Logo

    Conducteur de machines à imprimer

    NIVEAU SCOLAIRE

    Bac ou équivalent

    SECTEUR D'ACTIVITÉ

    Automatisme , Édition , Commerce , Industrie , Imprimerie , Logistique , Production , manutention , qualité

    SALAIRE

    1100 € / mois à 1500 € / mois

    Qu'est ce que le métier Conducteur de machines à imprimer ?

    Le Conducteur de machines à imprimer réalise réglages, essais et impression de tous types de documents (journaux, livres, affiches...), sur des machines spécialisées dites « offset ». Le secteur des industries graphiques, en pleine restructuration, recrute des diplômés de plus en plus spécialisés.

    Que fait un Conducteur de machines à imprimer ?

    C’est sur les épaules du Conducteur de machines à imprimer que repose la bonne qualité du tirage. Cet ouvrier qualifié pilote le plus souvent des rotatives offset. Le principe : l’encrage et le pressage des plaques contre des cylindres de caoutchouc qui impriment le papier.

    Après avoir fixé les plaques sur le cylindre (procédure du calage), le Conducteur de machines à imprimer se livre à la phase de réglage du papier : marges, pression, alimentation... Il met ensuite au point la préparation des encres et couleurs, jusqu’à obtenir la teinte souhaitée.

    Avant le lancement de l’impression en elle-même, il multiplie les essais, en vue d’une qualité optimale de rendu. L’ensemble de l’activité de ce professionnel est aujourd’hui automatisée, conduite par ordinateur : mais la manutention reste primordiale, et chaque étape correspond à un protocole précis. Après des débuts comme assistant, le Conducteur de machines à imprimer devient second, puis premier conducteur, voire chef d'atelier.

    Qualités pour être Conducteur de machines à imprimer

    Afin d’être en mesure d’ajuster ses rotatives, le Conducteur de machines à imprimer doit faire montre de connaissances solides en automatisme, électronique, mécanique, hydraulique et colorimétrie. La maîtrise de l’outil informatique, de la chaîne graphique et des procédés d’impression est impérative, ainsi qu’une bonne faculté d’adaptation aux évolutions technologiques.

    Fréquemment soumis à un régime d’astreinte (trois huit, nuits, week-ends…), il doit posséder une bonne résistance physique et nerveuse (allergiques s’abstenir en particulier, du fait de la manipulation de produits chimiques).

    Pour mener à bien son métier, il doit conjuguer rapidité d’exécution, sensibilité artistique et extrême rigueur, toute mauvaise manipulation pouvant mettre à mal l’ensemble de la chaîne.

    Données statistiques sur le poste Conducteur de machines à imprimer

    Derniers diplômes obtenus par les membres de notre panel avant d'accéder au poste de Conducteur de machines à imprimer

    Combien gagne un Conducteur de machines à imprimer ?

    Le salaire d’un Conducteur de machines à imprimer débutant est le SMIC (1 445 euros bruts mensuels). Avec l’expérience, ce montant grimpe rapidement à 1 900 euros.

    Vitalité du métier

    Évolution de l'effectif au cours des dernières années.