Logo

    Contrôleur de Performances

    NIVEAU SCOLAIRE

    Bac+2

    SECTEUR D'ACTIVITÉ

    Élevage , qualité agricole , Agriculture

    SALAIRE

    1600 € / mois à 2100 € / mois

    Qu'est ce que le métier Contrôleur de Performances ?

    L’intitulé « contrôleur de performances » recouvre en réalité deux professions distinctes. En tant que contrôleur laitier, il analyse la qualité du lait. En tant que contrôleur de croissance, il surveille la prise de poids du bétail destiné à la boucherie. Ce technicien constitue, pour les éleveurs, un soutien technique très apprécié.

    Que fait un Contrôleur de Performances ?

    Le contrôleur de performances peut travailler pour une coopérative agricole, une association ou un syndicat professionnel ou pour une chambre d’agriculture. Renseigner les éleveurs de vaches, de brebis ou de chèvres sur la quantité et la qualité du lait produit dans leurs exploitations : telle est la mission du contrôleur laitier. Une fois par mois, il effectue des prélèvements, dont il analyse la valeur nutritive et énergétique par ordinateur.

    En fonction des résultats, il conseille l'éleveur pour l’aider à accroître le rendement laitier de ses bêtes : surfaces de pâturage à valoriser, rations alimentaires, sélection des animaux reproducteurs... Il consigne tout sur un carnet de bord informatisé. Le contrôleur de croissance, lui, intervient, deux ou trois fois par an, sur les élevages d'animaux de boucherie.

    Il pèse bœufs, moutons ou veaux afin de s'assurer de leur bonne prise de poids et les mesure pour vérifier que leur développement est correct. Assurant le suivi d’une quarantaine de fermes d’élevage, il peut être amené à encadrer une équipe d'agents de pesée. Avec l’expérience, certains se spécialisent dans le conseil en élevage.

    Qualités pour être Contrôleur de Performances

    Le contrôleur de performances connaît sur le bout des doigts les techniques d'élevage des bovins et la gestion d'une exploitation agricole. Pour établir un diagnostic, en suivant un protocole très précis, il doit faire preuve de facultés d’analyse et d’une grande rigueur. Il est à l'aise avec l'informatique.

    Ses horaires étant flexibles, car calés sur le rythme des animaux, il doit faire montre de disponibilité et de dynamisme. Pour mener à bien ses missions de conseil auprès des éleveurs, il doit avoir le contact facile et savoir s'adapter à ses interlocuteurs. 

    Données statistiques sur le poste Contrôleur de Performances

    Derniers diplômes obtenus par les membres de notre panel avant d'accéder au poste de Contrôleur de Performances

    Combien gagne un Contrôleur de Performances ?

    Un Contrôleur de Performances débutant gagne 1 900 euros bruts par mois.

    Vitalité du métier

    Évolution de l'effectif au cours des dernières années.