Contrôleur de défense aérienne

Niveau scolaire
Bac + 3
Secteur d'activité
Sécurité des biens et des perso...
Salaire
1100€ - 1600€ nets/mois

Le contrôleur de défense aérienne travaille pour l’Armée de l’Air.
Il a sous sa responsabilité les avions militaires qui se trouvent dans la zone du ciel qu’il surveille.
C’est un élément essentiel du dispositif aéronautique.

Fonctions

Le contrôleur de défense aérienne est un sous-officier qui peut avoir diverses affectations : en escadron des services de la circulation aérienne, dans un centre militaire de contrôle, au sein d’un escadron de détection et de contrôle aéroporté, d’un état-major ou d’un organisme interarmées ou interalliés.
Depuis la salle d'opérations, cette sentinelle surveille l'espace aérien national. Il classe et contrôle les appareils militaires en circulation dans celui-ci. Il aide au décollage et à l’atterrissage des appareils d’alerte. Il est aussi chargé de les informer et de les guider, en temps de guerre comme en temps de paix, mais aussi lors des exercices et des manœuvres. Lui incombe également une mission d'assistance au profit d'aéronefs civils ou militaires en difficulté.
Ce spécialiste peut être amené à exercer en dehors du territoire national dans le cadre d’opérations extérieures. Avec l’expérience, il peut évoluer de 2 manières distinctes. Primo, en tant que sous-officier, il peut progresser en grade et responsabilités. Secundo, en accédant au corps des officiers : soit par concours interne en début de carrière, soit  plus tardivement, sur dossier et entretien. 

Qualités

Le contrôleur de défense aérienne détient des compétences scientifiques et techniques de haut niveau. Tenant la vie des occupants des avions entre ses mains, il doit être en parfaite condition physique et nerveuse (vision parfaite notamment) et faire preuve d’un important sens des responsabilités.
Vigilance et réactivité s’imposent. Il dot aussi parfaitement maîtriser l’anglais, langue de communication internationale.
Ce professionnel travaille en horaires décalés, à raison de 32 heures par semaine. Il peut être d’astreinte de jour comme de nuit, 7 jours sur 7, 24 h sur 24. Il travaille en continu avec pilotes, autres contrôleurs, services météo ou de la logistique des pistes : l’esprit d’équipe est impératif.

Quel diplôme est nécessaire ?

Pour devenir contrôleur de défense aérienne, il faut passer un concours d’entrée, réservé aux titulaires d’un diplôme de l’enseignement supérieur au moins égal à bac+3, être de nationalité française et âgé de moins de 22 ans (25 ans pour le concours sur titres, réservé aux bacs+4 et 5).
Le parcours débute par une formation initiale pluridisciplinaire à l’Ecole de l’air de Salon-de-Provence, sanctionnée par un diplôme. Il se poursuit par une année de formation professionnelle au Centre d’instruction du contrôle de la Défense aérienne (CICDA) situé sur la base aérienne de Mont de Marsan (Landes).

Salaire Contrôleur de défense aérienne

Le salaire d'un contrôleur de défense aérienne varie de 1 300 (sous-officier) à 2 200 euros nets mensuels (officier), hors primes diverses.

Questions / Réponses

Tu veux en savoir plus sur le métier de Contrôleur de défense aérienne ? Tu es au bon endroit. Grâce à ce questions-réponses, découvre tout ce qu'il faut savoir sur ce métier. Et s'il te reste une question, n'hésite pas à la poser. Les membres de digiSchool orientation se feront un plaisir de t'aider.

Pose ta question


Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui