Ingénieur de l’aviation civile

Niveau scolaire
Bac + 5
Secteur d'activité
Transports, manutention, magasi...
Salaire
1400€ - 2500€ nets/mois

Les ingénieurs de l’aviation civile sont tous des fonctionnaires recrutés par concours et formés à l’ENAC (Ecole nationale de l’aviation civile), à Toulouse. Par-delà ces points communs, l’appellation recouvre trois métiers distincts.

Fonctions

Première catégorie d’ingénieurs de l’aviation civile : les ingénieurs des études et de l’exploitation de l’aviation civile (IEEAC). Les 700 ingénieurs de ce corps travaillent dans trois domaines d’intervention : informatique et transport aérien, techniques aéronautiques, électronique. Ils remplissent des missions d’exploitation, d’études, de recherche ou d’enseignement. Avec de l’expérience, ils peuvent accéder à des postes d’encadrement supérieur.

Deuxième catégorie : les ingénieurs électroniciens des systèmes de la sécurité aérienne (IESSA). Leur mission ? Installer et assurer l’évolution et la maintenance des systèmes liés à la sécurité de la navigation aérienne : radars, systèmes informatiques, systèmes d’atterrissage automatiques...

Les IESSA peuvent aussi assurer des fonctions d’encadrement et de formation dans les services utilisant ces matériels. Ils occupent des postes de chargés d’études ou d’expérimentation dans les services régionaux ou à l’administration centrale. Les ingénieurs de ce corps peuvent accéder par la suite à celui des IEEAC.

Enfin, les ingénieurs des Ponts et Chaussées (IPC, spécialité Aviation civile), au nombre de 200 seulement, dirigent les différents services de la DGAC : service de recherche ou d’expérimentation, service technique, centre de contrôle ou même aéroport. Ce corps comprend les grades suivants : ingénieur de l’aviation civile, ingénieur-chef, ingénieur général.

Qualités

L'ingénieur de l’aviation civile est d’abord un scientifique aguerri, rompu aux raisonnements mathématiques, ainsi qu’au fonctionnement de l’environnement aérien. Un bon niveau en ingénierie de maintenance dans l'électronique, l'informatique et les réseaux de communication est requis.

Il doit être doté d’une grande capacité de concentration, ainsi que d’une bonne dose de sang-froid, de rigueur et d’un excellent sens de l'organisation pour maîtriser les procédures d'urgence. L’ingénieur de l’aviation civile parle obligatoirement l'anglais, langue de travail dans l’aéronautique.

Doté d’un bon relationnel, il sait animer et motiver des équipes. Travaillant souvent en horaires atypiques, il doit être disponible.

Insertion sur le marché de l'emploi

Le métier Ingénieur de l’aviation civile est classé n° parmi les métiers qui recrutent le plus en France.

Salaire Ingénieur de l’aviation civile

Un IEEAC débutant gagne environ 2 700 euros bruts par mois, un IESSA débutant, 1 920 euros et un IPC débutant, 3 125 euros.

Questions / Réponses

Tu veux en savoir plus sur le métier de Ingénieur de l’aviation civile ? Tu es au bon endroit. Grâce à ce questions-réponses, découvre tout ce qu'il faut savoir sur ce métier. Et s'il te reste une question, n'hésite pas à la poser. Les membres de digiSchool orientation se feront un plaisir de t'aider.

Pose ta question



Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui