Conseiller en séjours

    NIVEAU SCOLAIRE

    Bac+2

    SECTEUR D'ACTIVITÉ

    industrie touristique , conseil touristique , marketing du tourisme , tourisme culturel , Tourisme

    SALAIRE

    1150 € / mois à 1400 € / mois

    Qu'est ce que le métier Conseiller en séjours ?

    Conseiller en séjours touristiques : voici la nouvelle appellation des anciens agents d’accueil dans les offices de tourisme. Une transformation visant à répondre aux attentes d’un public de plus en plus exigeant car de mieux en mieux informé.

    Que fait un Conseiller en séjours ?

    Si le conseiller en séjours travaille surtout au sein d'un office de tourisme, on en trouve aussi sur des sites touristiques, des parcs ou bases de loisirs, hôtels, campings et villages de vacances. Ce professionnel de l’action touristique est chargé d'informer, mais aussi d'animer et de promouvoir sa ville et sa région auprès de la clientèle locale et de passage, via la vente de différents produits (souvenirs, livres, visites, gadgets, produits du terroir, paniers gastronomiques...).

    Il se livre aussi à une veille documentaire régulière, met à jour ses bases de données ou crée dossiers et brochures thématiques (activités pour enfants pendant les vacances, marchés de Noël….). Avec l’expérience, un conseiller séjour peut évoluer vers un poste de responsable du service d'accueil en office de tourisme ou en syndicat d'initiative.

    Qualités pour être Conseiller en séjours

    Coté compétences techniques, le conseiller en voyages doit être un bon gestionnaire, pour organiser sa documentation et faire fonctionner billetterie ou opérations de change. Ce qui passe par une bonne maîtrise des outils informatiques, qu’il utilise au quotidien. Comme tous les professionnels du tourisme, il doit parler au moins deux langues, dont l’anglais. Il doit aussi faire montre d’une parfaite connaissance du tissu touristique et commerçant de sa ville et de sa région.

    Il se caractérise aussi par ses qualités relationnelles, son excellente présentation et sa fibre commerciale. Dynamisme et réactivité lui seront précieux pour dispenser le bon conseil ou la bonne information et proposer aux touristes un produit parfaitement adapté. Enfin, il ne doit pas être rebuté par des horaires à rallonges en période de forte affluence, incluant notamment la participation à des foires ou des salons.

    Données statistiques sur le poste Conseiller en séjours

    Derniers diplômes obtenus par les membres de notre panel avant d'accéder au poste de Conseiller en séjours

    Combien gagne un Conseiller en séjours ?

    Un Conseiller en Séjours débutant est embauché à partir du SMIC (1 445 euros bruts par mois), en fonction de la structure et de ses responsabilités.

    Vitalité du métier

    Évolution de l'effectif au cours des dernières années.