Ingénieur sureté nucléaire

Niveau scolaire

Bac + 5

Secteur d'activité

Aménagement paysager

Salaire

1925 € - 3210 € net/mois

L'ingénieur sûreté nucléaire prend en charge l'ensemble des dispositions relatives à la sûreté et à la prévention d'incidents nucléaires. Il doit aussi bien préserver l'homme que l'environnement. Au sein d'une centrale nucléaire, il évalue les installations sur leur état de sûreté et garantit le respect des procédures au quotidien comme en cas de problèmes.
 
Il peut aussi être appelé :

  • Ingénieur sûreté en exploitation nucléaire
  • Ingénieur sûreté études et conception
  • Ingénieur sûreté
 
Au sein d'entreprises ou de bureaux d'études spécialisés dans l'ingénierie nucléaire, il peut intervenir lors des phases de conception ou de démantèlement des installations. Au sein d'une centrale nucléaire, en situation d'urgence, il peut participer au pilotage du réacteur.
 
Il peut être employé par :

  • EDF
  • AREVA

Des sociétés d'ingénierie et de services dans le cadre d'activités liées au secteur nucléaire -conception, modernisation, extension, démantèlement...

Fonctions

Il analyse l'état de sûreté d'une installation. Il vérifie le respect des règles et des procédures sur le terrain, réalise les analyses de sûreté, contrôle le respect des exigences lors de la planification d'interventions et réalise les actions de vérification quotidiennes afin de détecter les écarts ou les situations à risques et informer la hiérarchie.
 
Il sensibilise et informe l'ensemble des services de la centrale sur les règles d'exploitation, participe à la diffusion de la culture de sûreté et plus généralement apporte une expertise sûreté auprès de tous les métiers de la centrale, aussi bien en mécanique, chaudronnerie que dans les automatismes, chimie etc. Il participe aux différents comités techniques et à des réunions au niveau national sur les référentiels de sûreté nationaux.
 
Il analyse les événements et contribue à l'analyse des retours d'expérience liés à l'exploitation des installations nucléaires. Il élabore et diffuse les documents de références sur la sûreté, il effectue une veille sur l'évolution et les recommandations du secteur.
 
Il gère les relations techniques avec les autorités liées à la sûreté nuclaire et il assiste les services d'exploitation ou de maintenance. Il collecte les avis des experts techniques spécialisés et répond aux demandes des inspecteurs lors des inspections de la centrale par des services externes.

Enfin, il coordonne le réseau sûreté du site, encadre et anime une équipe.

Qualités

Il faut avoir une bonne connaissance du réseau de la sûreté nucléaire et des connaissances approfondies du fonctionnement des centrales nucléaires sur divers sujets: installations, systèmes, équipements ou encore conduite.
 
Il maîtrise les référentiels sûreté et leur structuration, ainsi que les réglementations liées au secteur. Il est à l'aise avec les outils de gestion et les outils informatiques.
 
Il a des qualités rédactionnelles, une bonne capacité d'analyse des risques, une capacité à communiquer efficacement avec des interlocuteurs divers et il fait preuve de pédagogie.

C'est une personne diplomate, qui a du tact, notamment lors des situations à risques ou des confrontations. Il sait négocier et argumenter, il a une bonne force de proposition et une capacité à gérer des situations de stress important.

Diplômes nécessaires

Il faut avoir un diplôme spécialisé de niveau Bac+5 pour pouvoir accéder au métier :
 
  • École d'ingénieurs généraliste avec spécialisation en électronique, automatismes, mécanique ou thermodynamique (Centrale, Mines, Supélec, Arts et Métiers, ENSE3, INSA...)
  • École d'ingénieurs spécialisées en génie nucléaire (INSTN...)
  • Un diplôme universitaire technique, Master en maîtrise des risques industriels
  • Master rech. Sciences, technologies, santé mention environnement et risques industriels et urbains spécialité sciences de l'environnement industriel et urbain

  • Master pro Sciences, technologies, santé mention gestion des risques spécialité management des risques industriels et environnementaux

  • Master Sciences et technologies mention matériaux spécialité modélisation et expérimentation des matériaux pour le nucléaire

  • Master Sciences et technologies mention génie des procédés spécialité génie des procédés appliqués au nucléaire

  • Master pro Sciences de la santé mention prévention des risques et des nuisances technologiques spécialité risques nucléaires

  • Master pro Sciences, technologies, santé mention environnement et risques industriels et urbains spécialité environnement et risques

  • Master Sciences, technologies, santé mention énergie nucléaire spécialité démantèlement et gestion de déchets

  • Master Sciences, technologies, santé mention chimie spécialité radiochimie : du nucléaire à l'environnement

  • Master Sciences, technologies, santé mention énergie nucléaire spécialité physique et ingénierie des réacteurs nucléaires

  • Master Sciences, technologies, santé mention énergie nucléaire spécialité exploitation

  • Master Sciences, technologies, santé mention énergie nucléaire spécialité cycle du combustible

  • Master Sciences, technologies, santé mention énergie nucléaire spécialité conception

  • Master pro Sciences, technologies, santé mention sciences pour l'ingénieur spécialité maintenance et maîtrise des risques industriels

  • Master rech. Sciences et technologies mention physique et chimie spécialité sciences de la séparation et du confinement - applications aux matériaux nucléaires

  • Master pro Sciences, technologies, santé mention mathématiques et sciences pour l'ingénieur spécialité risques industriels et maintenance

  • Master Sciences, technologies, santé mention génie des systèmes industriels spécialité risques industriels et maintenance

  • Master pro Sciences, technologies, santé mention ingénierie, traçabilité et développement durable spécialité sûreté nucléaire

  • diplôme d'ingénieur de l'Institut national des sciences appliquées Centre Val de Loire (ex ENSI de Bourges) spécialité maîtrise des risques industriels

  • Master rech. Sciences et technologies mention conception, industrialisation, risque, décision spécialité énergie nucléaire

  • Master Sciences, technologies et santé mention mécanique et physique spécialité mécanique et risques industriels

Données statistiques

Derniers diplômes obtenus par les membres de notre panel avant d'accéder à ce poste

Salaires

Un jeune diplômé peut espérer gagner entre 30 000 et 35 000 euros bruts par an, et jusqu'à 50 000 euros bruts par an pour un statut de jeune cadre.

Vitalité du métier

Évolution de l'effectif au cours des dernières années.

Ces métiers peuvent aussi t'intéresser

  • Technicien Nucléaire

  • Technicien en traitement des déchets

  • Ingénieur achat combustible nucléaire

  • Ingénieur nucléaire

Questions / Réponses

Tu veux en savoir plus sur le diplôme Ingénieur sureté nucléaire ? Tu es au bon endroit. Grâce à ce questions-réponses, découvre tout ce qu'il faut savoir sur ce diplôme. Et s'il te reste une question, n'hésite pas à la poser. Les membres de digiSchool orientation se feront un plaisir de t'aider.