Patronnier - Patronnière

NIVEAU SCOLAIRE

SECTEUR D'ACTIVITÉ

création textile , Textile , Habillement , Mode , vêtement , production textile , création accessoires de mode

SALAIRE

1100 € / mois à 1700 € / mois

Qu'est ce que le métier Patronnier - Patronnière ?

Le Patronnier, ou Patronnière au féminin, conçoit un patron, c’est-à-dire une représentation d’un vêtement, comme une jupe ou un pantalon, dessiné recto verso qui servira de canevas pour le fabriquer.

Dans le domaine de la couture, on distingue trois types de patron : le patron de base qui permettra d’obtenir une référence unique pour la fabrication d’un vêtement, le patron modèle qui est un patron de base auquel on a ajouté des améliorations et des détails et le patron industriel qui n’est autre qu’un patron modèle sur lequel figurent des valeurs de couture, c’est-à-dire le surplus de superficie qui permettra l’assemblage du tissu lors de la fabrication du vêtement.
Le patronnier intervient sur un patron de base préalablement défini par un modéliste.

On retrouve souvent l’appellation de patronnier-gradeur car un patronnier peut être amené à effectuer des gradations, c’est-à-dire qu’il élabore un patron spécifique à chaque taille du vêtement en attente de fabrication.

Que fait un Patronnier - Patronnière ?

Le patronnier intervient après qu’un modéliste ait réalisé un patron de base. Dans un bureau d’étude, il reproduit ses caractéristiques sur papier sans avoir au préalable vérifié sa conformité, puis utilise un logiciel pour réitérer l’opération sur ordinateur. Grâce à la CAO/DAO, il va pouvoir définir un patron selon les tailles, en intégrant éventuellement des ornements, des doublures, des poches, etc. Il réalise ce que l’on nomme dans le métier de la couture un patronnage.

Ainsi, le modéliste donne vie à un prototype de vêtement et le patronnier, lui, le finalise pour qu’il soit prêt à être fabriqué. 
Il rédige ensuite un document technique qui répertorie toutes les caractéristiques pour permettre ensuite de mettre en place le process de production industrielle. 

Mais un patronnage s’envisage selon la matière utilisée pour la fabrication du vêtement. Ainsi, le patronnier ajustera ses mesures différemment si le vêtement est envisagé en cuir, en tissu, en fourrure, etc.

Qualités pour être Patronnier - Patronnière

Un patronnier travaille avec méthode et minutie. Un patronnage nécessite de la rigueur et beaucoup de concentration.

Il faut aussi une capacité d’adaptation et un sens relationnel développé car ce professionnel côtoie de nombreuses personnes dans l’exercice de ses activités : modélistes, couturiers, techniciens du bureau d’étude…
Le métier demande d’avoir un bon coup de crayon mais aussi des affinités avec les nouvelles technologies. En effet, un patronnier travaille aujourd’hui sur des logiciels CAO/DAO. 

Exercer ce métier demande de rester des heures durant devant un écran. Il faut donc tolérer la position assise prolongée et ne pas avoir de problèmes oculaires.

Enfin, une bonne résistance au stress est conseillée pour affronter les préparations de collection où le rythme de travail est beaucoup plus soutenu.

Données statistiques sur le poste Patronnier - Patronnière

Derniers diplômes obtenus par les membres de notre panel avant d'accéder au poste de Patronnier - Patronnière

Combien gagne un Patronnier - Patronnière ?

Un patronnier-gradeur débutant perçoit généralement le SMIC soit environ 18000 euros brut annuels. Avec plus de 5 années d’expérience, le salaire peut atteindre 25000 euros.

Dans une maison de haute couture, le salaire pour un patronnier-gradeur expérimenté se situe entre  28000 et 30000 € brut annuels.

Vitalité du métier

Évolution de l'effectif au cours des dernières années.