Preneur de son

Niveau scolaire

Bac + 2

Secteur d'activité

Techniques de l'image et du son, métiers connexes du spectacle

Salaire

1250 € - 2500 € net/mois

Un preneur de son travaille dans le domaine audiovisuel et du spectacle vivant où il apporte son savoir-faire en sonorisation. Que ce soit pour le cinéma, la télé, le théâtre ou encore les animations musicales (concerts…), il est garant de la qualité auditive et des effets sonores de l’œuvre ou de l’événement.  Ce métier peut avoir pour intitulé : « technicien son » ou encore « opérateur son ». 

Fonctions

Un preneur de son peut avoir l’entière responsabilité de la qualité sonore d’une œuvre ou d’un événement. Mais le plus souvent il travaille sous la houlette d’un ingénieur du son.
Sa première fonction est de transporter le matériel dédié au son. Il effectue la mise en place et procède à divers branchements. Il fait ensuite des essais pour obtenir le résultat désiré par le réalisateur ou les artistes ou encore l’ingénieur du son en tenant compte de la sonorisation des lieux. En effet, le son a un rendu complètement différent s’il est propagé dans un endroit clos ou à l’extérieur.
Il assiste aux répétitions pour vérifier que tout fonctionne et procède aux mesures correctives.  
Pendant les séances de tournage ou pendant un événement comme un concert, il est présent pour effectuer, le cas échéant, de nouveaux réglages. Il s’assure ainsi de la qualité artistique et technique des effets sonores.
Quand sa mission est terminée, il se charge du rangement du matériel, de son entretien voire même, dans certains cas, de sa maintenance. 

Qualités

Evidemment, la première qualité d’un preneur de son est l’ouïe. Ce sens est chez lui optimal. On dit qu’il a « l’oreille musicale ». Ce qui implique une fibre artistique. 

Il aime le travail en équipe. Œuvrant aux contacts d’artistes divers, il sait adapter son savoir-faire à la sensibilité se chacun. Mais cela ne le prive pas d’être force de proposition !

En qualité de technicien, il connaît son matériel, sait l’entretenir et éventuellement assurer sa maintenance. Curieux et passionné, il se tient informé des avancées technologiques dans son domaine d’intervention.

Ce professionnel accepte de travailler parfois de nuit, le weekend et ne craint pas de s’éloigner de chez lui pour des périodes parfois longues.

Il se montre vif, réactif et sait gérer son stress pendant les représentations en direct. 

Il est recommandé pour un preneur de son de maîtriser l’anglais. 

Diplômes nécessaires

Pour accéder aux fonctions de preneur de son, il faut obtenir un diplôme de niveau III (Bac+2). 

Ce peut être avec un BTS métiers de l'audiovisuel option métiers du son, un BTS Métiers de l'Audiovisuel option Techniques d'Ingénierie et Exploitation des Équipements ou un DMA (diplôme des métiers d’art) régie de spectacle option son.

Poursuivre avec une licence professionnelle dans le domaine de l’audiovisuel peut être très valorisant auprès des employeurs.

Il est également possible d’entrer dans une école privée comme Esra, Irtis, Ensatt, Efet, 3IS, Louis Lumière...

Poursuivre ses études au-delà permet d’accéder au métier d’ingénieur du son.
  • licence pro Sciences, technologies, santé activités et techniques de communication spécialité techniques de l'image et du son

  • Diplôme de l'Ecole nationale supérieure des métiers de l'image et du son (FEMIS) spécialisation son

  • Diplôme de l'Ecole nationale supérieure Louis Lumière section son

  • licence pro Droit, économie, gestion techniques et activités de l'image et du son spécialité communication, création et intégration numérique : image et son

  • licence pro Sciences humaines et sociales techniques et activités de l'image et du son spécialité technologies créatives pour le son et les arts du spectacle

  • licence pro Sciences, technologies, santé électricité et électronique spécialité acoustique et environnement sonore

  • BTS Métiers de l'Audiovisuel option Métiers du Son

  • BTS Métiers de l'Audiovisuel option Techniques d'Ingénierie et Exploitation des Équipements

  • Licence Pro Sciences Humaines et Sociales Techniques et Activités de l'Image et du Son spécialité Gestion de Production Audiovisuelle (animation, cinéma et télévision)

  • Classe de mise à niveau Cinéma - audiovisuel pour BTS Métiers de l'audiovisuel

  • DMA Régie de spectacle option son

  • FCIL Son et éclairage en spectacle vivant

  • Diplôme supérieur des métiers du son du CNSMD de Paris

  • Bachelor Réalisateur Audiovisuel

  • licence pro Sciences, technologies, santé techniques et activités de l'image et du son spécialité réalisation audiovisuelle et design sonore

  • licence pro Sciences, technologies, santé techniques et activités de l'image et du son spécialité image et son numériques

  • Technicien audiovisuel

  • Bachelor Production Audiovisuelle

  • Bachelor réalisateur audiovisuel multimédia

  • Opérateur du son, sonorisateur, mixeur en cinéma et audiovisuel

Données statistiques

Derniers diplômes obtenus par les membres de notre panel avant d'accéder à ce poste

Salaires

Si certains preneurs de son ont accès à un CDI, souvent, ils sont intermittents du spectacle. Ils peuvent ainsi être rémunérés à la journée.

Les revenus d’un preneur de son varie selon la qualification, l’expérience, la mission et l’employeur. C’est pourquoi la fourchette de salaires proposée est grande. En effet, un technicien son peut gagner un salaire mensuel brut oscillant entre 1600 et 3200 euros !

Vitalité du métier

Évolution de l'effectif au cours des dernières années.

Ces métiers peuvent aussi t'intéresser

  • Ingénieur du son

  • Technicien du son

  • Assistant son

  • Opérateur du son

  • Régisseur son

Questions / Réponses

Tu veux en savoir plus sur le diplôme Preneur de son ? Tu es au bon endroit. Grâce à ce questions-réponses, découvre tout ce qu'il faut savoir sur ce diplôme. Et s'il te reste une question, n'hésite pas à la poser. Les membres de digiSchool orientation se feront un plaisir de t'aider.