Logo

    BIM Manager

    NIVEAU SCOLAIRE

    Bac+5

    SECTEUR D'ACTIVITÉ

    Bâtiment , BTP

    SALAIRE

    2400 € / mois à 4600 € / mois

    Qu'est ce que le métier BIM Manager ?

    Le BIM manager intervient sur des projets de construction de bâtiments et d’infrastructures. 

    BIM est l’acronyme de Building Information Modeling, modélisation des données du bâtiment en français. 

    Le BIM manager est en charge de veiller à la bonne application des techniques et normes environnementales inhérentes à un projet de construction en utilisant des méthodes de travail s’appuyant sur des maquettes numériques paramétriques 3D contenant des informations intelligentes. 

    Un métier en pleine expansion, respectueux du développement durable, permettant une meilleure coordination et une prise de décision plus efficace sur un projet immobilier. 

    Un BIM manager peut s’appeler également gestionnaire de projet BIM ou responsable de maquette numérique.

    Que fait un BIM Manager ?

    Un BIM manager est sollicité lors d’un projet de construction. 

    Grâce au numérique, il va pouvoir coordonner le projet en lui donnant vie sous une forme virtuelle. Au contact des architectes, des ingénieurs civils et des entrepreneurs, il va gérer la conception de maquettes numériques pour mieux comprendre la conception, la construction et l’utilisation de l’infrastructure ou du bâtiment envisagé. 

    Manager de proximité travaillant sous la responsabilité d’un directeur technique, il organise des réunions avec les différents acteurs pour élaborer les maquettes 3D selon un cahier des charges très précis et une charte qu’il aura élaborée (la charte BIM). Il surveille la bonne exécution des dessins puis de la maquette numérique 3D, s’assure de la pertinence des solutions techniques relatives aux logiciels ((AutoCAD 2D, 3D, Revit Structure, Revit Architecture…) et au matériel utilisés, met en place des indicateurs qualitatifs qui permettront une simulation optimale de la construction, de sa structure, de sa consommation d’énergie, de l’agencement de son espace etc. Il explique à tous les acteurs concernés par la construction du projet comment utiliser pertinemment le BIM.

    Cette maquette ne cessant d’évoluer pendant tout le projet, il actualise la base de données. Tout ce travail permet d’avoir un référentiel identique pour tous les intervenants et améliorer la coordination de la construction. Moins d’erreurs sont commises, moins de déchets sont produits. 

    Ainsi, avec le BIM, les analyses-contrôles-visualisation sont effectués très tôt dans l'étude d'un projet, permettant offrant ainsi une conception optimale par l’appréhension des problèmes avant même le démarrage du chantier.

    Qualités pour être BIM Manager

    Si un BIM manager aime le numérique, maîtrise la technologie associée à son domaine d’intervention et se montre curieux pour actualiser son savoir (savoir technique et législatif), il est avant tout un manager. 

    Le résultat de son travail dépend de sa capacité à animer une équipe, à la coordonner, à l’amener à donner le meilleur d’elle-même. Il sait organiser, prioriser et planifier. 

    Il a sens de la communication très développé pour écouter, analyser les besoins, négocier, expliquer, convaincre les différents interlocuteurs avec lesquels il est amené à travailler (architectes, ingénieurs civils, entrepreneurs, fournisseurs…) ce qui implique aussi une capacité d’adaptation et un esprit d’analyse affirmés. Des qualités de pédagogue sont également primordiales pour vulgariser l’utilisation de la maquette numérique aux différents intervenants. 

    Créatif et dynamique, ce professionnel à la fibre écologique et est sensible à l’impact que les projets de construction peuvent avoir sur l’environnement.

    Données statistiques sur le poste BIM Manager

    Derniers diplômes obtenus par les membres de notre panel avant d'accéder au poste de BIM Manager

    Combien gagne un BIM Manager ?

    Le salaire d’un débutant oscille entre 36 000 et 40 000 euros bruts annuels.

    Vitalité du métier

    Évolution de l'effectif au cours des dernières années.