Logo

    Mandataire judiciaire

    NIVEAU SCOLAIRE

    Bac+5

    SECTEUR D'ACTIVITÉ

    Vente , Commerce , Droit , gestion financière , droit des entreprises , Finance , Juridique

    SALAIRE

    1500 € / mois à 4000 € / mois

    Qu'est ce que le métier Mandataire judiciaire ?

    Le mandataire judiciaire représente les créanciers - salariés, le Trésor public, les fournisseurs ou encore des banques- d’une entreprise en situation de redressement judiciaire. il est en charge de la vente des biens et des propositions de solutions de règlements de dettes dans le cadre d’une liquidation judiciaire.  Il prononce l’arrêt total de l’activité.

    Il peut exercer sous statut libéral sous le contrôle des tribunaux civils ou tribunaux commerciaux. Contrairement à un avocat ou à un notaire, il n’a pas de clientèle propre, il travaille généralement seul mais peut s’associer au sein d’une SCP (société civile professionnelle) avec d’autres mandataires.

    C’est une profession libérale présente sur tout le territoire français, et compte en France près de 300 salariés répartis dans plus de 260 études. Bien qu’il représente les créanciers, le mandataire judiciaire est en contact avec des interlocuteurs variés tels que les chefs d’entreprise, les experts-comptables, les commissaires aux comptes, et plus généralement tous les acteurs du monde de l’entreprise.

    Que fait un Mandataire judiciaire ?

    Il est en charge de représenter les créanciers auprès d’une entreprise qui se retrouve dans l’incapacité de payer ses dettes et susceptible d’être placée en redressement judiciaire par le tribunal de commerce ou le tribunal de grande instance.

    Il doit analyser les comptes et les factures afin de vérifier et d’établir le montant exact des dettes de l’entreprise afin de proposer des solutions de remboursements.

    Lorsque la situation de l’entreprise ne peut s’améliorer, il endosse le rôle de liquidateur, autrement dit il procède à une liquidation judiciaire sous l’ordre du tribunal. Dans ce cadre, il peut procéder à la vente des biens de l’entreprise aux enchères ou à l’amiable, gère les licenciements et règle les sommes dues.

    Si l’entreprise est reprise, le mandataire s’occupe de la cession de l’entreprise. De même, si des faits relèvent de la responsabilité pénale ou civile des dirigeants tels que des fautes de gestion ou une faillite personnelle, il est en mesure de saisir le procureur de la République.

    Il travaille sous le contrôle d’un juge-commissaire, du procureur de la République et d’un commissaire aux comptes. Il collabore avec tous les acteurs de la chaîne de procédures aussi bien les juges que les patrons.

    Qualités pour être Mandataire judiciaire

    C’est un spécialiste du droit commercial, civil, social et fiscal mais aussi en gestion, en finance et particulièrement en comptabilité. Il doit faire preuve d’une grande capacité d’écoute, de pédagogie et d’adaptation pour être en mesure de gérer au quotidien des situations critiques et complexes.

    C’est une personne qui a le sens du contact et de la négociation ainsi que de la patience et de la diplomatie.Il intervient toujours dans des situations de crise, il doit savoir rassurer les créanciers et aider les lentreprises à rembourser leurs dettes.

    Le mandataire judiciaire doit prêter serment dès son accès à la profession, il doit faire preuve de discrétion et d’une grande confidentialité dans l’exercice de son métier.

    Données statistiques sur le poste Mandataire judiciaire

    Derniers diplômes obtenus par les membres de notre panel avant d'accéder au poste de Mandataire judiciaire

    Combien gagne un Mandataire judiciaire ?

    La rémunération de cette profession est très réglementée. Elle est fixée par le président du tribunal et correspond, entre autres, au tarif fixe et aux frais proportionnels au nombre de salariés et aux créances traitées.

    Le salaire peut varier entre 1500 et 4000 euros nets par mois, il est réglementé et fixé par le président du tribunal lorsque les mandataires judiciaires sont désignés.

    Vitalité du métier

    Évolution de l'effectif au cours des dernières années.