Chocolatier - Confiseur

Niveau scolaire
CAP ou équivalent
Secteur d'activité
Accueil, hôtellerie, tourisme
Salaire
1123€ - 1600€ nets/mois

Alliant plaisir des papilles et des yeux, le  chocolatier confiseur est un créateur de génie culinaire. L’artisan Chocolatier confiseur maitrise les différentes étapes pour élaborer des produits toujours plus raffinés pour satisfaire de fins gourmets et gourmands de tous âges…

Fonctions

Le métier de  chocolatier confiseur consiste à  travailler les bases de son métier que sont les fèves de cacao et le sucre. Il s’occupe de divers stades de la production des douceurs : la préparation de la pâte, la  garniture, la cuisson et la décoration.

Il surveille les dosages du cacao, du sucre, du lait ou de la crème, des liqueurs, des amandes, des pistaches, des noisettes qui sont ses matières premières. Il doit respecter des règles d’hygiène très strictes pour la fabrication des produits mais aussi pour l’entretien des appareils et des locaux.

L'excellence du chocolatier confiseur repose sur un savoir-faire respectant les traditions, la technologie et la minutie des mélanges. 

Après avoir créé truffes, bonbons, mousses au chocolat, rochers, pralinés, pâtes d'amandes ou encore fruits confits et autres gourmandises, le  chocolatier confiseur les vend à ses clients.
Ses connaissances techniques sont nécessaires pour réaliser au mieux les produits afin qu’il maitrise leur résistance au froid et au chaud : le  chocolatier confiseur sait effectuer correctement les opérations de température, de trempage et d’enrobage. De même que les techniques de cuisson, de fonte, de façonnage et de fourrage n’ont pas de secret pour lui.

Qualités

Son habileté manuelle serait insuffisante sans la créativité, la recherche des formes, un vrai talent esthétique et le sens de la présentation sont nécessaires pour devenir chocolatier confiseur. Cette profession mise aujourd’hui sur l’originalité et la qualité pour fidéliser une clientèle qui pourrait se tourner vers la chocolaterie industrielle, moins coûteuse.

Avoir un palais développé, beaucoup de patience et de la résistance aux longues heures de travail en cas d'importantes commandes. Mais être aussi créatif et avoir un bon sens esthétique.

Insertion sur le marché de l'emploi

Le métier Chocolatier - confiseur est classé n°639 parmi les métiers qui recrutent le plus en France.

Niveau de recrutement constaté

76.6%
CAP ou équivalent
7.8%
Bac+2
7.8%
Bac ou équivalent
2.6%
Bac+5
2.6%
Bac+3
1.3%
Bac+1
1.3%
Bac+4

 

Diplômes nécessaires

Pour être  chocolatier confiseur  c’est par la voie de l’Apprentissage, par une alternance, présence en entreprise (placé chez un artisan maitre chocolatier) et au CFA (autour des apports théoriques/atelier) en débutant par la formation en deux ans du CAP « Chocolatier confiseur » en apprentissage après la classe de troisième du collège. Il est recommandé aussi de poursuivre, en un an, par une Mention Complémentaire « Pâtisserie glacerie chocolaterie confiserie spécialisées ».

Après trois ans d'expérience (incluant les périodes d'apprentissage) deux diplômes, de niveau IV délivrés par les Chambres de Métiers se préparent :
  • le Brevet de Maîtrise (BM) « Chocolatier confiseur », qui permet de s'installer à son compte et d'accéder au titre de Maître-Artisan.
  • le Brevet Technique des Métiers (BTM) « Chocolatier confiseur ». Il s'effectue par apprentissage en 2 ans (440 heures de formation par an) ou en formation continue (280 heures de formation par an). 
Avec aussi la consécration pour le métier qui est atteinte au travers du Concours « Un des Meilleurs Ouvriers de France » organisé tous les trois ans.

Les  chocolatier confiseur installés à leur compte passent la majorité de leur temps entre leur atelier et leur magasin. Certains se développent en franchise et doivent assurer le bon fonctionnement de leurs boutiques. A l’international, le Chocolatier confiseur français est très prisé alors les formations linguistiques ne sont pas à négliger dans le parcours professionnel.

 

Salaire Chocolatier - Confiseur

Un chocolatier confiseur débutant gagne autour de 2000€ par mois. Lorsqu’il est à son compte, ce dernier peut avoir des revenus plus élevés car issus de son chiffre d’affaire. Pour ce qui est des chocolatiers de renom installés à leur propre compte tout dépend de leur réputation et de leur clientèle.

Questions / Réponses

Tu veux en savoir plus sur le métier de Chocolatier - Confiseur ? Tu es au bon endroit. Grâce à ce questions-réponses, découvre tout ce qu'il faut savoir sur ce métier. Et s'il te reste une question, n'hésite pas à la poser. Les membres de digiSchool orientation se feront un plaisir de t'aider.

Pose ta question



Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui