Qualiticien

Niveau scolaire
Bac + 3
Secteur d'activité
Comptabilité, gestion
Salaire
1150€ - 2100€ nets/mois

Sur un marché concurrentiel, la mise en place en leur sein d’une démarche qualité est décisive pour permettre aux entreprises de rester compétitives et crédibles. Mission du qualiticien : garantir la qualité des produits fabriqués et des services proposés par son entreprise, de leur conception à leur commercialisation.

Fonctions

On trouve des qualiticiens dans la plupart des entreprises, de tous secteurs et de toutes tailles, ainsi dans les cabinets d’audit, les organismes de certification et les sociétés de conseil en organisation. Ce professionnel travaille en lien étroit avec la direction et tous les responsables opérationnels (recherche-développement, méthodes, production…).  A chaque étape du processus industriel, le qualiticien met en œuvre des procédures assurant qualité et conformité des produits aux normes.

Si besoin, il élabore des opérations correctives ou préventives et propose des solutions aux services concernés. Puis il valide la conformité du produit fini au cahier des charges, aux normes et aux réglementations. Chargé de sensibiliser le personnel aux problématiques de qualité, d’hygiène et de sécurité, le qualiticien occupe également une fonction de pédagogue.

Enfin, il est l’interface avec l’administration, en cas de suspicion de dysfonctionnement ou de fraude, ainsi qu’avec les clients (suivi des réclamations). Avec l’expérience, il peut devenir responsable de la planification de la production ou auditeur auprès de la direction.

Qualités

Le qualiticien doit d'abord être un spécialiste de son domaine technique et connaître parfaitement les mécanismes de son entreprise. Il doit maîtriser les outils de la qualité (statistiques, techniques de mesure, réglementations, normes).

Rigoureux et méthodique, il dispose de solides capacités d'analyse. Qualités relationnelles et de communication (orale et écrite), mais aussi persévérance, s’imposent pour sensibiliser le personnel à la nécessité de faire évoluer ses pratiques, ce qui ne coule pas toujours de source !

Enfin, amené à se déplacer fréquemment (sites de production, zones d'expédition, service après-vente…), il doit se montrer disponible.

 

Diplômes nécessaires

Après un bac S ou STI2D de préférence, il faut s’orienter vers un DUT Qualité, logistique industrielle et organisation, options Métrologie et gestion de la qualité ou Organisation et gestion des flux (bac+2) ou vers un BTS (par exemple, Qualité dans les industries alimentaires et bio-industries).

Il est conseillé de poursuivre dans une des nombreuses licences pros du secteur (niveau bac+3). Voire au niveau bac+5, via un master pro ou dans une école d’ingénieurs (CESI, ENSAM, ENITA, ITII, UTC…). Plusieurs proposent des modules spécifiques « qualité ».

 

Salaire Qualiticien

Un Qualiticien débutant touche entre le SMIC (1 445 euros bruts mensuels) et 2 400 euros.

Questions / Réponses

Tu veux en savoir plus sur le métier de Qualiticien ? Tu es au bon endroit. Grâce à ce questions-réponses, découvre tout ce qu'il faut savoir sur ce métier. Et s'il te reste une question, n'hésite pas à la poser. Les membres de digiSchool orientation se feront un plaisir de t'aider.

Pose ta question


bonjour , actuellement élève de terminale ...

bonjour ,
actuellement élève de terminale scientique , je commence serieusement à m'inquiéter de mon parcours futur.
un de mes premiers choix était de devenir ingénieur qualiticien en agroalimentaire , mais il paraît que ce secteur offre peu de débouchés.je voulais donc ensuite faire ingénieur qualiticein et me spécialiser à la fin dans l'agroalimentaire , afin de pouvoir changer de secteur s'il n'y avait vraiment pas de place .mais je me suis renseignée et il parraît que la reconversion était très dificile d'autant plus que certaines personnes avaient déjà choisi leur spécialisation et avaient plus de chance d'être pris.
en fin de compte je vais plutôt me diriger vers ingé qualiticien dans le cosmétique ou le pharmaceutique , qui sont des secteurs plus porteurs paraît-il.voici donc ma 1ere question: est-ce vrai? et entre cosmétique et pharmaceutique , quelle spécialisation offre le plus de débouchés?
je sais donc à peu près vers quoi me diriger mais j'ignore totalement l'orientation à prendre .
peut-on passer par une prépa?
si oui , peut-on passer par une prépa bio ou vaut-il mieux passer par une prépa biochimie?
enfin , d'après ce que j'ai entendu , il vaudrait mieux etre ingénieur généraliste puis se spécialiser ,voir même ne pas se spécialiser .
mais j'ai pas mal de lacunes au niveau orientation:lorsque l'on dit "ingénieur généraliste" , est-ce ingénieur generaliste dans le sens ou on fait beaucoup de mecanique / physiques/ maths , ou alors ingénieur généraliste dans la branche de la qualité ,qui n'est pas encore spécialisé dans l'agro le cosmétique ou le pharmaceutique , donc déja plus orienté vers la biochimie voire la chimie tout court ?
parce que s'il s'agit de la première option , je voudrais absolument la contourner étant donné que les maths ne sont pas mon point fort.je suis plutot à l'aise dans la bio et la chimie.
enfin, ingénieur qualiticien et ingénieur contrôle-qualité , est-ce le même métier? sinon , quelles sont les différences?

voilà merci beaucoup ! :)





























Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui