Logo digischoolLogo Infini

Responsable de régie publicitaire

Niveau Scolaire

Bac+5

Secteur d'activité

communication en régie , média , Communication , Information , publicité

Salaire

1925 € / mois à 3850 € / mois

Qu'est ce que le métier Responsable de régie publicitaire ?

C’est le roi de la publicité ! Le responsable de régie publicitaire a pour objectif, avec ses équipes, d’identifier, de contacter et de proposer à des annonceurs des espaces publicitaires sur des supports médias (radio, télévision, presse écrite ou numérique). Un rôle qui requiert un sens des responsabilités et une certaine dose de diplomatie. 

 

Que fait un Responsable de régie publicitaire ?

Trouver des annonceurs : telle est en préambule la mission du responsable de régie publicitaire qui, bien sûr, délègue certaines tâches à ses troupes.

Pour cela, il s’agit de trouver la bonne stratégie de communication. Il effectue une veille sur le marché et sollicite de nombreux sponsors et partenaires.

Rédiger les briefs, les argumentaires et autres dossiers de presse s’avère assez utile et opportun.

Reste ensuite à négocier les contrats, les modalités et les tarifs pour convaincre définitivement son interlocuteur de communiquer sur les supports médias. Le responsable gère le planning de ses équipes, anime les réunions d’information et fixe des objectifs. 

Qualités pour être Responsable de régie publicitaire

Outre de solides connaissances publicitaires et marketing, ce roi de la communication sait manager ses troupes. Son enthousiasme, sa farouche volonté emportent l’adhésion générale. Fin négociateur, le responsable de régie publicitaire est bilingue, endurant et résistant.

Données statistiques sur le poste Responsable de régie publicitaire

Derniers diplômes obtenus par les membres de notre panel avant d'accéder au poste de Responsable de régie publicitaire

Combien gagne un Responsable de régie publicitaire ?

Le salaire d'un responsable de régie publicitaire junior s'élève à 2500 euros bruts par mois tandis qu’un cadre expérimenté gagne entre 2500 et 5000 euros bruts par mois.

Vitalité du métier

Évolution de l'effectif au cours des dernières années.