Antiquaire

Niveau scolaire
Bac + 3
Secteur d'activité
Techniques de l'image et du son...
Salaire
1113€ - 2400€ nets/mois

Ce toqué d'objets d'art chiné, achète, restaure et revend des biens anciens : meubles, tableaux ou objets de décoration. Un métier de passion, dans un secteur très fermé où la concurrence est rude… 

Fonctions

Première fonction de l’antiquaire : rechercher des objets anciens (livres, monnaies, argenterie, porcelaine, armes…), pièces de collection (instruments de musique, sculptures, tableaux...) ou vieux meubles, qu'il revendra ensuite dans son magasin. Pour cette quête, il doit beaucoup démarcher : brocantes, ventes publiques (notamment suite à des successions), salons professionnels, particuliers, foires, marché international…

L’antiquaire doit s'assurer de la valeur et de l'authenticité de ses acquisitions, soit en les estimant lui-même, soit en faisant appel à un expert. Mais aussi de leur origine : afin d'éviter le recel, il doit tenir un livret de police où il décrit les objets acquis, avec les noms et coordonnées du vendeur.

Il doit être en mesure de renseigner ses clients sur les caractéristiques exactes de ses biens : style, époque, éventuelles anecdotes... Certains antiquaires nettoient et restaurent eux-mêmes les objets achetés, avant la vente. D’autres effectuent des expertises pour le compte d'assureurs. 

Qualités

La première compétence d’un antiquaire est une excellente connaissance de l’histoire de l’art. Il doit aussi connaître sur le bout des doigts la réglementation et les cours des marchés. Intuition, persévérance et curiosité lui seront utiles pour dénicher les pièces d’exception.

Pour négocier les objets, sens commercial et capacités de négociation seront les bienvenus. Afin de gérer au mieux son commerce, il doit être au fait des techniques de vente et maîtriser la gestion administrative. Dans un marché de plus en plus internationalisé, l’aisance en langues étrangères, dont l'anglais, s’impose.

Pour se tenir informé de l'évolution du marché et des tendances, la possession d’un bon carnet d'adresses est de mise, ce qui implique aisance relationnelle et goût des contacts humains.

Insertion sur le marché de l'emploi

Le métier Antiquaire est classé n°738 parmi les métiers qui recrutent le plus en France.

Niveau de recrutement constaté

30.3%
Bac+5
30.3%
Bac+2
9.1%
Bac+4
9.1%
Ecole d'ingénieurs
9.1%
Bac ou équivalent
6.1%
CAP ou équivalent
3%
Bac+3
3%
Ecole de commerce

 

Diplômes nécessaires

Après un bac général, des études en histoire de l'art (notamment à l’Ecole du Louvre) sont conseillées pour devenir antiquaire. L'université de Marne-la-Vallée prépare à une licence pro commerce, spécialité commerce de l’art et des antiquités. L'EAC (École d'art et de culture) propose un diplôme d'État de négociateur en objets d'art et de décoration. L'IESA (Institut d'études supérieures des arts) offre une formation en trois ou cinq ans avec option « métiers du marché de l'art ».

 

Salaire Antiquaire

Les revenus d’un antiquaire sont très variables. Les débutants émargent souvent au SMIC… Mais, si le commerce marche bien, il n’y a guère de plafond et certains antiquaires gagnent extrêmement bien leur vie.

Questions / Réponses

Tu veux en savoir plus sur le métier de Antiquaire ? Tu es au bon endroit. Grâce à ce questions-réponses, découvre tout ce qu'il faut savoir sur ce métier. Et s'il te reste une question, n'hésite pas à la poser. Les membres de digiSchool orientation se feront un plaisir de t'aider.

Pose ta question


Problème d'orientation

Bonjour,

J'ai actuellement 23 ans et il y a une semaines je ressort enfin de nombreuses année d'hospitalisation (7ans), et mon niveau scolaire c'est arrêté à quelques mois de secondes. En sortant je me disais que je pouvais enfin faire ce que je voudrai mais me voilà bloqué devant la vérité. Je n'ai pas le BAC, toute les écoles me sont fermer. Résultat, je me retrouve à faire une formation pour le diplôme BEPCASER (moniteur d'auto-école) sachant pertinemment que je vais détester ce métier. Mais vue ma situation, je ne fais pas la fine bouche, c'est le minimum à mon age d'avoir un boulot et être indépendant.

Mais voilà, les nombreux soucis que je me pose, honnêtement, passer mon bac dans un lycée entouré de jeune de 15 - 16ans non merci, encore de toute façon faudrait il trouvé un Lycée qui m'accepte. Et encore à la limite le passer avec le CNED et faire mes études supérieur. Sauf que voilà, dans le système ou l'on vie quelqu'un qui sort à 30ans (et si tout ce passe bien) de ces études et ne possède aucune expérience a forcément aucune chance de trouver un travail ou les entreprises sont principalement tournés vers des jeunes diplômés.

Je suis principalement intéressé par les métiers de Galeriste, Agent artistique, Antiquaire, Marchant d'art & découvrant que ces métiers n'ont aucun diplôme officiel et peuvent donc être appris sur le tas je me décide à arpenter la ville de Lyon à la recherche de quelqu'un qui voudrai bien me prendre comme "apprenti". Mais voilà, je n'ai eu que des refus.

Pensez-vous qu'il est possible que je puisse apprendre ces métiers de moi-même ou des études sont obligatoire ? Connaissez vous une formation, concours (catégorie C) qui pourrait me rapprocher du milieux de l'art et de la culture ?

Je rajouterai juste que je trouve sa "dégueulasse" (pardon mais cette histoire me tiens à cœur) d'être ainsi coupé de toute ces possibilités d'avenir à cause d'un coup de "pas-de-bol".

Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui