Comptable fiscaliste

Niveau scolaire
Bac + 5
Secteur d'activité
Applications des droits et stat...
Salaire
1920€ - 3000€ nets/mois

Le comptable-fiscaliste a une double-casquette : il gère la comptabilité de l'entreprise pour laquelle il travaille et il s'occupe également de défendre les intérêts de cette dernière auprès de l'administration fiscale, par exemple. Il veille au respect des normes fiscales en retraçant les flux de capitaux de l'entreprise et en dressant son bilan financier. 

Fonctions

S'il travaille au sein d'une entreprise, le comptable-fiscaliste évolue au sein du service financier et comptable. Au quotidien, il s'occupe de gérer la comptabilité de l'entreprise : tenue des livres légaux, rédaction des comptes-rendus, établissement des déclarations de TVA, clôture des écritures comptables, etc.

Il apporte également son expertise fiscale à l'entreprise, en lui prodiguant des conseils qui lui permettent, par exemple, de réduire le montant de ses taxes. Si l'entreprise dans laquelle il travaille fusionne avec une autre compagnie, le comptable-fiscaliste peut être amené à intervenir pour veiller à son bon déroulement, du point de vue juridique. S'il travaille à son compte, le comptable-fiscaliste reçoit dans son cabinet des dirigeants d'entreprises ou des artisans en quête de conseils en terme de gestion financière et juridique de leur compagnie. Grâce à sa double fonction, le comptable-fiscaliste gère de nombreux aspects de la vie de l'entreprise, tant du point de vue fiscal que comptable. 

Qualités

Le comptable-fiscaliste doit être extrêmement consciencieux dans la gestion quotidienne de son travail. Il doit être doté d'un excellent sens d'analyse et de synthèse qui lui permet de gérer un rythme de travail parfois effréné. Le comptable-fiscaliste doit être à l'écoute de ses clients, tout en gardant le sens de la négociation.

 La maîtrise des textes de loi et des règles de comptabilité est un impératif, afin de pouvoir appréhender n'importe quelle situation de crise au sein de l'entreprise. Le comptable-fiscaliste doit également être doté de qualités d'élocution indéniables, afin de pouvoir présenter lors de réunions le bilan comptable et financier de l'entreprise. En cas de litige avec l'administration fiscale, le comptable-fiscaliste sera l'interlocuteur privilégié entre celle-ci et l'entreprise. 

Insertion sur le marché de l'emploi

Le métier Comptable fiscaliste est classé n°381 parmi les métiers qui recrutent le plus en France.

Niveau de recrutement constaté

36.8%
Bac+5
28.9%
Bac+2
10.3%
Bac+4
8.6%
Bac+3
5%
Bac+1
4.4%
Ecole de commerce
3%
Ecole d'ingénieurs
2.9%
Bac+6 et supérieur

 

Diplômes nécessaires

Le métier de comptable-fiscaliste est accessible après cinq ans d'études supérieures. Plusieurs masters 2 proposent des formations du type : master professionnel Finance d'entreprise ou sciences juridiques et financières. Suivre un cursus en école de commerce permet également de se former au métier de comptable-fiscaliste. Avoir exercé des stages dans le domaine de la fiscalité ou du droit est un atout indéniable. Vous pouvez aussi vous diriger vers le DSCG Diplôme supérieur de comptabilité et de gestion

 

Salaire Comptable fiscaliste

En début de carrière, un comptable-fiscaliste gagne en moyenne 2500 euros brut par mois. Selon les primes et la taille de l'entreprise qui l'emploie, il peut ensuite gagner entre 4000 et 6000 euros par mois. S'il travaille à son compte, le comptable-fiscaliste voit son salaire varier selon le nombre de clients qu'il reçoit dans son cabinet. 

Questions / Réponses

Tu veux en savoir plus sur le métier de Comptable fiscaliste ? Tu es au bon endroit. Grâce à ce questions-réponses, découvre tout ce qu'il faut savoir sur ce métier. Et s'il te reste une question, n'hésite pas à la poser. Les membres de digiSchool orientation se feront un plaisir de t'aider.

Pose ta question


Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui