Veilleur de nuit (hôtellerie)

    NIVEAU SCOLAIRE

    CAP ou équivalent

    SECTEUR D'ACTIVITÉ

    accueil hôtellerie , Hôtellerie , service hôtelier

    SALAIRE

    1155 € / mois à 1600 € / mois

    Qu'est ce que le métier Veilleur de nuit (hôtellerie) ?

    Le veilleur de nuit a pour mission d’assurer un service nocturne (généralement 23h-7h) aux clients d’un établissement. Dans le jargon professionnel de l’hôtellerie, on l’appelle le « night audit » ou « night auditor » que l’on traduira littéralement par « vérificateur de nuit ». 

    Que fait un Veilleur de nuit (hôtellerie) ?

    Le veilleur de nuit a deux fonctions principales : assurer l’accueil, le renseignement et l’orientation des nouveaux clients pendant la nuit (ou de clients déjà enregistrés rejoignant tardivement leur chambre) et être garant de la tranquillité et de la sécurité au sein de l’établissement. L’accueil et l’orientation : le veilleur de nuit enregistre les arrivées, note les besoins (petit-déjeuner, divers services…), remet les clefs des chambres. Il a également un rôle d’accueil téléphonique le cas échéant.
    Il est garant de la tranquillité et de la sécurité : en cas de problème, le veilleur de nuit intervient. Son rôle est de faire en sorte que le sommeil des clients ne soit pas troublé par un quelconque incident. Il peut donc être amené à gérer des conflits. Au petit matin, il passe le relais au réceptionniste en l’informant du déroulement de la nuit et des mouvements de clientèle.
    Un veilleur de nuit est-il un réceptionniste de nuit ? Oui et non. En effet certains établissements n’accueillent pas de nouveau client en période nocturne. Dans ce cas, on parle de veilleur de nuit. Par contre, si accueil nocturne il y a, le terme exact est réceptionniste de nuit. La différence se situe au niveau de l’encaissement. Un veilleur, théoriquement, n’encaisse pas d’argent ; le réceptionniste oui. Mais il faut reconnaître que dans l’hôtellerie ces deux termes se confondent parfois. Ainsi un veilleur de nuit, selon sa fiche de poste, peut avoir un rôle de secrétariat, de réceptionniste, de gardien et de…comptable !
    Notons qu’il peut effectuer divers taches de nettoyage, d’entretien et de réparation si un événement le réclame. En un mot, il est l’ultime référent de l’établissement pendant la nuit. Bien sûr un veilleur de nuit verra son domaine de compétences sensiblement varié selon la taille et le standing de l’établissement pour lequel il travaille.

    Qualités pour être Veilleur de nuit (hôtellerie)

    Evidemment un veilleur de nuit doit savoir travailler seul, ce qui implique autonomie, responsabilité et polyvalence.  Il a le sens de l’accueil, de l’écoute et est sensible à la notion de service. C’est un professionnel débrouillard, capable de s’adapté à l’imprévu et fiable. N’oublions pas que le veilleur de nuit est le représentant, la vitrine humaine de l’établissement pendant la nuit. Son comportement doit être exemplaire.
    Un veilleur de nuit doit savoir s’exprimer en anglais. Une seconde langue est parfois demandée (allemand, espagnol…). On précisera qu’un veilleur de nuit doit être capable de travailler…de nuit ! En effet ces conditions de travail ne sont pas envisageables par tous et peuvent être pesantes pour l’organisme et le moral. Une bonne condition physique et psychologique est donc conseillée.

    Comment devenir Veilleur de nuit (hôtellerie) ?

    Données statistiques sur le poste Veilleur de nuit (hôtellerie)

    Derniers diplômes obtenus par les membres de notre panel avant d'accéder au poste de Veilleur de nuit (hôtellerie)

    Combien gagne un Veilleur de nuit (hôtellerie) ?

    Le salaire d'un veilleur de nuit varie selon les compétences réclamées pour le poste. Généralement un débutant doit envisager le smic (tarif horaire de nuit).

    Vitalité du métier

    Évolution de l'effectif au cours des dernières années.