Médecin légiste

Niveau d'études minimum : Bac + 9 et plus

Secteur d'activité : Santé

Popularité du métier
( 218e sur 1875 )

EN BREF

Spécialiste de la médecine légale, le médecin légiste met ses connaissances au service du droit, en cherchant à établir la cause de la mort d’un individu ou pour évaluer des séquelles de blessures après un accident ou des coups et blessures.

Fonctions

Auxiliaire de la justice, le médecin légiste est appelé à intervenir uniquement sur demande d’une autorité judiciaire (juge d’instruction, Parquet, magistrats du siège), dans le cadre d’une enquête ou d’une expertise. Un tiers de son temps est consacré aux autopsies : à chaque décès déclaré, lorsque les circonstances de la mort sont suspectes ou inexpliquées, le médecin légiste procède à l'autopsie du défunt, sur le lieu même du crime (levée de corps) ou à la morgue.

Objectif : déterminer les causes, les circonstances et le moment le plus précis possible de la mort. Il peut aussi intervenir en cas d’agression, d’accident ou d’erreur médicale, pour un bilan traumatique. Dans ce cas, il a pour mission d'examiner la victime, de vérifier la véracité des faits invoqués (en cas de viol, notamment), d'estimer le dommage éprouvé et d'imputer ou non ce dommage au traumatisme invoqué.

Pour ce faire, il étudie les preuves matérielles (empreintes, taches de sang et/ou de sperme, débris divers, etc.). Il rédige ensuite un rapport et présente son témoignage à l’occasion du procès.

Avec l’expérience, le médecin légiste peut devenir enseignant, chef de service ou expert en criminologie.

Qualités

Le médecin légiste est d’abord un expert de la physiologie du corps humain et de ses réactions face un traumatisme, que ce soit pré ou post mortem. C’est aussi un fin connaisseur du droit pénal et de ses procédures. Un bon équilibre nerveux et mental est requis.

Sens de l’observation, esprit logique et déductif, précision et rigueur sont impératifs. Discret, il sait respecter le secret professionnel. Appelé à évoluer en réseau avec d'autres spécialistes (toxicologues, pharmacologues, experts en balistique, policiers, magistrats…), il sait travailler en équipe.

Enfin, très disponible, il ne compte pas ses heures.

QUEL DIPLÔME EST NÉCESSAIRE ?

Bac S impératif, suivi d’au moins 10 ans d’études médicales. La PACES (première année commune aux études de santé), se termine par un concours (20 % d'admis). Les deux années suivantes sont consacrées à l’enseignement des bases théoriques de la médecine (anatomie, biologie) et aux premiers stages hospitaliers. Les 4ème, 5ème et 6èmes années consacrent l’acquisition d'une formation médicale complète. Puis les futurs spécialistes doivent décrocher leur Diplôme d'études spécialisées de médecine légale et d’expertises médicales, au terme d’un cursus de 4 ou 5 ans. 

Salaire Médecin légiste

Un médecin légiste débutant gagne de 3 000 à 3 500 euros bruts par mois.

Découvrez le dossier

santé 2.jpg

Santé

Les métiers de la santé vont au delà d’une simple profession, il s’agit d’une vocation. Découvrez toutes les formations et tous les métiers du secteur santé

Découvrir

QUESTIONS / RÉPONSES

Tu veux en savoir plus sur le métier de Médecin légiste ? Tu es au bon endroit. Grâce à ce questions-réponses, découvre tout ce qu'il faut savoir sur ce métier. Et s'il te reste une question, n'hésite pas à la poser. Les membres de digiSchool orientation se feront un plaisir de t'aider.

Besoin de plus d’informations sur ce métier ?

Pour te contacter

Pour mieux te connaître

Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui