Gynécologue-obstétricien

Niveau scolaire
Bac + 9 et plus
Secteur d'activité
Santé
Salaire
2300€ - 5400€ nets/mois

Le gynécologue-obstétricien est le médecin spécialiste de l’appareil génital de la femme. Un métier de pointe, en tension, notamment dans le secteur obstétrical (les gynécologues de ville étant, eux, en régression constante). Les perspectives de recrutement sont donc très favorables.

Fonctions

Le gynécologue-obstétricien peut exercer en tant que salarié, en hôpital ou en clinique, ou bien en libéral. Il assure le suivi de la sexualité de la femme et de sa contraception et traite de la prévention des MST. Il est également le spécialiste des traitements contre la stérilité (en particulier des méthodes de procréation assistée), ainsi que du dépistage des cancers féminins (utérus, sein, ovaires...).

Garant de la bonne conduite de la grossesse, il dépiste les risques de malformation du fœtus, tout en veillant sur la santé de la future maman. En première ligne lors des accouchements difficiles, il est le seul habilité à administrer des forceps ou à pratiquer une césarienne. Il traite, enfin, des suites de couche.

Avec l’expérience, il peut accéder à un poste de chef de service à l’hôpital, ou encore se tourner vers l’enseignement et la recherche. 

Qualités

Le cardiologue est un scientifique accompli et un expert de la physiologie de la femme. Méthodique et rigoureux, il sait faire preuve d’une grande capacité d’écoute et se montrer réactif face aux situations d’urgence (un accouchement n’attend pas !).

Sens du contact, psychologie et empathie s’imposent pour rassurer les femmes dans toutes les étapes de leur vie sexuelle, ainsi que les futures mamans. La faculté à travailler en équipe (sages-femmes, anesthésistes, infirmières, aides-soignantes…) s’impose.

Ce professionnel doit faire preuve d’une forte résistance physique et psychique, face à des horaires chargés et irréguliers (comprenant gardes et astreintes) et des conditions d’exercice parfois éprouvantes. 

Insertion sur le marché de l'emploi

Le métier Gynécologue-obstétricien est classé n°804 parmi les métiers qui recrutent le plus en France.

Niveau de recrutement constaté

76.5%
Bac+6 et supérieur
23.5%
Bac ou équivalent

 

Diplômes nécessaires

Bac S impératif, suivi d’au moins 10 ans d’études médicales. La PACES (première année commune aux études de santé), se termine par un concours (20 % d'admis). Les deux années suivantes sont consacrées à l’enseignement des bases théoriques de la médecine et aux premiers stages hospitaliers.

Le 4ème, 5ème et 6èmes années consacrent l’acquisition d'une formation médicale complète, sur fond de pratique hospitalière augmentée. En fin de 6ème année, les résultats aux épreuves classantes nationales (ECN) conditionnent le choix de la spécialité et/ou de la région où effectuer son Diplôme d'études spécialisées – ou internat – en gynécologie-obstétrique pendant 4 ou 5 ans.

C’est seulement au terme de ce cursus que le diplôme d'État de docteur en médecine est délivré, après soutenance d'une thèse.

 

Salaire Gynécologue-obstétricien

Un gynécologue hospitalier débutant gagne environ 3?000?euros bruts par mois, et jusqu’à 7000 euros en libéral.

Questions / Réponses

Tu veux en savoir plus sur le métier de Gynécologue-obstétricien ? Tu es au bon endroit. Grâce à ce questions-réponses, découvre tout ce qu'il faut savoir sur ce métier. Et s'il te reste une question, n'hésite pas à la poser. Les membres de digiSchool orientation se feront un plaisir de t'aider.

Pose ta question



Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui