Correcteur

Niveau scolaire
Bac + 3
Secteur d'activité
Spécialités littéraires et arti...
Salaire
15€ - 20€ nets/mois

Sans lui, aucune publication ne serait irréprochable. Le Correcteur intervient sur tout texte écrit destiné à la publication, sur papier ou en ligne. Son rôle ? Etre le garant du bon usage de la langue française, sur les plans orthographique et grammatical, mais aussi syntaxique et typographique (ponctuation, majuscules, espaces, mise en ordre des notes de bas de page…).

Fonctions

Le Correcteur travaille au sein de sociétés d'édition, d'impression ou de presse, ou encore pour des agences de communication, comme salarié ou en free-lance. Sa mission : passer au crible les textes qui lui sont confiés (romans, guides, manuels, mais aussi brochures, journaux ou textes en ligne, pour des sites web, des cédéroms ou des blogs), pour y traquer toutes les fautes et incohérences, sur la forme mais aussi sur le fond (éviter les redites, les erreurs de noms ou de dates, par exemple).

Le Correcteur effectue généralement au moins trois lectures. Une première à l’œil nu, où il annote le document, stylo rouge en main ; une deuxième, à l’aide d’un logiciel de correction automatique, et enfin sur l'épreuve destinée à l'imprimerie (« bon à tirer »). Le Correcteur peut aussi être amené à préparer et corriger des documents en langue étrangère (y compris en braille), à effectuer une véritable réécriture du contenu (rewriting) ou encore à enrichir un document, en y ajoutant textes, illustrations ou photos.

Un Correcteur peut évoluer vers des métiers voisins (secrétaire de rédaction ou assistant d’édition, par exemple).

Qualités

Un bon Correcteur est d’abord un orfèvre de la langue française et des normes rédactionnelles, notamment pour les missions incluant un travail de réécriture à part entière. Pour ne rien laisser passer tout en respectant la pensée de l’auteur, il doit être précis, méthodique et minutieux.

Une excellente culture générale s’impose afin d’être en mesure d’appréhender le prisme le plus large de styles d’ouvrages.

Evoluant en relation avec plusieurs services et intervenants (prépresse, atelier d'impression, auteur, éditeur…), le correcteur doit savoir travailler en équipe. 

 

Diplômes nécessaires

Pour devenir Correcteur, l’exigence théorique est de niveau bac (général). Dans les faits, mieux vaut avoir en poche un niveau de bac+2 à bac+5 (toutes filières littéraires), éventuellement complété par une formation spécialisée (Formacom, Centre de formation et de perfectionnement des journalistes, Emi-CFD…).

 

Salaire Correcteur

Les travaux sont rémunérés en fonction de la longueur du texte corrigé, laquelle se calcule en nombre de signes. Le tarif syndical avoisine 15 euros nets de l'heure (+ 8,33 % + congés payés).

Questions / Réponses

Tu veux en savoir plus sur le métier de Correcteur ? Tu es au bon endroit. Grâce à ce questions-réponses, découvre tout ce qu'il faut savoir sur ce métier. Et s'il te reste une question, n'hésite pas à la poser. Les membres de digiSchool orientation se feront un plaisir de t'aider.

Pose ta question



Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui