle (Bac+3) puis poursuivre avec un Master (1 et 2) dans le domaine du Cinéma et de l'audiovisuel. Les études peuvent s’envisager jusqu’au doctorat !

Il existe des écoles spécialisées et prestigieuse dans l’audiovisuel. Accessibles avec le bac, elles offrent un tronc commun à tous les étudiants puis proposent des spécialités dont certaines ont attrait à l’œuvre cinématographique documentaire.

 

 

Salaire Réalisateur de documentaires

Souvent, il faut débuter sa carrière comme Assistant réalisateur pour se faire ses armes. Avec cette expérience, il est plus facile de trouver un producteur qui fasse confiance et croit au projet pour le financer.

Il est difficile d’arrêter un salaire pour un réalisateur. Car en fait il est payé à la mission. Selon l’importance de cette dernière, selon son budget, selon l’expérience et la renommée du réalisateur, le montant varie énormément.

Une étude est parue en 2018 sur les revenus des documentalistes de l’audiovisuel. Elle dit que la rémunération moyenne pour un documentaire de format 52 minutes est de 12 461 euros. Mais il y a un « mais ». En effet, il s’agit d’un montant moyen. Et quand on regarde les extrémités on trouve, dans l’étude une rémunération minimale de 800 euros et maximale de 37 000 euros ! Et rien n’est dit sur le temps que le réalisateur a passé pour réaliser 52 minutes de documentaire !

 

Vitalité du métier

En savoir plus
Évolution de l'effectif au cours des dernières années
Basé sur un panel de 20 personnes exerçant le métier de Réalisateur de documentaires.

powered by

Questions / Réponses

Tu veux en savoir plus sur le métier de Réalisateur de documentaires ? Tu es au bon endroit. Grâce à ce questions-réponses, découvre tout ce qu'il faut savoir sur ce métier. Et s'il te reste une question, n'hésite pas à la poser. Les membres de digiSchool orientation se feront un plaisir de t'aider.

Pose ta question


reprise d'etudes

Bonjour,

Je suis actuellement diplomé d'un DUT Service et Réseaux de Communication ainsi que d'une licence professionnelle Activité Technique de Communication option Technique et Création Audiovisuel pour le Multimédia et l'Evènementiel que j'ai suivie à l'université François Rabelais de Blois. Lors de ces trois années d'études j'ai réalisé des sites internets, fait du design et bien sur des films documentaires. J'ai participé à des projets bénévoles de créations de films, reportages ainsi qu'a la présidence d'association. J'ai notament fait trois ans de radio et des projets de créations graphiques (exemple pochette cd).

Au cours de ces trois années d'études supérieurs, j'ai réalisé deux stages de respectivement 12 et 16 semaines dans une entreprise de production de documentaires relativement réputé ainsi que dans une télévision locale.

Pour la rentrée 2007-2008 je souhaitais suivre un master professionnel dans l'audiovisuel, cinéma, animation comme par exemple celui de l'université de Valencienne nommé audiovisuel et multimédia. Cependant toutes mes demandes m'ont été refusé par "manque de place" et j'ai appris plus tard que ma licence n'était pas assez reconnu et trop professionnelle. Mes résultats était relativement bon puisque j'ai obtenu ma licence mention très bien en étant 2eme de promotion. Il faut signalé que c'était la première année de l'option TeCAME.

J'ai donc décidé de partir 6 mois en voyage linguistique pour travaillé mon anglais et découvrir une nouvelle culture, je suis actuellement au Canada, en ontario plus précisément.

Je suis actuellement déterminé à reprendre mes études dans l'audiovisuel, le cinéma ou le cinéma d'animation. Cependant je ne sais pas si je ferai mieux de reprendre une licence générale ou retenter les masters directement.

De plus je me pose une autre question, ne vais je pas avoir des complications liées à ma situation actuelle, considéré comme active et non plus étudiant.

Je suis un peu perdu avec toutes ces nouvelles informations et le fait de ne pas être en France pour expliqué directement ma situation n'arrange pas les choses.

Merci infiniment pour vos réponses, je me tient à votre disposition si des informations venaient à vous manquer.

Jérôme

Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui