Logo

    Comptable fiscaliste

    NIVEAU SCOLAIRE

    Bac+5

    SECTEUR D'ACTIVITÉ

    gestion d'actifs , Gestion des risques , investissement , Analyse financière , Contrôle de gestion , Banque , Comptabilité , Droit Fiscal , Droit , gestion financière , contrôle financier , fiscalité , Finance , budget

    SALAIRE

    1920 € / mois à 3000 € / mois

    Qu'est ce que le métier Comptable fiscaliste ?

    Le comptable-fiscaliste a une double-casquette : il gère la comptabilité de l'entreprise pour laquelle il travaille et il s'occupe également de défendre les intérêts de cette dernière auprès de l'administration fiscale, par exemple. Il veille au respect des normes fiscales en retraçant les flux de capitaux de l'entreprise et en dressant son bilan financier. 

    Que fait un Comptable fiscaliste ?

    S'il travaille au sein d'une entreprise, le comptable-fiscaliste évolue au sein du service financier et comptable. Au quotidien, il s'occupe de gérer la comptabilité de l'entreprise : tenue des livres légaux, rédaction des comptes-rendus, établissement des déclarations de TVA, clôture des écritures comptables, etc.

    Il apporte également son expertise fiscale à l'entreprise, en lui prodiguant des conseils qui lui permettent, par exemple, de réduire le montant de ses taxes. Si l'entreprise dans laquelle il travaille fusionne avec une autre compagnie, le comptable-fiscaliste peut être amené à intervenir pour veiller à son bon déroulement, du point de vue juridique. S'il travaille à son compte, le comptable-fiscaliste reçoit dans son cabinet des dirigeants d'entreprises ou des artisans en quête de conseils en terme de gestion financière et juridique de leur compagnie. Grâce à sa double fonction, le comptable-fiscaliste gère de nombreux aspects de la vie de l'entreprise, tant du point de vue fiscal que comptable. 

    Qualités pour être Comptable fiscaliste

    Le comptable-fiscaliste doit être extrêmement consciencieux dans la gestion quotidienne de son travail. Il doit être doté d'un excellent sens d'analyse et de synthèse qui lui permet de gérer un rythme de travail parfois effréné. Le comptable-fiscaliste doit être à l'écoute de ses clients, tout en gardant le sens de la négociation.

     La maîtrise des textes de loi et des règles de comptabilité est un impératif, afin de pouvoir appréhender n'importe quelle situation de crise au sein de l'entreprise. Le comptable-fiscaliste doit également être doté de qualités d'élocution indéniables, afin de pouvoir présenter lors de réunions le bilan comptable et financier de l'entreprise. En cas de litige avec l'administration fiscale, le comptable-fiscaliste sera l'interlocuteur privilégié entre celle-ci et l'entreprise. 

    Données statistiques sur le poste Comptable fiscaliste

    Derniers diplômes obtenus par les membres de notre panel avant d'accéder au poste de Comptable fiscaliste

    Combien gagne un Comptable fiscaliste ?

    En début de carrière, un comptable-fiscaliste gagne en moyenne 2500 euros brut par mois. Selon les primes et la taille de l'entreprise qui l'emploie, il peut ensuite gagner entre 4000 et 6000 euros par mois. S'il travaille à son compte, le comptable-fiscaliste voit son salaire varier selon le nombre de clients qu'il reçoit dans son cabinet. 

    Vitalité du métier

    Évolution de l'effectif au cours des dernières années.