Chargé de mission promotion et valorisation du tourisme local

Niveau scolaire

Bac + 3

Secteur d'activité

Accueil, hôtellerie, tourisme

Salaire

1430 € - 1950 € net/mois

Le chargé de mission promotion et valorisation du tourisme local a pour mission principale de développer l’attractivité d’un territoire grâce à ses atouts touristiques. Pour ce faire, il peut intervenir dans de nombreux domaines : animation, communication, marketing, ingénierie, gestion courante et administration d’activité, qualité sécurité environnement, stratégie commerciale…

Le chargé de mission promotion et valorisation du tourisme local est sollicité généralement pour une mission courte. C’est pourquoi il est amené, lors de son embauche, à être contractualisé pour une durée de 6 mois, un an ou deux ans. Un contrat à durée déterminée n'est cependant pas impossible.

Fonctions

Le chargé de mission promotion et valorisation du tourisme local travaille pour une collectivité territoriale ou le milieu associatif (comité départemental ou régional…). Dans l’exercice de ses fonctions, il est amené à travailler avec différents acteurs inhérents au tourisme local (élus, associations, univers marchand, habitants…). Selon l’ambition de sa mission, il peut se voir confier une équipe. 

Lors de son embauche, Il prend connaissance des missions qui lui sont confiées. On parle alors de lettre de mission.

Ainsi il peut être amené à piloter divers projets. Pour cela il anime des réunions, coordonne les actions des différents intervenants. Il peut apporter un soutien technique à différents intervenants dans le tourisme local.

Il est également susceptible de mettre en place des manifestations événementielles, d’organiser des festivals, des spectacles, des animations qui auront pour vocation d’attirer les touristes et de mettre en valeur le patrimoine du territoire. Ce qui l’amène à travailler sur la communication et la diffusion des événements. 

Réaliser ou commander des études de faisabilité ou d’impact peut également faire partie de ses fonctions. Il peut aussi élaborer des dossiers techniques, rédiger des appels d’offre et rendre compte des réponses des prestataires. 

Dans le domaine de la commercialisation, ses missions sont également nombreuses et variées. Ce peut être la mise en place d’une politique commerciale, la définition d’une stratégie tarifaire, la conception d’outils inhérents aux nouvelles technologies (site internet…), le développement de partenariats avec des entités comme les hôtels, les restaurants, les commerçants, les artisans, la mise en place de structures d’accueil et de renseignements, etc. 

Le chargé de mission rend compte régulièrement de l’avancée de ses missions. Pour cette raison il rédige des reportings et autres bilans intermédiaires et finaux. 

Qualités

Le chargé de mission promotion et valorisation du tourisme local brille par sa polyvalence dans le domaine du tourisme. Il maîtrise les techniques de l’information et des communications, les techniques commerciales et marketing et sait tenir compte des enjeux liés au développement durable. Bien sûr, il a des connaissances dans le domaine du patrimoine matériel et immatériel.

Il travaille avec rigueur et à un sens de l’organisation important. Il sait planifier ses actions, élaborer un budget et en assurer le suivi. S’il est autonome dans ses actions, il apprécie le travail d’équipe. Il sait fédérer et maîtrise la gestion de projet.

Sa communication est excellente, à l’écrit comme à l’oral. Il sait s’adapter à ces différents interlocuteurs et peut faire preuve le cas échéant, de pédagogie.

Son sens de l’analyse et ses capacités de synthèses sont avérés. Il se montre également créatif et innovant dans ses préconisations. 

La maîtrise de l’anglais peut être demandée.

Diplômes nécessaires

Pour accéder aux fonctions de chargé de mission promotion et valorisation du tourisme local, il faut s’investir dans des études qui mèneront, au minimum, à l’obtention d’un diplôme de niveau II (bac+3).

Après le baccalauréat, on peut s’orienter vers un BTS tourisme ou un DUT Technique de commercialisation, puis poursuivre avec une licence professionnelle dans le domaine du patrimoine, de la culture, du tourisme...

Si le cursus proposé ci-dessus permet d’accéder au métier, on conseillera un parcours plus ambitieux pour se voir attribuer les missions plus intéressantes et obtenir d’autres perspectives professionnelles.

Ainsi on conseillera d’intégrer l’université après l’obtention du baccalauréat et de s’investir dans une licence touchant à l’histoire, à la culture mais également au marketing. Ensuite, il sera envisageable de poursuivre avec un Master 1 et 2 dans les mêmes domaines. 
  • DUT Techniques de Commercialisation (DUT TECH DE CO)

  • BTS Tourisme

  • Master pro Sciences humaines et sociales mention tourisme spécialité gestion des sites du patrimoine culturel et naturel et valorisation touristiques

  • Master Sciences humaines et sociales mention tourisme spécialité développement et aménagement touristique des territoires

  • licence pro Sciences humaines et sociales management des organisations spécialité patrimoines, langues et tourismes

  • Master pro Sciences humaines et sociales mention développement des territoires et nouvelles ruralités spécialité tourisme et valorisation des territoires

  • licence pro Sciences humaines et sociales hôtellerie et tourisme spécialité conception de produits touristiques et valorisation des territoires

  • Master pro Arts, lettres, langues mention médiation culturelle spécialité tourisme culturel et territoires : ingénierie de projets

  • licence pro Arts, lettres, langues hôtellerie et tourisme spécialité oenotourisme et projet culturel

  • licence pro Sciences humaines et sociales aménagement du territoire et urbanisme spécialité valorisation et gestion touristique des productions alimentaires des territoires ruraux

  • licence pro Sciences humaines et sociales hôtellerie et tourisme spécialité tourisme et économie solidaire : entreprises et territoires

  • Master pro Sciences humaines et sociales mention conduite de projets culturels spécialité conduite de projets touristiques

  • licence pro Sciences humaines et sociales développement et protection du patrimoine culturel spécialité tourisme et marketing territorial et patrimonial

  • licence pro Sciences humaines et sociales développement et protection du patrimoine culturel spécialité patrimoine, tourisme, environnement

  • Licence Pro DEGC spécialité Gestion et Mise en Valeur des sites Touristiques et Culturels

  • licence pro Sciences humaines et sociales aménagement du territoire et urbanisme spécialité concepteurs de produits touristiques patrimoniaux

  • Responsable marketing touristique

  • licence pro Sciences humaines et sociales aménagement du territoire et urbanisme spécialité coordinateur de l'action touristique locale et du développement durable des territoires

  • Master Tourisme

  • Licence pro Tourisme

Données statistiques

Derniers diplômes obtenus par les membres de notre panel avant d'accéder à ce poste

Salaires

Un chargé de mission promotion et valorisation du tourisme local gagne environ 22 000 euros bruts par an. Avec de l’expérience, le salaire peut atteindre 30 000 euros. 

Celles et ceux qui seront en possession d’un diplôme de niveau I, évolueront par la direction de structure touristique ou le consulting en tourisme. 

Vitalité du métier

Évolution de l'effectif au cours des dernières années.

Ces métiers peuvent aussi t'intéresser

  • Chef de Produit Touristique

  • Responsable d’office de tourisme

  • Directeur d’office de tourisme

Questions / Réponses

Tu veux en savoir plus sur le diplôme Chargé de mission promotion et valorisation du tourisme local ? Tu es au bon endroit. Grâce à ce questions-réponses, découvre tout ce qu'il faut savoir sur ce diplôme. Et s'il te reste une question, n'hésite pas à la poser. Les membres de digiSchool orientation se feront un plaisir de t'aider.