Photographe Culinaire

Niveau scolaire
Bac + 2
Secteur d'activité
Techniques de l'image et du son...

Le Photographe Culinaire est un spécialiste de la Photographie mettant en valeur des aliments et des recettes de cuisine.

Sa fonction principale est de faire saliver, de donner envie de consommer ce qui se trouve dans l’assiette ! Pour accéder à ce métier il faut connaître les techniques photographiques et avoir un goût – sans modération - pour les plaisirs gustatifs. Le photographe culinaire peut illustrer un livre de recettes, un blog ou un site web spécialisé, participer à l’élaboration d’une publicité, d’un packaging alimentaire ou encore imager une carte de restaurant.





Fonctions

Certains Photographes Culinaires travaillent avec des stylistes culinaires, d’autres se chargent personnellement de l’aspect stylistique. Dans ce cas, ils mettent en valeur des ingrédients ou des plats cuisinés en tenant compte des couleurs, des textures.

Ils savent aussi inscrire le sujet à photographier dans un contexte valorisant : décoration de table, vaisselle adaptée etc. On peut donc parler de mise en scène. L’objectif étant d’obtenir un résultat attractif et très appétissant. Une fois ce travail achevé, le photographe immortalise l’œuvre avec son appareil.

Ce professionnel travaille selon un cahier des charges précis. Il règle la lumière, cadre le sujet afin de parfaire l’aspect visuel. Il peut parfois travailler dans l’urgence : photographier, par exemple, une glace couverte de chantilly, demande d’agir vite et bien. Les photographies effectuées, ce professionnel effectue des retouches grâce à divers logiciels adaptés. Ensuite il développe ses photos numériques.

Le Photographe Culinaire, comme tous Photographes, doit savoir entretenir son matériel et l’adapter aux nouvelles technologies que ce soit pour la prise de photo, la phase de retouche ou le développement et le tirage. 


Qualités

Il faut une fibre artistique pour exercer ce métier. Savoir marier les couleurs, susciter des envies, mettre en scène une assiette, implique un sens esthétique évident.

Il faut également être minutieux et patient dans l’élaboration du visuel qui sera ensuite photographié. Ici chaque détail compte ! Mais le photographe n’agit pas selon son bon vouloir et doit bien cerner la demande de son client. Il est donc attentif, à l’écoute et sait analyser les besoins du commanditaire.

Créatif, il est également capable de s’adapter à chaque commande.

Enfin, il se montre curieux et attentif à toute évolution technologique inhérente à la photographie.

En conclusion, un Photographe Culinaire possède les qualités propres à tout Photographe. En quoi se différencie-t-il de ses collègues ? On dira qu’il est gastronome et gourmand. 


Salaire Photographe Culinaire

La grande majorité des Photographes Culinaires exerce à son compte. Ces professionnels travaillent donc à la mission où la rémunération peut extrêmement variée selon le projet et le commanditaire. Certains peuvent obtenir un contrat salarié dans le domaine de l’industrie agroalimentaire. Là aussi, la rémunération dépend de nombreux facteurs.

Questions / Réponses

Tu veux en savoir plus sur le métier de Photographe Culinaire ? Tu es au bon endroit. Grâce à ce questions-réponses, découvre tout ce qu'il faut savoir sur ce métier. Et s'il te reste une question, n'hésite pas à la poser. Les membres de digiSchool orientation se feront un plaisir de t'aider.

Pose ta question


Bonjour, je suis une demoiselle de 20 ans, et ...

Bonjour,

je suis une demoiselle de 20 ans, et je ne sais pas quoi faire de ma vie (professionnelle...).
Je suis complètement perdue, bien que socialement je n'ai aucun soucis. Je ne suis pas timide, et suis très heureuse dans ma vie familiale et affective.


voilà mon parcours scolaire :

J'ai fait en 2006 et 2007 deux ans au lycée en STI Arts Appliqués mais ne suis pas allé jusqu'au bout car manque de confiance et de travail. J'aime les Arts, le dessin, la peinture. MAIS, il n'y a pas de débouchés, à part dans la publicité ce qui ne m'intéresse aucunement ou architecte (je ne suis pas mathématique du tout). Ce qui m'intéresse c'est la création, l'invention, l'animation, la BD. Mais il n'y a pas de débouchés donc j'abandonne sauf pour le plaisir.

J'ai décroché après cela un BAC L, l'année 2010, c'est à dire l'année dernière. Je me trouve très en retard et j'ai honte vis à vis de ma famille et surtout de ma mère, elle s'inquiète de mon avenir.

Cette année, je suis en première année de licence en LLCE Coréen, car oui, j'aime l'apprentissage des langues MAIS à mon rythme... J'avais fait croire à ma famille que c'était ce que je voulais faire, j'étais, c'est vrai, vraiment motivée, mais là, à l'heure d'aujourd'hui, c'est le drame.

Je ne veux pas continuer. Ça ne m'intéresse pas et je ne vois pas d'avenir.
J'aime cette langue MAIS je ne me vois pas du tout faire encore 4 ans dans ces études à me demander ce que je vais faire ensuite (car il faut bien l'avouer, qu'est-ce qu'on peut faire avec un master pareil? rien... y'a aucun débouchés qui me plaisent, partir à l'étranger ça j'en ai aucunement envie en plus).

Je vous avoue que je ne suis pas une travailleuse acharnée, je suis plutôt flemmarde concernant les choses qui ne me PLAISENT pas. J'ai beau lutter pour arranger ça, je n'y arrive pas.

Donc je veux partir dans 4 mois (à la fin de l'année scolaire). Mais où?

Je suis cette année boursière au Crous pour la première fois, et j'en ai besoin pour la suite.
Ma famille ne gagne pas bien sa vie, donc niveau financièrement, je dépend entièrement de la CAF et de la bourse.
Ce n'est donc pas par choix que je DOIS choisir mes études en fonction de l'attribution de bourse pour vivre et étudier, jusqu'à ce que je trouve un travail...
Cela restreint encore plus mes choix, et me stresse d'autant plus...

J'ai pensé à un BTS en 2 ans maximum (c'est à dire pas de MAN (mise à niveau en un an)).
La restauration ou l'hotellerie m'aurait bien plus mais il faut une MAN...

Je souhaiterais rentrer dans le monde du travail LE PLUS VITE POSSIBLE (mais pas pour un salaire de misère, même si je me satisferais bien d'un smic...sûrement), j'en ai marre des études et de me sentir paumée et de ne rien gagner, dépendre des autres...

Je n'ai encore rien annoncé à ma famille, mais c'est un choix que je veux faire seule (avec votre aide je l'espère bien sûr!).

Ma question étant : que me conseillez vous comme BTS par exemple? ou autres études entrant dans l'attribution de bourse du Crous, ou une autre bourse quelconque...


Voilà mes quelques "caractéristiques" :

- j'aime l'anglais, et je suis plutôt douée.
- j'aime la création, le dessin, la photographie
- j'aime beaucoup écrire, j'envisage d'écrire un roman (c'est une passion alors avant de toucher de l'argent avec ça c'est pas gagné...)
- je m'y connais pas mal dans les logiciels de retouches, j'avais pensé à Webdesigner mais encore une fois ce secteur est bouché...
- dans le même domaine j'aime Internet et tout ce qui y touche
- j'aime tout ce qui est en rapport avec l'art culinaire
- aussi ce qui touche la nature, les animaux
- les travaux manuels, sculptures, etc.


MAIS
- je suis nulle en physique chimie, mathématiques
- nulle et j'ai horreur de l'HISTOIRE

voilà, je vous remercie de votre réponse éventuelle,

Estelle

Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui